Krimsa chante « La Belle Équipe », à la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre 2015

Krimsa signe une chanson-hommage, à la mémoire de sa soeur et de ses ami•e•s, tué•e•s lors de la fusillade du bar La Belle Équipe, et de toutes les victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Justine, Hyacinthe, Marie-Aimée, Thierry, Hodda et Halima sont décédés le 13 novembre, lors de la fusillade du café La Belle Équipe.

attentats-banner

C’était les ami•e•s et la soeur de Krimsa, chanteur et musicien. Il leur dédie La Belle Équipe, une chanson-hommage à ces proches qu’il a perdu•e•s, et à toutes les victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Dans la description de la vidéo, on peut lire les paroles de cette superbe chanson, qui touche au coeur. C’étaient pas mes ami•e•s, c’était pas ma soeur, mais toutes celles et ceux qui sont mort•e•s ce jour-là étaient les ami•e•s et la famille de quelqu’un. Cet hommage est d’autant plus poignant que le clip est superbement réalisé, et qu’il nous emmène dans les lieux des attentats, du XIème arrondissement, de l’appartement de sa soeur… jusqu’au cimetière.

Vous pouvez donner de l’amour à Krimsa sur sa page Facebook ; à en juger par son dernier post, il en a déjà reçu beaucoup. Mais à lire les paroles de sa chanson, il n’en aura jamais assez pour combler le vide laissé par le deuil de sa soeur, et de ses ami•e•s.

krimsa-memoire-belle-equipe

« J’ai eu la mort au bout du fil sa mère… Elle recrute sur le djihad,
le 13 novembre ma soeur partie parmi les anges de la fusillade
étouffer toutes mes larmes la feuille,
je fais couler l’encre pour tous ces gens c’est pour mes petits c’est pour mes grands de la Belle Équipe c’est pour ma grande soeur

butté avec les gars de ma clique moi, faut que j’évite et vite
j’vais lutter contre ce cataclysme, l’esprit noir comme un sataniste

Oh j’ai la haine, ces quelques mots pour te rendre hommage
j’vais porter toute la mif vu qu’ta perte nous cause des grands dommages
endommager j’rap le coeur sous l’orage de mes propres peurs
Partir un jour, rêver d’amour de la haine quand mes proches te pleurent …

C’est raté pour les confettis la vie de ma mère ces cons c’est qui ?
Faudrait que j’en attrape un pour que toute mes pensées noires se concrétisent
Prépare la rébellion, demande à Sami on a pas le choix
ils parlent de religion ils se font sauter comme des femmes de joies

crame un gramme et comme un gamin crache ce que j’ai dans le coeur
des armes et puis c’est le drame mes larmes n’effacent pas ma grande soeur…
Soucis pour écouter, poto j’suis dégouté,
la famille découpé ne se recolle pas avec mes couplets …

pffff Rhum et violence en canette, J’ai le choix
que des gens morts dans ma tête
J’sais qu’il faut que je relève j’sais qu’il faut que je me calme
j’sais qu’il faut que je me démerde j’sais qu’il faut qu’ils cannent »

big-video-madmoizelle-attentats-13-novembre

« Ces derniers temps j’suis zarbi, bas les couilles de l’empathie des gens je passe devant ton bâtiment à Montreuil sur le parking.
Ah si ! Au fait comment vont Hyacinte et Marie
Hodda Halima Thierry Juju depuis que t’es partie …

J’pête un cable comme la daronne j’ai des envies de crier
Des impacts de balles sur ton étoile mais tu va briller
Ton briquet dans ma poche droite / chevalière sur l’annulaire
La mort t’as fait un croche-patte, j’vois plus ton nom sur l’annuaire

j’suis maaal, j’fous mes finances dans le Malt, j’souffre en silence comme d’hab, j’suis comme tous mes semblables
mon sourire pour cacher ma peine, Nos souvenirs sur des photos
Mes potos pour calmer ma haine, ton sourire parti trop tôt

Y’a rien qui pourra te remplacer, rien qui pourra me soigner
Moi j’aurai voulu t’enlacer te tenir par les poignets
te dire a quel point j’taime combien de gens t’as mobilisé
Maintenant c’est plus la même l’époque nous a trop divisés »

big-rescapee-bataclan-13-novembre-temoignage

« Mais t’inquiète, petit frère a grandi, prend soin des darons
et du recul pour ne pas réagir comme un bandit
C’est comme traîner dans le four la nuit tu détailles après tu dérailles
La mort après l’amour ma soeur t’étais belle à tes funérailles

Donc je m’applique, j’me recueille sur ta tombe le soir
les dars t’ont mis dans le cercueil putain c’est le comble ça
les nuits sont courtes, le visage amaigri je regarde l’horizon
Ma raison m’dit qu’on se reverra pour l’instant la vie suit son cours

dans ma tête c’est le bordel on dirait le marché au puce
Mais t’inquiètes pas pour Greg il dort chez Nath et Auguste
quand je titube à bout de souffle dis-moi que pour toi ça va
ici on te regrette tous mais moi je reste fort pour Sarah »

big-rescapee-bataclan-attentats

À lire aussi : Imagine Paris : la « Génération Bataclan » rend hommage aux victimes des attentats du 13 novembre en chanson

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire