Christine Jorgensen, célébrité… malgré elle — Les Culottées, par Pénélope Bagieu

Chaque semaine, Pénélope Bagieu présente l'histoire d'une femme remarquable, sur son parcours, ses obstacles, ses échecs et ses réussites.

Christine Jorgensen, célébrité… malgré elle — Les Culottées, par Pénélope Bagieu

Cette semaine, c’est Christine Jorgensen qui est à l’honneur dans Les Culottées, le blog BD de Pénélope Bagieu. Pourtant, dès les premières cases, c’est un autre prénom qui apparaît, car Christine est née « George ».

À lire aussi : Pénélope Bagieu lance « Les Culottées », des portraits en BD de femmes audacieuses !

Elle a été assignée garçon à la naissance, alors qu’elle était en fait une fille trans (c’est-à-dire que son genre ne correspond pas à celui qui lui a été donné, en fonction de ses organes génitaux : les médecins et les parents ont vu un pénis, ils en ont déduit que le bébé était un garçon… ce qui s’est avéré être faux.)

À lire aussi : « Assignée garçon », les réalités trans expliquées par Sophie Labelle, en BD

Sauf que l’histoire de Christine Jorgensen débute dans les années 30, soit pas vraiment une époque où la transidentité était un sujet connu.

De nos jours, il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que les personnes trans soient parfaitement intégrées dans la société : c’est encore loin d’être le cas tant elles sont nombreuses à souffrir de discriminations, à être victimes d’agressions.

big-barbie-transgenre-robert-menard

Christine Jorgensen, de célébrité malgré elle à assumée

Pénélope nous dessine le parcours de George, devenue Christine, élevée au rang de célébrité malgré elle.

Elle s’est muée en un role modele assumé pour les personnes trans, palliant pour elles le manque qu’elle avait ressenti en grandissant : faute d’accompagnement, de compréhension, d’exemples à suivre, elle a fini par s’infliger des traitements expérimentaux, avant de pouvoir finalement être prise en charge par un médecin compétent sur la question.

Et si l’histoire de Lili Elbe a pu essuyer quelques plâtres, on était encore loin de l’acceptation sociale de la transidentité.

À lire aussi : Leymah Gbowee, victime de guerre devenue prix Nobel de la paix — Les Culottées, par Pénélope Bagieu

les-culottes-bagieu-george

les-culottees-penelope-bagieu

À lire aussi : Le genre non-binaire, au-delà de l’« homme » et de la « femme »

big-transition-genre-selfies

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lily Lou
    Lily Lou, Le 12 avril 2016 à 0h41

    Son histoire est incroyablement inspirante:puppyeyes:<3

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)