Des mannequins ramasseuses de balles

On trouve du beau monde aux 16e de finale du tournoi des Master Series à Madrid. De beaux joueurs penses-tu ? Oui, mais pas seulement ! La compétion de tennis a embauché des ramasseurs de balles pas comme les autres… Qui sont-ils à ton avis ? A. des cochons B. des écureils C. des farfadets […]

Des mannequins ramasseuses de balles

On trouve du beau monde aux 16e de finale du tournoi des Master Series à Madrid. De beaux joueurs penses-tu ? Oui, mais pas seulement ! La compétion de tennis a embauché des ramasseurs de balles pas comme les autres…
Qui sont-ils à ton avis ?
A. des cochons
B. des écureils
C. des farfadets
Perdu, ce sont des mannequins Elite qui s’occupent des balles perdues, des serviettes et de la buvette. Rien que ça !

A l’origine de cette campagne, Manolo Santana, un homme avisé, qui s’est trouvé un plan pour mater aux frais de la princesse pendant quelques jours.

Du côté des joueurs, l’idée ne rencontre pas toujours un franc succès, du fait de la déconcentration chronique que provoquent les poulettes.
Les présentateurs adulent, Agassi est agacé (facile…) et ça y est, paraît qu’on en a un qui est tombé amoureux : Novak Djokovic, 3e au classement mondial, aurait craqué sur sa porteuse de serviette. C’est mignon…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • SégoFeelgood
    SégoFeelgood, Le 24 septembre 2014 à 11h42

    En avant le slut shaming... Vu que ce sont des mannequins qui ramassent des balles ce ne sont que "des greluches qui ne savent plus quoi inventer"... EUH ! Il s'agit d'une action de communication de la marque Elite, les mannequins, ma foi... : font leur travail. On peut juger la qualité de cette campagne, sa pertinence, mais simplement dire : "Allez c'est nul elles y connaissent rien au sport elles méritent pas d'être là elles !" J'ai un peu de mal à trouver ça intelligent.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)