Les sorties ciné de la semaine du Mercredi 23 Septembre

Quoi de neuf cette semaine dans les salles obscures ? Guillaume Canet en presque James Bond, Emile Hirsch à Woodstock et Sandra Bullock à la recherche d’un mari américain. On commence par LE film français de la semaine : L’Affaire Farewell, de Christian Carion (réalisateur de Joyeux Noël). Au casting, un duo de choc : […]

Les sorties ciné de la semaine du Mercredi 23 Septembre

Quoi de neuf cette semaine dans les salles obscures ? Guillaume Canet en presque James Bond, Emile Hirsch à Woodstock et Sandra Bullock à la recherche d’un mari américain.

On commence par LE film français de la semaine : L’Affaire Farewell, de Christian Carion (réalisateur de Joyeux Noël). Au casting, un duo de choc : Emir Kusturica face à Guillaume Canet. Sans oublier la touche féminine : la belle Alexandra Maria Lara.
Ce thriller historique raconte les faits survenus en 1983, pile poil pendant la Guerre Froide, lorsqu’un colonel du KGB a fourni des informations capitales à François Mitterrand, lui permettant de se rapprocher de Ronald Reagan et d’affaiblir considérablement l’URSS. Une histoire passionnante mais surtout « l’une des plus grandes affaires d’espionnage du XXème siècle ».
Moscou, au début des années 80, en pleine Guerre Froide. Sergueï Grigoriev, colonel du KGB déçu du régime de son pays, décide de faire tomber le système. Il prend contact avec un jeune ingénieur français en poste à Moscou, Pierre Froment. Les informations extrêmement confidentielles qu’il lui remet ne tardent pas à intéresser les services secrets occidentaux. Mitterrand lui-même est alerté et décide d’informer le président Reagan : un gigantesque réseau d’espionnage permet aux Soviétiques de tout connaître des recherches scientifiques, industrielles et militaires à l’Ouest ! Les deux hommes d’Etat décident d’exploiter ces données ultra sensibles transmises par une mystérieuse source moscovite que les Français ont baptisée : "Farewell". Homme sans histoires, Pierre Froment se retrouve alors précipité au cœur de l’une des affaires d’espionnage les plus stupéfiantes du XXème siècle. Une affaire qui le dépasse et qui menace bientôt sa vie et celle de sa famille…

On enchaine avec la comédie de la semaine : Hôtel Woodstock (Taking Woodstock), de Ang Lee (Le secret de Brokeback Mountain), présenté en sélection officielle au dernier Festival de Cannes mais également au Festival de Deauville. En vedette, tu y retrouveras le beau Emile Hirsch, star de Into the Wild. 1969.
Elliot, décorateur d’intérieur à Greenwich Village, traverse une mauvaise passe et doit retourner vivre chez ses parents, dans le nord de l’État de New York, où il tente de reprendre en mains la gestion de leur motel délabré. Menacé de saisie, le père d’Elliot veut incendier le bâtiment sans même en avoir payé l’assurance pendant qu’Elliot se demande encore comment il va enfin pouvoir annoncer qu’il est gay… Alors que la situation est tout simplement catastrophique, il apprend qu’une bourgade voisine refuse finalement d’accueillir un festival de musique hippie. Voyant là une opportunité inespérée, Elliot appelle les producteurs. Trois semaines plus tard, 500 000 personnes envahissent le champ de son voisin et Elliot se retrouve embarqué dans l’aventure qui va changer pour toujours sa vie et celle de toute une génération.

Et pour finir, pourquoi pas aller voir une petite comédie romantique ? Cette semaine, La Proposition sort en salle et réunit Sandra Bullock et Ryan Reynolds. L’histoire d’une puissante éditrice canadienne menacée d’être rapatriée au pays de Céline Dion et qui, pour rester aux Etats-Unis, décide de contracter un mariage blanc avec son assistant. Malheureusement, alors que les préparatifs avancent, les deux faux tourtereaux enchainent les galères…

Egalement dans les salles cette semaine :

Le dernier pour la route, avec François Cluzet et Mélanie Thierry : l’histoire d’un alcoolique qui décide de combattre sa dépendance.

London River, de Rachid Bouchareb, sur la rencontre d’un musulman et d’une chrétienne, parents de victimes des attentats de Londres en 2005.

Démineurs, un drame américain qui suit les exploits d’une unité de déminage à Bagdad.

Number One, une comédie marocaine dans lequel une femme jette un sort à son époux et le transforme en gentleman féministe.

Pierre et le Loup, un film d’animation adapté du célèbre conte de Prokofiev.

Une affaire de nègres, un documentaire franco-camerounais sur les rafles orchestrées par le Président de la République camerounais en mars 2000 afin de « lutter contre le grand banditisme ».

A venir la semaine prochaine : Matt Damon avec une moustache et la rentrée du Petit Nicolas.

Bonne(s) séance(s) !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tracy Jacks
    Tracy Jacks, Le 25 septembre 2009 à 20h55

    Mescaline;1222129
    Hotel Woodstock également, et dés ce soir :cool:
    Je vais le voir demain, c'était O-BLI-GE.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)