Les Français sont fiers de leurs fonctionnaires

Un sondage réalisé par Obea-Infraforces pour 20 Minutes et France-Info nous apprend qu’une large majorité de Français souhaite une augmentation du nombre de fonctionnaires dans les hôpitaux, l’enseignement et la recherche. Un gros caillou dans le jardin de l’Elysée ! Depuis son élection à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy réforme ces secteurs à […]

Les Français sont fiers de leurs fonctionnaires

Un sondage réalisé par Obea-Infraforces pour 20 Minutes et France-Info nous apprend qu’une large majorité de Français souhaite une augmentation du nombre de fonctionnaires dans les hôpitaux, l’enseignement et la recherche.

Un gros caillou dans le jardin de l’Elysée ! Depuis son élection à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy réforme ces secteurs à tour de bras et taille dans les effectifs.

Le chef de l’Etat doit-il pour autant renoncer à son plan de réduction du nombre de fonctionnaires, compte tenu du contexte de crise ? Les Français sont partagés : 47,4% répondent oui, 45,9% répondent non.

Incohérence ? Que nenni ! Les partisans de la baisse des effectifs souhaitent que celle-ci affecte prioritairement les administrations type préfectures, mairies et impôts.

Pour autant, l’image des fonctionnaires est bien meilleure qu’on ne le pense généralement : 73,2% des personnes interrogées affirment que l' »on peut être fier de nos fonctionnaires en France ». 55,8% d’entre-elles sont même favorables à l’augmentation de leur pouvoir d’achat pour favoriser la relance !

C’est le moment de préparer les concours…

Qu’en penses-tu madmoizelle ? Envisages-tu une carrière de fonctionnaire ? Si oui, dans quel domaine ? Pourquoi ? La sécurité de l’emploi joue-t-elle un rôle dans ton choix ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pandore
    Pandore, Le 6 mars 2009 à 17h23

    Je suis fonctionnaire puisque je suis prof stagiaire. Ce n'est pas tant le statut de fonctionnaire qui m'y a attiré qu'un mélange entre ce qu'on pourrait appeler prédisposition (pour ne pas parler de vocation) et obligation (en fac de lettres, à part prof, on fait pas grand chose). Mais j'aime ce que je fais. Le statut de fonctionnaire, je n'ai vraiment découvert que cette année ce que c'était.
    Petit bémol sur la sécurité de l'emploi tout de même: nous aussi on peut être viré, plus difficilement certes mais ça arrive. Ceci dit, les vacances du prof ne sont pas négligeable (là, je vais me faire taper...)
    Comme toujours, ceux qui se battent pour faire un boulot correct sont passés sous silence, et l'on n'entend parler que de ces enfoirés de profs qui font tout le temps la grève, qui bossent 15 heures pas semaine et qui en foutent pas une parce qu'ils ressortent les mêmes cours tous les ans.
    Pour parler de choses plus bassement matérialistes, c'est vrai qu'avec le statut de fonctionnaire, on sent beaucoup moins passer la crise. Ils annoncent des suppressions d'emploi de partout, nous dans les concours on voit supprimer les postes depuis des années. C'est vrai que c'est peut-être nous, un peu plus confiants que tous ceux qui n'ont pas encore de travail fixe, qui pouvons investir dans des projets, une maison, une voiture (tiens, tiens, c'est pas des secteurs en crise ça?).

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)