Les mystérieux explosifs du Printemps

Qui a déposé hier cinq bâtons de dynamite sans détonateur (donc inoffensifs) dans les toilettes du Printemps, boulevard Haussmann à Paris ? Hervé Morin, notre ministre de la Défense, a déclaré ce matin au micro de RTL que « la piste islamiste en tant que telle n’est pas la piste première ». La revendication émanant du « Front […]

Les mystérieux explosifs du Printemps

Qui a déposé hier cinq bâtons de dynamite sans détonateur (donc inoffensifs) dans les toilettes du Printemps, boulevard Haussmann à Paris ?

Hervé Morin, notre ministre de la Défense, a déclaré ce matin au micro de RTL que « la piste islamiste en tant que telle n’est pas la piste première ».

La revendication émanant du « Front révolutionnaire afghan », dont personne n’a jamais entendu parler, laisse les enquêteurs plus que dubitatifs. Ils relèvent que le texte est très éloigné des codes employés habituellement par les groupes terroristes islamistes.

Alors qui ? Un spécialiste de la lutte antiterroriste, cité par Libération, émet l’hypothèse d’un habillage destiné à « maquiller en action politico-islamiste une manœuvre d’intimidation liée à une autre cause peut-être d’extrême gauche, ou alors un acte de malveillance commis par un mécontent contre le Printemps ».

Quoi qu’il en soit, le gouvernement a décidé de déployer les grands moyens pour rassurer les Français, histoire de ne pas ajouter la peur du terrorisme à la peur de la crise économique. Michèle Alliot-Marie, notre ministre de l’Intérieur, a annoncé un renfort de 500 gendarmes et policiers qui s’ajouteront aux 2000 déjà présents autour des grands magasins.

Question : cet événement te fout-il la trouille ? Vas-tu changer quelque chose dans ton comportement ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sakuranbo
    Sakuranbo, Le 23 décembre 2008 à 12h18

    J'y étais dans la matinée ce jour là ....
    ça ne m'a pas fait plus peur qu'autre chose, j'y suis retournée 3 fois dans la semaine.
    Je trouvais que l'ambiance dans le métro était la même que d'habitude. Bien sûr tout le monde se demandait ce qu'il se passait mais je n'ai pas ressenti ce climat de psychose.
    Forcément ça fait réfléchir mais je ne préfère pas y penser.

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)