Découvre (entre autres) les formations de création littéraire au Salon des masters !

Par  |  | Aucun Commentaire

Ce samedi 28 janvier se tiendra le Salon des masters et mastères spécialisés organisé par le journal Le Monde. C'est l'occasion pour les diplômés de découvrir des formations méconnues qui s'ouvrent à eux !

Découvre (entre autres) les formations de création littéraire au Salon des masters !

D’ici quelques mois, tu vas peut-être repartir avec une licence en poche, et pour cela toutes mes félicitations, c’est formidable un bac +3, je suis très fière de toi.

La première question qui va se poser incessamment sous peu, c’est si tu vas vouloir poursuivre tes études. La seconde qui y est rattachée, c’est dans quelle voie tu comptes le faire.

À lire aussi : Que faire après une terminale littéraire ?

Si tu es en région parisienne ce week-end, le journal Le Monde organise le samedi 28 janvier son 13e Salon des masters et mastères spécialisés à la Cité de la mode et du design de Paris.

Il va permettre de découvrir 4000 programmes accessibles après une licence, et de participer à des conférences organisées par des journalistes du Monde.

Cela peut être l’occasion de découvrir, par exemple, des cursus atypiques et méconnus comme ceux proposés autour de la création littéraire, comme évoqué dans cet article paru dans Le Monde Campus.

Est-ce que devenir écrivain, cela s’apprend ? Bonne question que vous pourrez vous poser au détour du salon. Ce genre de formation donne assurément des pistes d’inspirations créatives et des clés pour décoder les œuvres pour en comprendre leur fonctionnement… et les imiter !

Ces études permettent également de réunir des auteur•es en herbe qui pourront bénéficier d’une émulation intellectuelle collective et non pas rester coincé•es dans leur processus de création (l’angoisse de la page blanche, ce fléau).big-samantha-bailly-syndrome-page-blanche

La bonne nouvelle que nous apprend l’article, c’est que des étudiantes issues de ces formations ont sorti leurs romans.

Elitza Gueorguieva, diplômée d’un master de l’université de Paris VIII, a publié Les cosmonautes ne font que passer chez Verticales, et Lucie Desaubliaux fera paraître au printemps chez Actes Sud un premier roman, La nuit sera belle.

Bien entendu, pas de panique pour celles et ceux qui n’ont pas de master de création littéraire : cela ne vous empêchera pas d’écrire des livres. Rappelez-vous de ce témoignage d’Héloïse de Ré, qui avait publié son premier roman à 14 ans. Comme quoi, un petit coup de pouce n’est jamais malvenu, mais on peut aussi faire sans !

À lire aussi : Pourquoi les youtubeurs écrivent-ils des livres ?

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
Forum (0) Facebook ()

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!