Les Fragdolls, gameuz

Elles sont quatre, elles ont une vingtaine d’années et elles ont un signe particulier pour des nanas : elles jouent aux jeux vidéo. Alors certes, cette passion se démocratise chez les filles… mais il reste encore du boulot avant que les gameuz deviennent des gamers comme les autres. Rencontre avec ces p’tites nanas avant-gardistes, au […]

Elles sont quatre, elles ont une vingtaine d’années et elles ont un signe particulier pour des nanas : elles jouent aux jeux vidéo. Alors certes, cette passion se démocratise chez les filles… mais il reste encore du boulot avant que les gameuz deviennent des gamers comme les autres. Rencontre avec ces p’tites nanas avant-gardistes, au salon Micromania Games Show.

Avant de se quitter, les filles n’oublient pas de me dire : "tu diras bien aux filles qui jouent déjà ou qui veulent essayer de jouer de nous envoyer un mail ou de venir papoter avec nous sur notre site web"… Ok les filles. Pour rendre visite aux Fragdolls, c’est sur www.fragdolls.com/fr. Allez les voir, elles sont très cools :)

Générique : The Tellers

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kirsten23
    Kirsten23, Le 9 juillet 2007 à 18h10

    Je trouve qu'elles s'expriment très bien, et qu'on a bien compris le message qu'elles ont voulut transmettre...

    Quand on pense à une fille qui joue à ce genre de jeux, on voit un peu un garçon manqué sans artifice, qui n'aime pas prendre soin de son apparence... Et là, je trouve que le fait de voir des filles avec des bijoux, un peu maquillé etc. Ca casse les préjugés. Elles sont totalement féminines, de vraies madmoizelles!

    Bref, le problème est beaucoup plus profond je pense, si on avait pas l'image de la petite fille qui joue à la poupée et le garçon aux jeux vidéos violents, la situation serait pas la même... Malheureusement, je pense qu'on va mettre du temps à faire changer cette mentalité.

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)