Kendrick Lamar, un rap d’un nouveau genre

Kendrick Lamar est un jeune rappeur américain qui apporte comme un vent de fraîcheur sur la scène musicale... Ju vous explique tout ça !

Kendrick Lamar, un rap d’un nouveau genre

Alors que dans le monde du rap français, on assiste à duel plutôt ridicule entre La Fouine et son collègue Booba (pas le petit ourson, elle est facile), que ces deux rappeurs exposent leurs condamnations réciproques pour voir qui a la plus grosse (rime, bien sûr), aux États-Unis, un jeune rappeur se détache du rap qui prône la violence pour au contraire la dénoncer.

Kendrick Lamar, 25 ans, joli minois, est issu d’un quartier « chaud » de Compton et a débuté sur la scène du rap US il y a déjà quelques années, mais commence tout juste à se faire connaître en France. Standard de l’enfance difficile, dans une ville en proie aux gangs et une famille partagée entre la violence et l’alcool, il semble être le type idéal pour faire de son rap une apologie de la violence.

Kendrick Lamar, c’est tout l’inverse. Son dernier opus raconte l’histoire de sa vie, de son environnement violent, de sa famille, mais pour le dénoncer et un faire un rap que certains ont qualifié de « pacifique ».

La pochette de son dernier album, Good Kid, m.A.A.d City, est en réalité une photo de sa famille où le biberon gouverne avec la bouteille d’alcool. Ses paroles sont au premier abord une apologie de la violence et de son milieu, mais lorsqu’on s’y arrête un peu pour les comprendre, on réalise que c’est en réalité une critique virulente de ce climat gang-alcool-violence, notamment sa chanson Swimming Pools :

Tout le talent est là : mêler un bon son, des rimes, des paroles intelligentes et beaucoup de jeux de mots !

Qualifié de « Nouveau roi de la côte Ouest » par ses homologues Snoop Dogg, Dr Dre et Game en 2011, il est le petit protégé de Dr Dre qui produit son dernier album. Rappeur avec des paroles et un groove de qualité, il y signe de nombreux featuring à la hauteur de sa prose – Mary J. Blige ou Pharell Williams pour ne citer qu’eux !

En espérant que le succès continuera pour Kendrick Lamar dans sa démarche d’un rap peace et que d’autres suivront son exemple, faisant passer l’histoire des gangs de « branché » à « ringard » dans le monde du rap…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Léona B.
    Léona B., Le 21 février 2013 à 1h38

    miawou;3939935
    @camillelou : Alooooors.... quelques exemples!
    Celui que je surkiffe, que j'adore, c'est A$AP Rocky!
    Deux p'tits sons :
    - Peso
    - Long live A$AP

    J'aime beaucoup Danny Brown aussi que j'ai découvert récemment:
    - Grow up

    Schoolboy Q
    - There here go (un de mes morceaux du moment ça :cretin: ;)

    Un "ancien" qui est pas très médiatisé, mais qui est (pour moi en tout cas) un des meilleurs: Talib Kweli!
    - Cold rain
    - Hostile Gospel

    Un mec d'à peine 18 ans, prometteur (HD) :
    -In the room

    Après y a Azealia Banks qui déchire tout aussi, mais on parle pas mal d'elle depuis quelques temps (y a eu plusieurs articles sur madmoizelle, tu les as peut-être vu passer ;-)

    Après si t'aimes bien le hip hop, Konbini balance souvent des mixtapes cools ou des artistes sympas (c'est sur ce site que j'ai découvert HD), sur les inrocks aussi, bref, c'est comme les brocantes, faut chiner :cretin:
    Merci beaucoup :free:Je sais ce que je vais faire de mon weekend héhé !

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)