La petite maison dans la prairie

Cette semaine, après Le dimanche à la campagne, voici la deuxième partie de nos vacances à la campagne, l’une de nos tendances mode du Printemps-Eté 2006. Il faut que je te prévienne, on part à la ferme, mais c’est une idée tout à fait citadine de la ferme : une vision romantique de paradis perdu. […]

Cette semaine, après Le dimanche à la campagne, voici la deuxième partie de nos vacances à la campagne, l’une de nos tendances mode du Printemps-Eté 2006. Il faut que je te prévienne, on part à la ferme, mais c’est une idée tout à fait citadine de la ferme : une vision romantique de paradis perdu. Cette mode s’inspire en fait des années 60 et 70 et mélange joyeusement toutes sortes de vêtements de gamine en vacances. C’est une mode ingénue, champêtre, qui fait allusion à l’enfance, mais une mode sexy quand même sans trop le faire exprès (oups… hihi).

:: Ce dossier est la deuxième partie de notre sélection Tendances Mode Printemps-Eté 2006 .

Les couleurs sont vives et fraîches (rouge vermillon, orange mandarine, jaune soleil, bleu électrique) ou pastels et nostalgiques (sépia, bleu pâle, lilas, ocre, beige, rose ancien).
Pour les matières, rien de trop précieux ou de trop apprêté, que des choses légères et simples : du voile de coton, de la popeline (le tissu de coton dont on fait les vraies chemises), du crépon, encore de la dentelle au crochet ou de la broderie anglaise.
Les motifs : des brassées de fleurs des champs et des carreaux campagnards.
Et puis surtout, énormément de détails empruntés à l’enfance : des fronces, des smocks, des petits nœuds, des boutons minuscules, ou très gros au contraire. Tout ça pour une féminité joyeuse qui ne se prend jamais au sérieux.

1) La robe fleurie à flonflons. (oui, ben je sais pas comment appeler ça autrement, moi)
Longue ou mi-longue, c’est tout bonnement la continuité de la tendance « chemise de nuit ».
Plus exactement c’est une robe à fleurs typique des années 70, ce qui revient au même. En voile de coton, elle est la plupart du temps agrémentée de petits volants en bas, aux bretelles ou aux manches.
Elle est quelquefois très flashy, imprimée de gros motifs aux couleurs contrastées, voire un peu psychédélique (Manouch, Morgan, Les petites).
D’autres fois, elle est plus romantique : le semis de fleurs est plus petit ou plus fondu et les couleurs sont douces et attenuées, à la manière des fleurs fanées. (Bash, Tara Jarmon, Maje).
Très souvent, elle est froncée en dessous de la poitrine, d’ou part tout le volume, et elle est presque toujours hyper large.

Elle se porte avec des nus pieds plats en cuir ou des sabots à talons compensés, selon que tu es brindille ou pulpeuse.

2) La robe sage comme une image (mais non, mais non)
C’est un genre de robe chemisier, quelquefois discrètement fleurie, quelquefois entièrement en broderie anglaise, d’autres fois simplement unie. En popeline blanche, beige ou bleu pâle, ou en voile de coton imprimé de couleurs tendres, elle ne lésine pas sur les détails : smocks, fronces discrètes, petites pinces, petites manches ballons… elle fait très bonne famille, mais elle est très jolie. La taille est bien prise, les hanches sont suggérées sans être amplifiées, elle est parfaite.

Pour les grandes, elle sera simple et classe avec une jolie ballerine plate, ou même, plus sport et façon croisière avec une Converse.
Si tu es plutôt petite, tu pourras jouer les filles chics en l’associant avec une Salomé (chaussure à talons un peu rétro avec un bout arrondi une bride) ou une chaussure de tango. Pour jouer à fond le côté campagne, c’est une sandale de corde qui sera la plus adaptée.

Cette petite robe va pratiquement à tout le monde, y compris aux pulpeuses (à condition d’assumer !)

3) Tout ce qui « bloome »
Les petits hauts à bretelles nouées (Manoush, Zara), froncés ou élastiqués en bas, ou bouffants, les jupes boules en coton fin mais un peu raide (Mango, H&M), le vrai bloomer (un mini short bouffant) de gamine, et ainsi de suite. Bref, tout ce qui fait penser à un maillot de bain d’enfant de moins de 3 ans.

Tout cela est très mignon mais pas forcément sur tout le monde. L’important pour ne pas avoir une silhouette informe, c’est d’équilibrer les volumes : haut bouffant + jupe boule = boulette.
Si un haut bouffant sera très joli avec une jupe presque droite ou un jean près du corps, la jupe boule ou le bloomer, eux, s’accorderont bien mieux d’un marcel ou d’un petit haut près du corps et très simple.

En général, ces petites choses ludiques, souvent colorées, et quiu ne servent pas tellement à révéler ton potentiel de séduction, s’utilisent avec parcimonie et en association avec des vêtements basiques, type jeans, t-shirts… Sous peine de ressembler à une vieille petite fille, ou pire, à un clown un peu tragique…

4) La chemise de la petite fermière
C’est un genre de chemise de cow-boy, en coton à carreau, qui comporte souvent une petite poche sur la poitrine (C&A).

Quelquefois, elle est légèrement revisitée, agrémentée d’une broderie, féminisée par de petites fronces aux manches ou d’un plastron de dentelle (Paul & Joe, Zara). Toujours colorée, elle se porte nouée avec un jean court et des tongs. Tu peux aussi oser la mettre avec un jupon fleuri, mais c’est plus risqué.

Si l’accord est réussi, on te trouvera super mode et pleine d’audace, mais si c’est raté… Bon, plus simplement, elle sera merveilleuse sous une robe salopette en toile ou avec un jupon blanc et des ballerines.

Dans tous les cas, elle joue elle aussi sur le côté sexy nature, alors il ne faut surtout pas la porter fermée jusqu’en haut. Mais il est permis de mettre un t-shirt ou un marcel en dessous.
La chemise à carreaux existe aussi en version robe courte (H&M), voire très courte (Zara), et c’est à toi de voir si tu as envie de la porter seule ou sur un jean.

Un dernier conseil : Pour rester dans la note campagne, il va falloir laisser de côté les sacs multipoches en cuir de cet hiver. On joue sur le côté gai et sans prétention.
Donc : cabas en paille (Antik Batik) ou en crochet (H&M) ou, pourquoi pas, ta besace en toile style US customisée de l’an dernier (on va quand même pas se racheter un sac tous les 3 mois, si ?).
Pour les chaussures, c’est la même chose : pas de bouts pointus, ici. Des sandales, des tongs, éventuellement des ballerines, ou des converses.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 12 mars 2006 à 15h26

    J'aime aussi les deux premières robes. Je trouve ça très féminin et romantique, la tenue 3 est aussi bien sympathique, en revanche la dernière tenue n'est pas pour moi ! Tres bien rédigé cet article : bravo

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)