Le concert de Kelis à la Flèche d’Or : « Tu as été petite joueuse »

Kelis s’est-elle fait larguer par Nas parce qu’elle était une épouse trop souvent en retard dans ses rdvs amoureux ? Si oui, cher Nas, sache qu’elle nous a fait le même coup hier à la Flèche d’Or. Lettre ouverte à Kelis. Chère Kelis, Hier, nous étions nombreux à t’attendre de pied ferme à la Flèche […]

Le concert de Kelis à la Flèche d’Or : « Tu as été petite joueuse »

Kelis s’est-elle fait larguer par Nas parce qu’elle était une épouse trop souvent en retard dans ses rdvs amoureux ? Si oui, cher Nas, sache qu’elle nous a fait le même coup hier à la Flèche d’Or. Lettre ouverte à Kelis.

Chère Kelis,

Hier, nous étions nombreux à t’attendre de pied ferme à la Flèche d’Or. La file d’attente à l’entrée était longue, et tes fans impatients. Tu aurais dû voir ça : une horde de filles qui te ressemblaient, avec leurs coupes afro et leurs vêtements colorés. Elles fredonnaient déjà tes grands tubes, Milkshake et Trick Me. Tout le monde était d’humeur enjouée, carrément excité à l’idée de te voir sur scène. Il faut dire qu’on a tous été nourris à tes clips sur MTV, ceux où tu te déhanches sur des fonds oranges et chantent des hymnes presque féministes, mais sans le côté relou des meufs trop maniaquement pseudo-politisées.

Ensuite, on est entrés dans la salle de concert. On s’est tous rués vers le bar, on rigolait, et quand Arthur King passait, on dansait tous et faisait chauffer le sol, en attendant que tu arrives.

Vers 22h, on s’est agglutinés dans un mouvement de foule près de la scène. Ton passage était prévu pour 22h30. En se frayant un chemin au plus près de là où tu chanterais, les filles n’ont même pas hésité à se disputer un peu, parfois. Mais toujours dans la bonne humeur, on t’a attendu. Attendu attendu attendu.

Tu étais en retard. Mais on se consolait en se disant que tu étais probablement en train de dîner. Être une star n’est pas chose facile, et tu as dû avoir une journée très chargée.

On t’a attendu attendu attendu. Puis on s’est mis à penser qu’il était de toute façon tout à fait normal d’attendre. Tu es une star, et les stars se font souvent désirer.

Progressivement pourtant, on s’est mis à maugréer. Il faisait de plus en plus chaud, les gens étaient de plus en plus agacés, et tu sais, attendre debout dans une atmosphère qui s’apparente à celle d’un sauna, mais avec l’odeur de la sueur en plus, c’est pas hyper agréable.

A un moment, tout le monde s’est même mis à te huer. Mais on a vite arrêté, quand on a compris que tu n’étais même pas là pour l’entendre : un organisateur est apparu et a annoncé que tu étais dans les bouchons.

La foule s’est alors dispersée, et les gens sont partis se reprendre des bières, fumer des clopes devant, s’asseoir accroupis par terre, se reposer, respirer un peu l’air frais.

Tout à coup, une grande rumeur a pris possession de la salle : une organisatrice serait venue annoncer au coin fumeur que tu ne viendrais pas. Concert annulé. Pour de vrai ? Vous êtes sûrs ? Qui a dit ça ? T’es sérieux, là ? Les gens, au summum de leur énervement, ont quitté la Flèche pour 1/3 d’entre eux.

Les autres sont restés attendre : ça n’était pas possible, tu te pointerais forcément.

Et puis 20 minutes plus tard, après avoir fait de nos cœurs des enfants dans les montagnes russes pour la première fois de leur vie, tu es apparue sur scène. De nulle part.

Tu t’es mise à chanter, on était contents. Tu étais belle, resplendissante dans ta robe blanche à sequins. Mais tu étais plutôt distante. Tu te tenais assez éloignée du bord de la scène, tu nous regardais peu, tu étais distante, ouais, on te donnait de l’amour mais tu ne recevais rien.

Pire : tu t’es moquée de nous. Tu nous a fait un espèce de medley de tes chansons phares, on avait à peine le temps de s’imprégner d’une mélodie que tu passais déjà à une autre.

A un moment, tu as vaguement chanté par dessus Paper Planes de M.I.A. Pourquoi pas, mais bizarre quand même : on est venus t’écouter t’égosiller sur tes propres chansons, pas t’entendre fredonner quelques paroles sur un morceau (certes très bien) mais qui n’est pas à toi. Fais une reprise entière ou n’en fais pas du tout. Marmonner quelques paroles sur une chanson, c’est OK dans ta salle de bain, pas sur une scène où tout Paris t’attendait.

Ah, et oui. Tu as fait la même chose sur I Gotta Feeling des Black Eyed Peas. Le public était à la fois amusé et indigné. Non, c’était forcément une blague ça, Kelis ? Objectivement. Tu as perdu à un pierre/feuille/ciseaux avant de monter sur scène, non ? Allez, avoue.

La cerise sur le gâteau, c’était quand même quand tu t’es avancée pour dire « My name is Kelis and I love you ! ». Soit dit en passant, la seule fois du concert où tu nous a interpellés. On s’est alors dit, « Cool, tout ce qu’il y a eu avant, c’était un échauffement, le vrai concert va pouvoir commencer ! ». Mais non. Après quelques vagues signes de la main, tu t’es barrée vite fait bien fait, comme une voleuse.

Kelis, tu as été petite joueuse. Tu es resté 15 minutes sur scène. Et encore, je suis sympa. En vrai, c’était plutôt DOUZE.

Je vais voir ton ex, au Zénith de Paris fin juin. J’espère qu’il donnera tout. Que je puisse au moins me dire que j’ai un jour eu raison de préférer le couple Kelis/Nas au couple Beyonce/Jay Z.

A plus.

Infos : le nouvel album de Kelis, Flesh Tone, sort le 17 mai prochain.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ByeByeBlondie
    ByeByeBlondie, Le 6 mai 2010 à 18h21

    Mince, je crois que j'étais trop à fond sur paper plane et du coup je l'ai pas vu.
    Elle a du arriver à la fin de la chanson.

    En tout cas. Je l'ai vu danser, bouger et tout devant moi, elle semblait pas du tout distante de ce que j'ai vu. Ou alors, elle a privilégié un côté de la scène plus qu'un autre...

    Et je crois que son problème c'est surtout que depuis qu'elle a mis cette fameuse combi violette en latex, le sang ne redescend plus de son cerveau! Pauvre Kelis...

    En tout cas, j'étais bien dégoutée!

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)