La valse lente des tortues (Katherine Pancol)

La valse lente des tortues reprend l’histoire où les Yeux jaunes des crocodiles l’avait laissée, c’est à dire au moment où Joséphine Cortes, la protagonniste, entame sa nouvelle vie de femme libérée de ses anciens complexes. Elle avancera ainsi, entourée de ses deux filles, sa meilleure amie et sa soeur Iris, qui jalouse sa nouvelle […]

La valse lente des tortues (Katherine Pancol)

La valse lente des tortues reprend l’histoire où les Yeux jaunes des crocodiles l’avait laissée, c’est à dire au moment où Joséphine Cortes, la protagonniste, entame sa nouvelle vie de femme libérée de ses anciens complexes. Elle avancera ainsi, entourée de ses deux filles, sa meilleure amie et sa soeur Iris, qui jalouse sa nouvelle situation. La vie de Joséphine sera désormais jalonnée d’indices qui la mèneront vers l’amour, l’inspiration, et surtout vers la résolutions d’énigmes importantes.

Dans le premier volet de la saga, Les yeux jaunes des crocodiles, l’auteur Katherine Pancol s’est inventé un monde où tout était possible. Ceci dit, la suite de l’histoire racontée dans La valse lente des tortues, outrepasse les limites du plausible. Par exemple, lorsqu’ Hortense, la jeune styliste encore à l’école doit présenter un défilé, Kate Moss tombe du ciel et se propose de défiler pour elle, et ça, ça n’arrive pas dans la vraie vie. Ainsi, si l’univers ultra-romancé dans lequel évoluaient les acteurs de l’histoire tenait la route dans la première partie des aventures de Joséphine et sa famille, cette fois c’est l’enjolivement de trop qui fait basculer l’histoire dans le "too much".

Ceci dit, même si les protagonnistes semblent évoluer avec trop de facilité, et qu’à l’inverse du premier volet, on n’y distingue plus la trame de l’histoire aussi facilement, La valse lente des tortues n’en reste pas moins un livre agréable à lire. Les genres se mélangent, les riches doivent apprendre à vivre au delà du luxe, les caprices ne sont plus passés et les enfants grandissent, se transformant en version améliorée de ce qu’ont été leurs parents. En somme, si l’on veut lire de belles histoires d’amour, c’est le moment de se procurer La valse lente des tortues. Attention cependant à n’être pas trop déçu, puisqu’à l’instar des Yeux jaunes des crocodiles, l’auteur a décidé de clore l’histoire quasiment au milieu d’une phrase, afin de garder le lecteur en haleine pour un troisème volet. D’ailleurs, les adeptes pourront se réjouire puisque le troisième épisode est en cours de fabrication, comme on l’apprend sur le site de Katherine Pancol.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 13 juin 2009 à 20h26

    Pareil que Nevada alors du coût pour le remonter un peu j'ai mis un 5! :)

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)