Le burlesque, qu’est ce que c’est ?

Le burlesque, qu’est ce que c’est ? Une tendance ? Une manière de danser ? De jouer la comédie ? Finalement de cette vague qui envahit le vocabulaire branché, on ne connaît pas grand chose, à part Dita Von Teese, l’effeuilleuse la plus célèbre de l’Ouest… Le burlesque, entre comédie et décalage Pour retrouver les […]

Le burlesque, qu’est ce que c’est ?

Le burlesque, qu’est ce que c’est ? Une tendance ? Une manière de danser ? De jouer la comédie ? Finalement de cette vague qui envahit le vocabulaire branché, on ne connaît pas grand chose, à part Dita Von Teese, l’effeuilleuse la plus célèbre de l’Ouest…

Le burlesque, entre comédie et décalage

Pour retrouver les origines de la tendance, il faut remonter dans les archives et accepter de se perdre un peu… Oui, parce que « le Burlesque » a un arbre généalogique chargé, diversifié. D’un côté, il y a la comédie décalée, autrement appelée vaudeville. Le mélange entre tragédie et humour initiée par Molière et Rabelais, entre autre, sera repris par les cabarets de Music Hall dès le milieu du XIXème siècle.

Années 20 : Du burlesque au Music Hall

Le music Hall ajoutera une dimension irrationnelle et une énergie sexuelle à la pâte burlesque déjà existante pour devenir le spectacle fétiche de millions de citoyens jusqu’aux années 1920. Aux États-Unis, les spectacles itinérants font connaître ce genre nouveau, où l’on commence à voir des filles qui se déshabillent de manière érotique et « agressive ». On sent là l’influence initiale du burlesque, qui s’attachait à mêler deux genres en apparence opposé : ici l’effeuillage et le comique, grâce à la provocation.

 Et du Music Hall à l’effeuillage, il n’y a qu’un pas, comme on va le voir sur la page suivante… 

L’effeuillage burlesque, dont on parle beaucoup aujourd’hui est donc introduit par le Music Hall et relayé dans les premiers films muets, dont les images de déshabillage paraîtraient très prudes pour notre regard actuel.

Entre les années 1910 et 1930, les effeuillages burlesques ont une cote extraordinaire : les revues sont appuyées par des décors majestueux et servaient à faire rêver le peuple en temps de crise.

Mais à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale la popularité des effeuillages décroît. On les associe à des clubs glauques fréquentés par une haute société qui veut s’encanailler. Le style est donc à une effeuilleuse moins populaire mais d’autant plus glamour et mystérieuse.

Jusqu’aux années 50, le succès de l’effeuillage ne fera qu’accroître, relayé par les populaires pin-ups qui envahissent le monde. L’effeuillage évolue dans un glamour léger et s’amuse à reproduire les poses des pin-ups dessinées sur les carlingues des avions de l’armée américaine, dans des tenues colorées à motifs exubérants.

Les années 1970 marqueront la fin du succès de l’érotisme burlesque. Les féministes combattent l’idée que la femme se déshabille pour le plaisir des yeux, et la place laissée libre est rapidement prise par le porno…

Il faudra attendre les années 1990 pour voir réapparaître l’effeuillage burlesque, porté par des noms aujourd’hui célèbres comme Kitten deville, Lada Redstar ET, Dita Von Teese.

Photo : Blanka Lazare by Chris de Carmo

Pour en savoir encore plus, cours lire l’interview de Blanka Lazare, styliste et effeuilleuse Burlesque !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Datchoo
    Datchoo, Le 21 février 2010 à 19h46

    Que se passe t-il si vous prenez 30 jeunes filles sages, que vous y ajoutez une étoile du burlesque exigeante et 9 semaines de leçons.. ?

    Vous obtenez 10 futures étoiles du burlesque !

    Ladies and Gentlemen, Gentry de Paris est fière de vous présenter les toutes dernières diplômées de l?Ecole Supérieure de Burlesque : Les Boudinettes* !

    (*Elles n?ont pas choisi ce nom parce qu?elles sont grassouillettes, mais pour leur amour des accessoires de cheveux !)

    Elles ont beaucoup travaillé sur leurs chorégraphies, leurs costumes, leurs noms de scène, leur choix de musique. Elles se sont battu avec leurs corsets, se sont entraînées à l?art d?ôter les bas et ont appris à marcher uniquement sur la pointe des pieds. Elles sont capables de coller une paire de faux-cils aussi vite que n?importe quelle showgirl, de délacer un corset en une seconde, leurs lèvres sont forcément Russian Red, et elles voient la différence entre un Swarovsky et un simple cristal à des kilomètres.

    Et à présent elles ont leur propre revue.

    Réservez votre soirée pour admirer le futur du spectacle Burlesque sur scène dans un show signé Gentry de Paris.

    Gentry de Paris, la tradition du burlesque, classe et glamour.

    Et comme d?habitude, tenue glamour exigée.

    QUAND : Mercredi le 24 février 2010
    QUAND EXACTEMENT : Ouverture des portes à 19h, spectacle à 20h pile (durée 1h)
    OU : Le Scopitone (ancien Paris Paris)
    5 avenue l?Opera
    ENTREE : 5? ventes sur place uniquement

    Evènement Facebook ici!

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)