La lampe « chien qui fait caca » – WTF design

Un artiste touché du doigt par la grâce a imaginé une lampe originale : un chien qui vient de faire ses besoins. L’ampoule est sur la tête du chien, et l’interrupteur, c’est son caca. Évidemment.

Alors que la semaine a commencé dans la grisaille et la torpeur, illuminons nos journées et parlons d’Art. Nous devons l’oeuvre de ce jour à l’artiste Whathisname (et vous aurez bien compris qu’il s’agit d’un pseudo), qui défit la bienséance et le qu’en dira-t-on avec des lampes audacieuses, nommées Good Boy, Good Puppy, et Red Puppy.

Je vous présente Good Boy :

Tout à fait, il s’agit bien d’un chien qui fait caca. Les trois modèles présentent des chiens et des crottes différents, mais sont semblables sur le fonctionnement – c’est-à-dire qu’il faut presser la crotte pour allumer. Ces petites merveilles de bon goût et confectionnées en résine sont disponibles à la vente, mais sur demande à l’artiste, qui vous communiquera alors ses prix. Oui car dans l’Art, on ne parle pas d’argent.

L’intention derrière ces oeuvres est peu claire. Doit-on voir dans ces petits chiens, qui regardent autour d’eux « avec un air de surprise », l’expression du plaisir coupable ? L’artiste explique que l’objet est supposé mettre l’usager mal à l’aise à chaque fois qu’il allume la lumière. Satire du quotidien ? Allégorie de la société ? Revendication écologiste ?

Good Puppy et son air surpris.

Quoi qu’il en soit, voici un bel exemple d’artiste incompris : selon The Laughing Squid, la galerie londonienne Art Below aurait refusé d’exposer les lampes, les jugeant « offensantes ». Personnellement, je trouve que ça vaut bien les lampes fesses. Mais après, chacun en fait ce qu’il veut.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 28 mai 2014 à 0h33

    J'ai jamais compris ces objets pipi-caca-cul qui, à part pour faire une bonne blague à un anniversaire, sont d'un mauvais goût hallucinant. Encore là ça va mais je me souviens d'affreux pendentifs-vulve rose fluo. Et le pire de tout, c'est qu'en plus, ça coûte les yeux de la tête. C'est bien triste de voir ces artistes qui, pour faire parler d'eux, en reviennent aux bonnes vieilles blagues scato qui nous faisaient ricaner en primaire. Et alors l'argument du "oui mais un sexe ce n'est pas sale, les fluides corporels ne sont pas tabous", oui ok, mon sexe n'est pas sale, je peux faire des trucs sympas avec, mais je ne me promène pas les fesses à l'air pour autant parce que c'est une partie INTIME de mon corps (sauf camp nudiste mais quand tout le monde est nu, personne n'est nu, donc ça ne compte pas). Quant au sang qui en sort parfois, rien de tabou, mais oui c'est sale, c'est pour ça que ça finit dans les chiottes ou à la poubelle et pas étalé sur les murs de ma chambre.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)