Le jour du dépassement, c’est ce mercredi 2 août

Par  |  | 2 Commentaires

Le jour du dépassement, c'est-à-dire le jour à partir duquel l'humanité consomme les ressources de la planète à crédit, c'est ce mercredi 2 août.

Le jour du dépassement, c’est ce mercredi 2 août

Le jour du dépassement arrive chaque année de plus en plus tôt. En 2016, c’était le 8 août, cette année, c’est ce mercredi 2 août.

Le jour du dépassement, pour rappel, c’est le moment où l’humanité a utilisé toutes les ressources que la Terre était capable de renouveler dans l’année. Ça veut dire que tout ce qui est consommé entre cette date et le 31 décembre, l’est en quelque sorte « à crédit ».

Ce sont les gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère que notre planète et ses écosystèmes ne peuvent pas absorber, ce sont les forêts que l’on coupe sans leur laisser le temps de repousser, ce sont les poissons que l’on pêche sans les laisser se reproduire.

Quelle quantité de ressources consommons-nous ?

Selon le Global Footprint Network qui effectue ces estimations chaque année, si tout le monde consommait comme les Français, le jour du dépassement serait le 3 mai.

On utilise donc bien plus que ce que la Terre peut nous offrir en réalité et on contribue largement à avancer la date du jour du dépassement chaque année.

Le Global Footprint Network a réalisé cette infographie, qui permet de se situer sur l’échelle mondiale :

Ce qui est encore plus impressionnant, c’est lorsqu’on calcule son propre impact.

L’ONG a en effet mis au point un outil pour cela. Il est incomplet, dans la mesure où il n’est pas adapté à chaque pays, et personnellement je ne savais pas répondre à toutes les questions.

Mais en me basant sur les données de l’Italie, et alors même que je pensais avoir des habitudes raisonnables, j’ai découvert que si tout le monde vivait comme moi, il faudrait plus de trois planètes pour fournir suffisamment de ressources.

Avec les données suisses, dont la France est apparemment plus proche, il en faudrait 1,9.

Même en ayant largement réduit ma consommation de produits d’origine animale, en étant très vigilante vis à vis de la provenance locale de mes produits et à ma consommation d’énergie, en privilégiant les transports collectifs excepté lorsque je suis dans ma campagne natale où ils sont quasiment inexistants…

J’ai donc un impact non négligeable et une bonne raison de faire encore évoluer mes habitudes de consommation. 

Quels leviers pour faire reculer la date du jour du dépassement ?

Bien sûr, le Global Footprint Network ne nous laisse pas comme ça, ahuri•e devant notre score. L’organisation donne plusieurs conseils pour contribuer à stopper la progression de ce jour du dépassement qui est toujours plus tôt dans le calendrier.

Plusieurs exemples sont donnés :

On vous parlait aussi de la possibilité de limiter votre empreinte numérique, qui n’est pas négligeable, par exemple en nettoyant votre boîte mail ! Au point où on en est, chaque geste compte. 

Commentaires
Forum (2) Facebook ()
  • PetiteVague
    PetiteVague, Le 2 août 2017 à 16h59

    Je viens d'apprendre l'existence du concept.
    C'est effrayant... et encore plus quand on se dit que la plupart des gens n'en ont pas conscience et/ou s'en fichent complètement...

    On vit dans une société de l'abondance, où consommer est un dû et un automatisme. Les gens veulent du pratique, du confort, du tout de suite. Et chaque "effort" que l'on demande est perçu comme une oppression, comme un empiètement sur leur zone "normale" de confort.

    Il y a tellement de choses à faire pour faire changer les mentalités! :sad:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!