« La conjuration primitive », le nouveau livre de Maxime Chattam

Le nouveau Maxime Chattam est sorti, et Mary-Eunice est intenable !

C’est avec une massive légère émotion que j’évoque aujourd’hui la sortie du nouveau thriller de Maxime Chattam. Parce qu’en général les bouquins de ce mec sont de petites tueries. Alors je croise les doigts de pieds très fort pour que celui-ci soit aussi terrifiant que le dernier à avoir rythmé mes soirées.

Si tu ne connais pas Maxime Chattam mais que tu t’intéresses un peu aux livres policiers, tu dois avoir entendu parler de la trilogie du mal : L’âme du mal, In tenebris et Maléfice. Plongée au coeur de différents meurtres plus ou moins dégueu, la police de Portland y mène l’enquête. Scalpation, momification… il y en a pour tous les goûts. Maxime Chattam est un écrivain français qui gère quand même très bien son truc : ses romans sont traduits dans seize pays ! Je me suis régalée également en dévorant Le cycle de l’homme, une trilogie de romans censée précéder la trilogie du mal. Ce sont à ce jour les meilleurs thrillers que j’ai lus, à mi-chemin entre Dexter, Lost (« La théorie Gaïa ») et Saw. Pour les plus frileuses, je conseille la très bonne saga Autre Monde, de la science-fiction pour ado – mais pas que.

Bref, ce jeudi 2 mai c’est avec fébrilité que je vais courir en librairie. Parce qu’aujourd’hui, le nouveau thriller le Maxime Chattam arrive enfin. La Conjuration primitive, ça cause de ça :

« Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ? Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. Et les morts semblent se répondre d’un endroit à l’autre. Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ? Et si c’était un jeu ? Mais très vite, l’hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition. Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l’horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre. De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Ecosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine. Une mécanique impeccable. Un thriller glaçant, à ne pas mettre entre toutes les mains ! »

L’Écosse, le Québec, la Pologne et même la France croiseront ces tueurs qui semblent faire froid dans le dos. C’est toujours déstabilisant, de reconnaître les lieux décrits dans ce genre de livre. Un coup à aller chercher son pain avec une matraque et prendre le bus avec un regard méfiant.

Aïe aïe aïe.

Pour plus d’infos sur l’auteur tu peux te rendre sur sa page Facebook ou sur son blog.

Ça te passionne ce genre d’histoires, ou tu préfères les livres moins vénères ? 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lueure
    Lueure, Le 4 mai 2013 à 14h03

    je l'ai ce soir :danse:je suis très contente de Chattam revienne au thriller

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)