Les prix littéraires 2007 : on récapitule !

La quinzaine des prix littéraires s’est achevée hier avec l’annonce du Prix Interrallié. Récap’ du cru 2007 : Prix Nobel de littérature (le prix ne récompense pas un titre mais une oeuvre dans sa totalité.) Doris Lessing, 88 ans, écrivaine britannique et auteure, entre autres de Un enfant de l’amour, Vaincre par la brousse et […]

Les prix littéraires 2007 : on récapitule !

La quinzaine des prix littéraires s’est achevée hier avec l’annonce du Prix Interrallié. Récap’ du cru 2007 :

Prix Nobel de littérature (le prix ne récompense pas un titre mais une oeuvre dans sa totalité.)
Doris Lessing, 88 ans, écrivaine britannique et auteure, entre autres de Un enfant de l’amour, Vaincre par la brousse et Nouvelles africaines.

Prix Goncourt
Gilles Leroy pour Alabama Song (Mercure de France)
Prix Goncourt des lycéens
Philippe Claudel pour Le rapport de Brodeck (Stock)

Prix Renaudot
Daniel Pennac pour Chagrin d’école (Gallimard)

Prix Femina
Roman français : Eric Fottorino pour Baisers de cinéma (Gallimard)
Roman étranger : Edward St-Aubyn pour Goût de la mère (Christian Bourgois)

Prix Médicis
Jean Hatzfeld pour La stratégie des antilopes (Le Seuil)

Prix Interallié
Christophe Ono-dit-Biot pour Birmane (Plon)

Grand prix du roman de l’Académie française
Vassilis Alexakis pour Ap. J.-C. (Stock)

Prix de Flore
Amélie Nothomb pour Ni d’Eve ni d’Adam (Albin Michel)

Prix Décembre (« l’anti-Goncourt »)
Yannick Haenel pour Cercle (Gallimard)

Pour 2007, pas de super champion comme avait pu l’être Jonathan Littell et ses Bienveillantes l’an passé. Cette année, les pronostics autour des lauréats des prix étaient d’ailleurs plus incertains et, finalement, sont souvent tombés à côté.

Mais finalement, on s’en fiche, car le vrai truc bien dans la période entre la rentrée littéraire et la remise des prix, c’est que d’un coup d’un seul on a l’impression qu’il y a des vrais gens derrière les livres, des gens qui se tirent dans les pattes, d’autres qui ont très envie d’avoir une bonne note (ou de gagner plein de $) et encore d’autres qui disent n’en avoir rien à fiche (et on a du mal à les croire…)

Chamailleries d’éditeurs mises à part, les grands prix de la rentrée restent une sacrée belle récompense pour les auteurs et un réel booster de vente pour les éditeurs. Bah oui, mine de rien, moi maintenant, je me ferais bien Baisers de cinéma.

Et toi ? Tes envies littéraires sont-elles par ce genre de récompenses ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Margo Soprano
    Margo Soprano, Le 16 novembre 2007 à 17h05

    Je lirais bien Alabama Song, et le nouveau Nothomb (j'avais pas aimé les derniers, mais paraît-il que celui-ci "renoue" avec ce qu'elle faisait avant, donc why not).
    Et Eric Fottorino m'intrigue depuis quelques temps, si quelqu'un a un avis à me donner, je suis preneuse !

    En ce qui concerne la question de la fin de l'article, oui j'avoue que les récompenses me donnent envie de lire les bouquins promus, mais + pour voir ce qui de nos jours "marche" que pour suivre une sorte de mode (y a tellement de bouquins géniaux qui ne sont pas récompensés...). Je suis un peu déconnectée de la littérature contemporaine à cause de mes études et donc les prix littéraires sont pour moi un bon moyen de voir ce qui se "démarque" dans le domaine littéraire d'aujourd'hui.

    En tout cas c'est très bien ce petit récapitulatif !!

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)