Le tapis rouge des Brit Awards 2013

Hier soir, les Brit Awards 2013 récompensaient la crème de la crème de la musique britannique ! Direction l'autre côté de la Manche pour un résumé du tapis rouge.

Les Brit Awards, c’est un peu nos Victoires de la Musique, mais avec des prestations visuelles de fifou en plus. Et comme à chaque cérémonie, les starlettes revêtent leurs plus belles tenues de lumière.

Les chic en noir

Toutes de noir vêtues, Lana Del Rey en Chanel, Emeli Sande et Taylor Swift en Elie Saab ont opté pour la simplicité sans froufrou ni paillettes ni grelots. Une coiffure sage, un trait d’eye liner et c’est parti mon kiki. Mention spéciale pour Taylor Swift qui lors de sa prestation sur scène a troqué sa longue robe blanche de mariée contre un body noir en dentelle en environ deux demi-secondes. Belle gosse.

Les métallisées

La robe aluminium était à l’honneur hier soir. Alors que la présentatrice TV Laura Whitmore a l’air ravie enroulée dans son papier d’alu, Aluna Francis du groupe AlunaGeorge rayonne toute crépie de cendres argentées. Et comment faire l’impasse sur la robe de la James Bond Girl Berenice Marlhohe, qui a l’air fondue à même ses formes vertigineuses ?

Le volume raté

Quelle est cette tendance insensée qui consiste à placer tout le volume de sa robe sur son popotin ? La robe saumon satinée de Rita Ora (déjà un peu too much) lui crée une excroissance en bas des reins et la chanteuse mezzo-soprano Katherine Jenkins a l’air de flotter dans sa robe tropicale Stella McCartney.

Les sobres… et c’est surprenant

Tout le monde s’attendait à les voir débarquer en leggings léopard ou en mini short avec une brassière fluo, des faux ongles de 12 cm et des plateformes à paillettes et pourtant, les chanteuses Jessie J, Delilah et Iggy Azalea ont créé la surprise avec leurs longues robes noires, sans bling bling ni artifice. Resplendissantes Mesdames.

L’imprimé psyché

,Ah les Britanniques et leur audace vestimentaire ! La présentatrice de télévision Zoe Hardman a fait honneur à l’étudiante Yi Xie du London College of Fashion avec une robe verte et violette à motif feuille de palmier. L’actrice Jaime Winstone a osé la robe rétro-pop imprimée de Jeremy Scott pour Adidas, avec un sac à paillettes et des chaussures roses et violettes Y-3. Un choix plutôt funky pour une remise de prix.

Les broderies

Entre les broderies dorées de A*M*E, les bas de manches brodés de perles de Jessie Ware et la robe guirlandes à pierres précieuses Dolce & Gabanna de Paloma Faith, ça faisait une belle brochette de chanteuses bling bling sur le tapis rouge.

Les too much

Le groupe Little Mix, qui a remporté la huitième saison de X Factor, a dû dévaliser Topshop avant la soirée: couronne de fleurs, robe guimauve, décolleté plongeant, noeud dans les cheveux, perles à foison et talons de 15… ça piquait la rétine. Un peu comme les chaussures compensée de Courtney du groupe Stooshe qui avait peur d’être plus petite que ses copines.

Les blanches colombes

Soit Alexa Chung et Corinne Bailey ont la phobie du fer à repasser, soit elles s’apprêtent à lancer la tendance du vêtement en papier mâché. Quoiqu’il en soit, elles étaient splendides dans leurs tenues immaculées, toutes naturelles qu’elles étaient.

Celles qui auraient pu faire un effort

Qu’est-ce qui s’est passé dans la tête du styliste de Gemma Arterton pour lui conseiller cet ensemble jupe-cardigan en sequin rouge digne de mamie Yéta ? Little Nikki aurait également pu faire un effort vestimentaire, l’association robe blanche et ceintures fluo rappelle le Jennyfer des années 90. Et le chignon faussement coiffé, c’est joli, mais encore faut-il qu’il soit un minimum maîtrisé ma chère Ashley.

La faute de goût

Le big up de la soirée revient à Mitch Winehouse, le papa de la défunte Amy, qui a voulu rendre un hommage vestimentaire à sa fille. Le geste est mignon Mitch, mais dans le dos de ta chemise, non, c’est bizarre.

 

Qui mérite la palme de la meilleure tenue selon vous ?

Big up