Là haut

Comment font-ils, chez Pixar, pour balancer chaque année un petit chef d’oeuvre dans les salles, sur des thèmes qui n’ont rien à voir et en arrivant à chaque fois à se renouveler de la sorte ? Vers l’aventure… et au-delà Cet été encore, ils font très fort avec Up ! (difficilement traduit en français par […]

Là haut

Comment font-ils, chez Pixar, pour balancer chaque année un petit chef d’oeuvre dans les salles, sur des thèmes qui n’ont rien à voir et en arrivant à chaque fois à se renouveler de la sorte ?

Vers l’aventure… et au-delà

Cet été encore, ils font très fort avec Up ! (difficilement traduit en français par « Là-Haut »), sur des thèmes pourtant complètement bateaux et vus trouze mille fois au cinéma : la rencontre des générations, le voyage et plus généralement… l’aventure.

On voyait dans les bandes-annonces le vieux monsieur (aka Monsieur Schrodinger) comme un vieux grincheux mysanthrope… le premier quart d’heure du film explique dans un magnifique plan illustré d’un tout bête piano comment il en est arrivé là – ce qui aide à le rendre moins détestable qu’il aurait pu l’être.

Sans te spoiler le scénario, ce Monsieur Schrodinger va transformer son adorée bicoque en Maison Volante Non-Identifiée grâce à des centaines de ballons d’hélium… et embarquer sans le vouloir un môme appelé Russell. Le scout est un grand féru d’aventures et son enthousiasme de se retrouver dans ce voyage est proportionnel à la paire de boules du vieux, pas ravi de devoir se traîner un boulet accro au chocolat.

là haut

Après un orage qui va les emmener on ne sait où, les deux habitants de la maison gonflée à l’hélium vont se retrouver à l’autre bout du monde… avec la dose d’aventures que l’inconnu promet.

Oh my god que c’est bieau.

Passons rapidement sur la prouesse technique : les films Pixar sont tous plus beaux les uns que les autres et on finit presque par ne plus être étonné de la finesse des traits, de la grandeur des paysages, du traitement de l’animation. Et comme j’ai vu celui-ci en 3D, l’effet est encore plus fantastique. Je m’attendais à de la vieille 3D comme j’avais vus quelques films il y a 10 ans, mais là, non, c’est du très très lourd et ça en envoie plein les mirettes.

là haut

Des persos fouillés

Ce qui bluffe dans les dessins animés Pixar et plus particulièrement celui-ci, c’est la capacité qu’ont les auteurs à creeeuser profond leurs personnages en l’espace d’1h30 et sans jamais que ça paraisse too much. Sans doute grâce au fait qu’il y ait très peu de plans inutiles dans Là-Haut : chaque mimique, chaque geste, chaque petit plan signifie quelque chose et amène une information sur le personnage au spectateur.

Huhuhuhu

Quant à l’humour, comme dans chacun des films de la firme, on se marre ! Sans vouloir te spoiler, les p’tits génies de chez Pixar ont trouvé deux-trois ressorts scénaristiques qui amènent des situations vraiment géniales, étonnantes et tellement drôles !

là haut

Bref, mon avis en direct de mes vacances : fonces-y, tu ne le regretteras point !

Le trailer (ne le regarde pas si tu ne veux pas être spoilée, il en dit trop sur le film à mon sens)

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 42 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Madmoizelle Fée
    Madmoizelle Fée, Le 4 septembre 2009 à 11h41

    J'ai bien aimé, c'était bien mignon cette histoire d'amitié entre le petit et le papi :)

Lire l'intégralité des 42 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)