Karl Lagerfeld

On sait de source étacivilienne que Karl Lagerfeld naquît en 1933 dans ce hameau germain qu’on nomme Hambourg, jusqu’alors ville de saucisse et de houblon. Le petit Karl était plus Huns que méditerrané-Huns, car fils d’un scandinave et d’une Gertha Allemande (aux joues rosées, certainement). En 1952, alors âgé de 19 ans, il prend une […]

Karl Lagerfeld

On sait de source étacivilienne que Karl Lagerfeld naquît en 1933 dans ce hameau germain qu’on nomme Hambourg, jusqu’alors ville de saucisse et de houblon. Le petit Karl était plus Huns que méditerrané-Huns, car fils d’un scandinave et d’une Gertha Allemande (aux joues rosées, certainement).

En 1952, alors âgé de 19 ans, il prend une grave décision : il enlèvera le T final de son nom. Non, c’est une blague. Sa vraie grande résolution de 1952, c’est de plier musette et de filer direction l’Ouest, tout droit vers Paris. Dés à coudre au doigt en guise d’épée pour conquérir le monde et pourfendre qui se met en travers de son chemin.

Dès 1965, Fendi l’assied au poste de directeur artistique. La collaboration perdure depuis, et malgré ses noces de cuivre le vieux couple sait nous époustoufler encore par son originalité. Pour preuve, le 19 octobre dernier avait lieux une présentation de la prochaine collec’ sur… la muraille de Chine, oui tout simplement. M. LVMH, patron de la marque est très content, la pub est faite et la Chine riche au courant que Fendi c’est la classe.

La deuxième ligne de son cv est tracée par Chloé, inventeur de la « tenue de luxe qui se refuse à être prout prout ». Lorgnant sur ce freelancer globe trotter, ils l’alpaguent un jour qu’il rentre du Japon ou d’Italie et le garderont pendant 20 ans. Il fera la réputation de la marque, avant de passer la main à Mlle Stella Mac Cartney, qui redonnera un coup de boost à Chloé après ses quelques toussotements des années 90.

Et depuis 1983, le siège de directeur artistique Chanel est brodé à son nom. Zigzagant de succès en succès, le travail de Karl Lagerfeld est reconnu dans les divers domaines qu’il exploite, allant de la mode à la photo.

Voilà pour la frise chronologique, passons au dessert.

Moi quand je vois Karl Lagerfeld, je me demande si il faut le sur-idolâtrer façon Inès de La Fressange, ancienne mannequin Chanel, qui lui voue un sur-culte, le laisser tranquille ou bien le googler jusqu’à ce que scoop s’en suive.

Mais qu’est ce qui fait qu’il est icône de notre temps (attention pas le magazine pour personnes âgées hein !), avec son air de cardinal mystérieux mais super hypra tendance ?…

Pourquoi il est une icône de mode, en 6 points :

1. Parce qu’il est humain et empathique
« La mode, c’est ce que la rue porte. » dixit Karlou.
Et là, pim claquement de doigt, la rue porta du Karl Lagerfeld.
Mais si, rappelez-vous : la « vente flash » de sa collection chez H&M. 30 modèles dessinés par himself, vendue en le temps d’un saut de criquet, et ce sans exception à travers l’Europe. Hennes und Mauritz tient là un bon filon et se défait le temps d’une chanson de sa réputation « vendeur de fringues jetables » (opération réitérée lors de la chromothérapie sévèrement fluo de la collec’ Madonna). L’énigmatique Karl Lagerfeld devient alors « l’énigmatique mais gentil Lagerfeld », qui pense à habiller les fesses démunies parées d’humbles oripeaux. Un peu de grâce dans un monde de P à P, oh merci Karl de mettre à nos bouches rosées de fermières le goût du luxe ! En plus il a dit lors d’une interview que l’expérience l’avait amusé, ça tombe bien nous aussi ça nous amuse de faire des affaires alors topons là, si Karl nous aime on l’aimera aussi.

2. Parce qu’il est humain avec des défauts
On murmure parmi son équipe, mais pas trop fort rapport à une petite pétoche chronique du patron, que bien qu’étant un génie Karl Lagerfeld est un très mauvais gestionnaire. Il lui faut un bras droit qui compte les ptits sous, parce que lui c’est pas son truc.
D’ailleurs, il lança à grand frais et pour un succès tout relatif sa propre marque, « K », qui vivote toujours today.

3. Parce qu’il est humain et le montre
Dernière promo en date, la sortie d’un film qui montre ce que Karl Lagerfeld aura bien voulu dévoiler de sa personnalité pendant trois ans à travers le strass et l’intimité aussi (genre : « quelle bague je vais choisir heute ? »)…

4. Parce qu’il est mystériou
Mais quel fétichisme le pousse donc à porter la même chose depuis 9 lustres ?!
Réponse de bonne foi : le noir mincit et c’est élégant.
Réponse de mauvaise foi : il paraîtrait trop homo avec une autre couleur.
(Merci Jeannine pour cette transition)

5. Parce qu’il est mystériou bis…
Mais pourquoi tout le monde pense que Karl Lagerfeld est homo ?!
La bonne foi répond : « parce qu’il est élégant, fin et drôle et délicat et rigoureux, et que rarement ces qualités vont de pair avec une personne de sesque maxulin qui aime les personnes de sesque féminin. Donc il ne peut qu’être « payday ».
Et là ouuuh vilaine mauvaise foi rétorque « qu’un mec ne se fout pas des 12 bagues à chaque doigt et qu’il ne passe pas sa vie un découd-vite entre les dents, une soie dans la main droite et un cul dans la main gauche, sans faire le rapprochement. »

6. Parce qu’il est mystériou bisbis
Il arrive à faire des choses irréelles.
Prenons un exemple : 1990, Karl se dit « je suis trop gros je ne rentre pas dans ces vêtements qui me font envie. Donc je vais perdre 42 kilos (en ne mangeant plus de bœuf mais du lapin). Et un an après ; tadaaaaa, Karlou delesté de 42 kilos. Dit comme ça on pense que c’est de la ratatouille, mais allez déjà m’en perdre trois, des kilos, et on en reparle… Deuxième chose paranormale, de l’avant régime il ne reste aucune photo. Comme si la police des bonnes bouilles avait tout censuré. Alors qu’on sait que Google le meilleur ami de nos âmes détectives sait toujours délecter notre curiosité. Mais là, rien…

Bizarre.

Karlagerfeldesque.

Néanmoins,on peut dire qu’on tient là un sacré morceau de talent.

Donc merci M. Lagerfeld, car même si on ne peut rien se payer des collecs que tu lances, on est fières d’être la rue et d’inspirer les créateurs qui habilleront les grandes dames, qui finalement nous copient honteusement vu que l’idée venait de nous, la rue…

Peace up à talon aiguille…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lilasdu67
    Lilasdu67, Le 17 janvier 2008 à 19h48

    la plupart du temps j'adore ses créations ^^ et puis je trouve qu'il a beaucoup de talent...du vrai parce que les faux artistes bof :o:sad::o

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)