Miss Cupcake : « Du bonheur en forme de cupcakes »

C’est en haut de la rue des Martyrs, aux Abbesses, que se situe ce vrai coin de bonheur/petit boudoir/magasin sucré dans lequel Laurence aka Miss Cupcake prépare tous les jours avec passion des cupcakes maison. Des CUPCAKES MAISON, oui tu as bien lu, dans une boutique toute rose, chatoyante, mignonne, qui respire l’amour, la bonne […]

Miss Cupcake : « Du bonheur en forme de cupcakes »

C’est en haut de la rue des Martyrs, aux Abbesses, que se situe ce vrai coin de bonheur/petit boudoir/magasin sucré dans lequel Laurence aka Miss Cupcake prépare tous les jours avec passion des cupcakes maison.

Des CUPCAKES MAISON, oui tu as bien lu, dans une boutique toute rose, chatoyante, mignonne, qui respire l’amour, la bonne humeur, la délicatesse.  Mon cœur chavire à chaque fois que je passe devant.

Et comme à la rédac on ADORE les cupcakes (quoi, vous l’aviez remarqué ? vraiment ?), on est allés causer avec Miss Cupcake pour lui poser plein de questions gourmandes.

La cuisine de Laurence se trouve juste derrière le comptoir. "Comme ça, les clients peuvent me voir", explique-t-elle.

madmoiZelle.com : Raconte-nous l’arrivée des cupcakes dans ta vie ?

J’ai été élevée dans des pays anglophones. Les cupcakes, c’est ce que je mangeais à l’heure du goûter. Ce petit gâteau aujourd’hui à la mode, c’est ma madeleine de Proust.

Oui, on dirait bien que depuis un certain temps, on entend parler des cupcakes partout.

Il faut savoir qu’aux États-Unis le cupcake n’est pas du tout considéré comme un gâteau glamour. Et en Grande-Bretagne, le cupcake n’est à la mode que depuis 4 ou 5 ans. Aujourd’hui, les boutiques de cupcakes fleurissent à chaque coin de rue et durant les grandes réceptions et les mariages, on observe qu’ils ont remplacé les pièces montées. Le petit gâteau semble avoir gagné en noblesse.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’ouvrir Miss Cupcake ?

Lorsque je suis repartie vivre 3 ans à Londres, je passais mon temps à me régaler dans des salons de thé. J’ai alors observé qu’au delà du goût, le cupcake est un gâteau qui rend les gens heureux.

Oui, c’est une pâtisserie ludique, mignonne et colorée.

Voilà. Alors quand je suis revenue à Paris et que je trouvais les gens moroses, j’ai voulu leur offrir un peu de bonheur en forme de cupcakes. J’ai donc suivi une formation à Londres, puis perfectionné mon apprentissage auprès d’un chef pâtissier à Paris. J’étais alors enfin prête à me lancer dans la confection des petits gâteaux.

Est-ce un hasard si Miss Cupcake se trouve à Montmartre ? Voilà qui ajoute au patrimoine romantisme de votre enseigne !

J’avais dans l’idée un endroit calme et aéré, j’imaginais une petite place, une rue sympathique, des tables devant la boutique. Tout ça (Laurence montre alors le devant de la boutique, la terrasse et le soleil qui la baigne), c’est exactement ce que je me projetais. Et puis les gens qu’on croise à Montmartre sont supposés être un public de gens curieux et avides de nouveautés. Je me suis dit qu’ils seraient sans doute sensibles à mes cupcakes ! Le cas échéant, je misais aussi sur le passage de touristes, puisque le quartier en regorge.

Ta boutique est très cosy. La décoration, ces touches de couleurs vives, ces lampions – tout y est délicat, on a l’impression de se trouver dans une maison de poupée.

C’est une amie décoratrice qui m’a aidée.

Tout ça fait très girly… as-tu une clientèle plus féminine que masculine ?

Eh bien figure-toi que mon plus gros client est un homme ! Il vient tous les jours.

(Et comme Laurence est une crème, elle m’offre un cupcake. Après de grandes hésitations entre chocolat et vanille, mon palais choisit de se la jouer aventurier et se décide pour un cupcake lavande. Verdict : AHH OHH AAAH CIEL, ORGASME !)

Dites-nous, quels sont ces ingrédients qui font la magie de tes cupcakes ?

Je ne cuisine qu’avec des ingrédients de qualité : de la farine bio, des œufs frais, du beurre de Normandie. Et le chocolat que j’utilise, c’est du Valrhona. Un excellent chocolat.

Comment travailles-tu ? Est-ce que, comme les boulangers, tu fais tous tes cupcakes très tôt le matin ?

Il y a 2 fournées par jour. En général, je prépare le glaçage le matin.L’après-midi, je fais les bases.

Lavande, choco banane, peanut butter, citron meringué, granola… D’où tires-tu ton inspiration cupcake ?

Je change tous les jours de parfum. Les 3 cupcakes classiques que je fais toujours sont : chocolat, vanille et café. Pour le reste, ça dépend de mes humeurs, des idées que j’aurais eues dans la nuit et de mon inventivité.

Miss Cupcake 22, rue la Vieuville 75018 Paris
Téléphone : 09 52 48 42 51 / Mobile : 06 63 00 77 77

Un menu qui fait rêver

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cupcakemaniak
    Cupcakemaniak, Le 3 septembre 2010 à 22h59

    cupcakemaniak;1653060
    Il y a un bon bout de temps, une copine m'a fait goûter chez elle des cupcakes délicieux confectionnés par Little Miss Cupcakes. Au retour d'un shopping au marché St Pierre, j'ai trouvé cette boutique et je me suis méprise sur le nom.

    Hélas, j'ai découvert le truc en goûtant mon cupcake : pas mal mais franchement ce n'était pas du tout mais alors pas du tout la même chose !!! J'ai préféré les premiers qui m'avaient laissé un très bon souvenir.

    Je ne comprends pas : il y a seulement qq pâtisseries de cupcakes à Paris, pourquoi celle-ci n'a-t-elle pas fait preuve de plus d'originalité en choisissant son enseigne ?
    Ma copine me dit que mon post n'était pas clair. En fait l'histoire non plus n'est pas claire...

    Miss Cupcake n'a pas fait preuve d'originalité en piquant le nom de Miss Little Cupcake. Ne vous trompez pas car l'objectif de mon post était de dire que les cupcakes de cette Miss cupcakes seconde du nom ne sont pas à la hauteur de ceux de l'américaine Little Miss cupcakes qui vient de changer de nom : c'est maintenant Sugar Daze.

    Je tiens à dire que je ne suis mandatée par personne pour écrire ce post mais que j'ai eu le sentiment d'avoir été trompée !

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)