Les groupes et les fans pages de Facebook !

Les groupes et les fans pages de FACEBOOK ! De toutes évidences, et certainement depuis la nuit des temps, l’homme (ou la femme d’ailleurs) a toujours eu le besoin d’étendre sa vie, de raconter sa life (pour parler djeun’s), ne serait-ce que par les graffitis du gang de Lascaux qui affichait clairement leurs occupations quelque […]

Les groupes et les fans pages de Facebook !

Les groupes et les fans pages de FACEBOOK !

De toutes évidences, et certainement depuis la nuit des temps, l’homme (ou la femme d’ailleurs) a toujours eu le besoin d’étendre sa vie, de raconter sa life (pour parler djeun’s), ne serait-ce que par les graffitis du gang de Lascaux qui affichait clairement leurs occupations quelque peu sadiques du week-end…

Peinture rupestre d’une scène de chasse ou de guerre dans le désert d’Akakus en Libye (2005)
Clique ici pour voir l’image
« Ouais allez-y les gars, on va le buter ce mammouth à la con ! »

Plus tard, Dr Manet et Mister Renoir nous dévoilaient leurs photos les plus intimes de soiraves étudiantes, avec leurs potes au bord des quais de Seine, ou même leurs pique-niques crapuleux du dimanche après-midi.

Le Déjeuner des canotiers, Auguste Renoir, 1880-1881, huile sur toile, 130×173 cm
Clique ici pour voir l’image
Camille à elle même : « Mazette, j’ai encore trop bu »
Sidonie « Tiens, si je me tapais le chien ? »
Gilles à Simone : « Y’a moyen que je fasse le pâté et toi la croûte ? »

 

Le Bain ou Le Déjeuner sur l’herbe, Edouard Manet, 1863, 208×264 cm, Musée d’Orsay, Paris.
Clique ici pour voir l’image
Marie, soupirant : « Je ne gagne jamais au strip-poker… »
Daniel et Pierre, heureux comme pas deux : « Tu vois, j’te l’avais bien dit qu’elle ne savait pas jouer ! »

Notre très Sainte Marie a elle aussi eu envie de nous narrer quelques-uns de ses exploits, comme la fois où Gaby lui annonçait que son test de grossesse était positif. Il a fallu qu’elle raconte à tout le monde qu’elle n’avait jamais eu de rapports sexuels, ce qui a eu le don d’échauffer les oreilles d’un bon nombre de ses potes.

L’annonciation, Léonard de Vinci, vers 1472-1475, huile sur bois, 98×217 cm, Galerie des Offices, Florence.
Clique ici pour voir l’image
Gaby : « Tiens Marie, ton test, tu feras gaffe, je crois qu’il est positif ! »
Marie : « Non t’es ouf ! j’ai jamais vu la bête ! »

Dans le genre « soirées graveleuses », on a également eu la très grande chance d’apprendre que Picasso allait aux putes…

Les demoiselles d’Avignon, Pablo Picasso, 1907, huile sur toile, 243,9×233,7 cm, MOMA de New York.
Clique ici pour voir l’image
Angélique : «Qu’est-ce-que c’’est looooonnnng ! »
Nora : « Tais-toi et patiente ! »

On croyait ça fini, au 21ème siècle, avec la mort de grands dieux de la peinture, mais que nenni, tout reprend, ou devrais-je dire « le cycle infernal continu », et ce n’est surement pas pour nous déplaire !

Le sujet est toujours le même (malheureusement : son petit nombril) mais le médium, quant à lui, a changé.

Désormais, la toile de fond sur laquelle on laisse aller nos humeurs et nos échappées lyriques, n’est plus un morceau de rocher ou de cailloux, ni même le papyrus ou le noble canevas de lin, non, la toile de fond, maintenant, c’est le NET et plus spécialement Facebook !

J’ai donc découvert les groupes et les fan pages de Facebook, ou plutôt, « The-livre-ouvert-sur-ta-vie-tes-goûts-et-tes-préférences-de-la-mort-qui-tue-dans-ta-life »… Je m’explique.

Avant, pour découvrir que mon amie Célia aimait bien réveiller son partenaire la nuit pour lui faire l’amour, j’attendais quand même quelques mois avant d’aborder le sujet « sexualité » (sensible pour moi, faut bien le dire) pour qu’elle me raconte comment David s’y prenait (ce qui ne m’intéressait pas du tout d’ailleurs…). Maintenant, je me connecte sur internet, je clic sur son « wall » comme ils disent, et HOP, je vois que ma super copine discrète-distinguée-pudique Célia est devenue :

« FAN DE REVEILLER SON PARTENAIRE LA NUIT POUR FAIRE L’AMOUR ».

J’ai voulu en savoir plus, et ma copine Anna m’a lancé un défi, je cite « Mon poulet, recherche moi le plus de fan pages pitoyables je t’en supplie ! ».

J’ai essayé de trouver le plus de groupes et « fan pages » complètement débiles qu’il pouvait y avoir sur Facebook-trop-tip-top-tes-groupes-de-ouf !

Alors là, (Seigneur-Dieu), j’ai été comblée…

Car en plus de savoir que Célia aimait baiser en pleine nuit, j’ai appris que Marcel kiffait les douches à deux, que Roselyne détestait les exs de son mec, que 65 000 personnes adhéraient au « comité de soutiens aux familles de danseurs de Tektonik », que Marie-Hélène avait tué un animal plus gros qu’une poule au moins une fois dans sa foutue vie de m*rde, que « je suis une fille et je bois », qu’Adeline est « fan de bains », que les gens ne critiquent pas, non-non, ils constatent, qu’il existe une pétition pour que le plasticien des frères Bogdanov n’exerce plus, qu’Emilie est « fan de manger », que Jean est « fan de respirer » (j’ai envie de dire : « heureusement »), que leurs blagues « sont souvent plus drôles dans leur tête » (ça les étonne ?), que Thomas pense que « Lil Wayne a une CBR dans la gorge », qu’Elisa est « une belle gosse » (ah bon ?!), que Caroline, « quand elle écoute sa musique dans la rue, elle se croit dans un clip » (waouh, t’es trop géniale comme meuf !), que Bertrand est « fan de dormir » et que tout ça, « j’en prendrais pour un dollar ».

C’est juste pilepoil à ce moment là que je me demande :

  1. Qu’est ce que je fiche ici ?
  2. Si je connais vraiment bien mes amis ?
  3. Est-ce-que ma vie est aussi intéressante que la leur…
  4. Et pour finir, est-ce-que moi, sérieusement, je leur raconte que j’aime bien aller fumer une cigarette avant d’aller faire caca le matin ?

Néanmoins, ici, je vais quand-même éviter de mentionner les pseudos de mes camarades virtuels, parce que figurez-vous, mes poils s’en dressent…

Mais je ne résiste pas !

Je suis donc enchantée de savoir, je cite, qu’Adrien « se sent bien seul, là, quand-même » (on s’en balance), que Gaêlle « oh ! Quelle surprise ! », que Pauline « devrait sérieusement penser à faire ses peintures » (pas-bien Pauline) et que Loïc est « une grosse merde, un héro des temps modernes quoi » (et c’est lui qui le dit…).

C’est malheureusement à ce moment précis, que je clic sur « Paramètres » sur l’onglet du haut, que je re-clic sur « Mon Compte », puis sur « Désactiver ».

Rideau, MERCI.

P.S : Je suis étudiante en histoire de l’art, les peintres et œuvres critiquées sont ma passion, à prendre donc au second degré.
P.S 2 : La bonne blague sur la Vierge Marie fait parti de mon 67ème degré également.
P.S 3 : Je ou j’ai fait parti de ces groupes que je critique, j’ai aussi eu un Facebook, je m’intègre donc bien évidemment dans tout ceux que je cite. (J’ai même un groupe rien qu’à moi parce que j’ai supprimé mon Facebook : « Pour que Marjory Stewart-Baxter revienne sur Facebook » HAHA).
P.S 4 : Toutes ressemblances avec des personnes ou des faits existants ou ayant existés seraient purement fortuites. (Y compris les noms des prostituées hein !).
P.S 5 : Je ne suis pas méchante.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Neith
    Neith, Le 3 juin 2009 à 15h06

    Perso au début FB, c'était bien, marrant, ça m'occupait, je me mettais dans des groupes en pensant : je vais être comme les autres, ça fait genre et tout...
    Jusqu'à ce que je me détruise la vie et la santé, par jalousie... J'ai souffert je vous assure. Je passais mon temps devant cette chose, regardait tout le temps le profil de mon copain, et je lui demandais un rapport ou bien je lui faisais la gueule sans explication.
    Bon au moins j'ai compris qu'entre nous deux ça commençait à partir réellement en latte et qu'il avait déjà quelqu'un en stock.
    Maintenant j'ai supprimé quasiment tout les groupes, toutes les applications et mon ex, et accessoirement j'ai retrouvé un futur ex.
    Le pire c'est qu'on sait tout de vous, surtout des choses intimes avec les nouvelles pages fan du genre "aime les douches à 2", "rester sous la couette avec....
    Faîtes gaffe avec vos futurs employeurs parce que perso, j'ai recherché des profils de futurs employés sur face aussi...

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)