Animatrice pour enfants — Job d’été #1

Pondu par Gingermind le 20 juin 2013     

« Ce job d’été est-il fait pour moi ? » : l’objectif de cette rubrique est de te permettre de répondre à cette question de la plus haute importance !

Le principe : on vous présente des témoignages sur les petits boulots les plus répandus (rapport à financer vos études, tout ça tout ça). Des madZ viennent partager leur expérience dans tel ou tel job en vous livrant du concret (comment postuler ? combien de dollars ?) mais aussi des petits détails qu’on ne vous donne pas forcément en entretien d’embauche histoire que vous sachiez où vous mettez les pieds.

Aujourd’hui c’est Manon qui témoigne sur son expérience en tant qu’animatrice en centre de loisirs et colonie de vacances pour les enfants !

Ta mission si tu l’acceptes

Je pense que tout le monde voit de quoi on parle. Le rôle d’une animatrice en centre aéré est de surveiller et d’occuper des enfants toute la journée. C’est elle qui est responsable de l’organisation et du bon déroulement des activités (en gros que tout le monde s’amuse et que personne ne meure). En colonie de vacances c’est exactement le même principe sauf qu’on ne rentre pas chez soi le soir. C’est donc de la surveillance de moutards 24h sur 24h pendant toute la durée de la colonie (théoriquement les enfants sont censés dormir la nuit mais c’est bien évidemment une utopie).

Animatrice pour enfants — Job dété #1 tumblr lph3igMDVk1qzh5d8

Quand tu as décidé de te coucher mais pas les enfants

Ce qui est cool dans ce boulot

La principale source de motivation pour ce job c’est le contact avec les enfants. Ton rôle c’est de rendre leur séjour intéressant et de leur faire découvrir des choses. C’est d’autant plus important pour les mômes qui fréquentent les centres aérés pendant l’été puisqu’en général ce sont ceux qui n’ont pas du tout l’occasion de partir en vacances. Si un enfant s’est ennuyé, a passé une journée pourrie ou a passé son temps à faire ce qu’il fait déjà à la maison, tu as raté ta mission.

Un autre truc plutôt cool c’est que tu profites quand même pas mal de ton été même si tu travailles. Les activités en extérieur au mois de juillet c’est chouette et, la plupart du temps, tu es quand même payée pour… jouer. Si en plus tu as la chance de partir dans une colonie en Corse ou en Crète, c’est la fête.

Ce qui est relou dans ce boulot

Les parents ! Souvent bien plus pénibles que leur progéniture. Difficile de composer avec des parents parano qui ne veulent pas que leur enfant prenne le car « parce que c’est trop dangereux » (dans ce cas-là, tu ne peux rien faire, le môme est privé de sortie et c’est triste). Une autre fois une mère m’a piqué un scandale parce que j’avais fait prendre une douche à sa fille en restant à côté d’elle. La gamine avait 5 ans et s’était fait pipi dessus pendant la sieste… Au centre aéré, il est fréquent d’avoir des parents qui « oublient » de venir chercher leur enfant ou qui trouvent normal d’arriver avec une heure de retard.

Ce à quoi tu ne t’attendais pas

Pour avoir fait beaucoup de colonies étant enfant, je pense que j’avais déjà une bonne représentation du boulot. J’ai cependant eu quelques surprises.

Au centre aéré il y avait une liste incroyablement longue de jeux interdits. Je n’avais pas le droit de faire jouer les enfants à « la tomate » (jeu où les enfants sont en cercle, tête en bas et jambes écartées et essayent de faire passer un ballon entre les jambes des joueurs) parce que le sang risquait de leur monter à la tête, ni aux « chaises musicales » parce qu’il y a risque de se casser le coccyx en tombant de sa chaise. A la place on avait les « cerceaux musicaux ».

Si tu ramènes un paquet de gâteaux, tu n’as pas le droit de le partager avec les enfants. Les règles sanitaires ou de sécurité sont souvent plus strictes que celles suivies par les enfants chez eux. Ça peut sembler absurde parfois mais c’est le prix à payer pour avoir la responsabilité d’enfants qui, rappelons-le, ne sont pas les tiens.

Il ne faut pas non plus oublier que tu ne décides pas complètement des activités que tu organises. L’équipe pédagogique se réunit tous les jours pour décider du planning des activités et tu peux te retrouver affectée à une tâche qui ne t’intéresse pas beaucoup même si c’est rare.

La plus grosse limite c’est le budget qui est très variable selon les centres ou colonies. Quand il fait beau on s’en sort toujours mais les jours de pluie où tu as zéro euros et que le stock de pâte à modeler est épuisé tu es vraiment dans la mouise. Il faut savoir faire preuve de créativité !

Animatrice pour enfants — Job dété #1 tumblr inline mikrlgVgni1qz4rgp

Quand tu expliques à tes collègues un nouveau jeu

Ce qui m’a le plus surprise, c’est de tomber sur certains animateurs pas motivés du tout. Ils étaient là pour le chèque (alors que franchement, ça n’a pas beaucoup de sens de faire ce boulot pour la paye). Ils restaient là à laisser les garçons jouer au ballon et les filles faire des coloriages sans jouer avec eux ni leur proposer des choses qui les sortiraient un peu de leur routine. Bof.

En terme d’horaires et de paye ça se passe comment ?

Au centre de loisir c’est du 8h-18h environ avec 1h30 de pause au total sur la journée (dont 1h pour le déjeuner). Mais tu as également des « fausses pauses » : quand les enfants font la sieste ou que tu surveilles le coin bibliothèque c’est plutôt tranquille. A midi, tu manges à la cantine avec les enfants. Et tu as aussi le droit au goûter ! Tu travailles tous les jours sauf le week-end.

Le rythme est bien plus éprouvant en colonie puisque la journée type des enfants comprend une veillée le soir qui peut se terminer jusqu’à 23h (dès qu’on encadre des ados en fait). Après cela tu ne vas pas te coucher, tu vas en réunion pour préparer la journée du lendemain. En pratique tu finis donc rarement avant 2h du matin et tu n’as qu’un jour de repos complet pour six jours travaillés… donc tu ne vas pas beaucoup dormir !

Animatrice pour enfants — Job dété #1 tumblr inline mivfgxa7nl1qz4rgpQuand tu rentres chez toi après trois semaines de colonie

Côté salaire tu gagnes un peu moins si tu n’es pas titulaire du BAFA. En centre de loisirs je gagnais 834 euros net par mois quand j’étais stagiaire (i.e. en cours d’obtention de mon BAFA) puis 1322 euros net par mois une fois que j’étais titulaire. En général ça tourne autour de 50€ par jour.

En colonie, paradoxalement, tu travailles plus et tu es payé moins : pas plus de 25€ par jour ! Comme tu es logée et nourrie matin, midi et soir, ça diminue ta paye. Mais rentrer chez toi avec un bracelet brésilien confectionné par Lucie, 6 ans, ça n’a pas de prix.

Engagez-vous !

Parlons bien parlons BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur). Il n’est pas obligatoire d’avoir le BAFA pour être animateur. Mais c’est quand même mieux de l’avoir puisque ta paye est plus conséquente et que certains organismes l’exigent.

Le BAFA se décompose en trois parties : une partie théorique en centre de formation, une partie pratique sur le terrain (en centre aéré ou en colonie), et une session d’approfondissement qui permet en général de se spécialiser (par exemple pour devenir animatrice de canoë-kayak, mini-moto…). Le BAFA n’est pas gratuit mais il existe des aides financières pour financer ta formation. Il est généralement rentabilisé dès la première colonie. Toutes les infos pour passer le BAFA ici.

Une fois le BAFA en poche (ou pas), il suffit d’envoyer ton CV à n’importe quel organisme qui gère les centres d’accueil pour enfants comme les mairies ou les comités d’entreprise.

Un dernier conseil ?

Dors beaucoup avant. Prends de la vitamine C et ne te prends pas au sérieux (ce n’est pas la peine de te maquiller le matin, tu finiras repeinte à la confiture ou à la gouache). Si tu n’as pas envie de donner toute ton énergie c’est mort : ça ne sera intéressant ni pour toi ni pour les enfants. Tu peux également aller faire un tour sur le Tumblr jesuisanimateur dont toutes les illus de cet article sont tirées.

Epilogue

Un Job d’été #2 est déjà en préparation ; il sera consacré aux vendeuses de prêt-à-porter. Quels sont les jobs dont tu voudrais qu’on parle sur madZ ?

Si toi-même tu as été marchande de glace, surveillante de baignade, ouvreuse au cinéma ou retourneuse de burger dans une grande chaîne de fast-food le temps d’un été et que tu es prête à témoigner, manifeste toi dans les commentaires !

Ça vous a plu ? Partagez !

64 BIG UP

Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine

Entrez votre email ici :

Cet article a été pondu par Gingermind - Tous ses articles

Gingermind a lu madmoiZelle en sous-marin pendant de longues années avant de se lancer en 2013. Après 6 mois passés à poster des cartes postales de Suède elle s'est dit qu’il était temps de diversifier ses articles tout en gardant du LoL dedans. A ses heures perdues elle aime faire du rubik’s cube, chercher à percer le mystère de la texture des chips aux crevettes et surprendre tout le monde en avouant qu’elle ne mange jamais de chocolat (toi aussi je t’ai eu !)

Tous les articles Etudes, jobs & métiers
Les autres papiers parlant de , , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. ZipZapZupZipZapZup

    Le 21 juin 2013 à 14:54

    Moi, je travaille dans un cinéma de quartier, s'il faut des témoignages !


    Et grâce au Tumblr donné dans cet article, cette année, je m'inscris au Bafa !
  2. lysou13lysou13

    Le 21 juin 2013 à 15:30

    Hello les Madz !

    j'ai aussi été animatrice en centre aéré et colo, des fois couplé avec surveillante de baignade (beaucoup plus cool, en plus tu te baignes pendant que les autres anims courent partout sous un soleil de plomb…:P)

    J'ai aussi fait un été complet en Parc aquatique de loisirs en tant que Lifeguard (yeah Pamela c'était moi…) et un autre dans une piscine privée appartenant a un CE chicos.

    Je veux bien témoigner si besoin ! J'ai plein d'anecdotes !

    Courage pour les jobs d'été celles qui en sont encore la, c'est vrai que c'était sympas !:fleurs:

    Bisous !
  3. GringoGringo

    Le 22 juin 2013 à 11:03

    Posté par clemessi
    Super cette rubrique!! Moi j'ai été agent de service en milieu hospitalier , et ca m'a appris plein de truc (humainement, parce que professionnellement, moins) et je le regrette absolument pas, me si j'ai cru mourir dix fois… et j'aimerais vraiment bien témoigner!!

    Hey moi aussi! Je veux bien aussi témoigner car j'ai testé le service public où la direction se contrefout de l'état de l'EPAD et où j'ai été maltraitante; et le servie privé extrêmement cher où on avait les moyens humains et financiers de bien faire le travail.

    C'est un bon job d'été, payé au smic mais avec des horraires carrés. Les résidents sont le plus souvent sympas tant qu'on ne les brusque pas. Le seul problème c'est le manque de moyens humains.
  4. EgweneEgwene

    Le 22 juin 2013 à 12:49

    Celui de remplaçante saisonnière en maison de retraite.
  5. aleeksaleeks

    Le 23 juin 2013 à 21:47

    J'ai passé le BAFA à 17 ans et j'ai tout de suite démarré les colos et les centres de loisirs.
    Je garde de bons souvenirs mais aussi de très très très mauvais souvenirs.
    A 17 ans je me suis retrouvée dans une colo à faire pendant 3 semaines non stop : 7h30 du matin jusqu'à 1h du matin. Et sur 3 semaines j'ai eu 2 jours de repos. Une pression monstre du directeur (on était pour la plupart des animateurs mineurs et c'était bien souvent notre première expérience de travail). Ca aurait pu continuer comme ça 3 semaines de plus mais j'ai démissionné. A 17 ans je n'étais absolument pas prête pour autant de responsabilités et ça m'a ruiné la santé pour un bout de temps…

    Ca a faillit m'arriver d'autres fois (c'est monnaie courante dans l'animation !!! la plupart des directeurs ne respecte absolument aucune législation) mais j'avais pu flairer le coup et ne pas signer de contrat.

    Si c'était à refaire, je ne le referais pas. Mon bafa a coûté très cher (environ 1000€) et à raison de 23€ la journée, il faut un bout de temps pour le rentabiliser. J'aurais préféré être au frais à faire de la mise en rayon ou de l'encaissement…
  6. MarineFaMarineFa

    Le 23 juin 2013 à 23:25

    Ahah, les jobs d'été …

    Moi j'adore ça, depuis que j'ai essayé, je ne peux plus m'en passer !

    J'ai donc déjà été … animatrice du vente pour une SuperMachineACafé (rester des heures debout Mais se la péter "Appelez moi Mme Clooney s'il vous plait, ça n'a pas de prix) ;
    hôtesse d'accueil pour clients en formation (donc responsable du croissant de la pause café et du déjeuné) ;
    et employée libre service sur une aire d'autoroute (frites, hot-dog, sandwichs, salades, coca n'ont plus de secrets pour moi …)

    Si l'une ou l'autre de ces expériences vous intéressent, j'ai des Tonnes d'anecdotes à raconter, en plus des informations générales à savoir :)
  7. lobelia38lobelia38

    Le 24 juin 2013 à 00:36

    Animatrice … quel sacré job !

    Moi, je suis un peu comme Astérix : je suis tombée dedans quand j'étais toute petite. D'abord avec mes parents, les 2 organisant des colos l'été, parfois je pouvais y aller (quand ce n'était pas itinérant car j'étais trop petite), parfois non, ensuite avec ma mère qui s'occupait de l'animation (je parle seulement pour les centres de loisirs pendant les vacances) d'une ville. Après, de mon côté, depuis de 1998 à 2008 j'ai fait des colos équitation, toujours dans le même club. Enfin en 2009 j'ai passé mon BAFA pour devenir animatrice car quand même, trouver du boulot comme animateur ce n'est pas si difficile !

    Bref, voilà mon parcours sur lequel je peux me baser pour réagir !

    D'abord, je ne sais pas si je suis la seule car je n'ai pas lu toutes les réponses, mais dire "Le rôle de l'animatrice en centre aéré est de surveiller et d'occuper les enfants toute journée" me choque ! Certes, je ne sais quels autres mots je pourrais utiliser pour résumer ce job et je les emploie aussi, mais même dans ma bouche ça me choque ! On est là pour accompagner les enfants pendant une partie de leur vie, on est les GO de ces enfants qui ne peuvent pas partir en vacances, on est des intermédiaires pour une certaine forme d'apprentissage, pas comme à l'école bien sur, mais pour leur faire découvrir des choses qu'ils n'auraient jamais pu dans un autre contexte.
    Je veux devenir enseignante et ma prof de "learning and teaching Physical Education (PE)" (je viens de passer ma dernière année de licence en échange ERASMUS à York où je suivais des cours pour devenir prof) nous à dit un jour : "enseigner est une vocation, ce n'est pas un job !" et je rapporterais bien cette phrase à l'animation car finalement ce sont deux professions qui ont de nombreux points communs !

    Pour la suite je reviendrais écrire un nouveau post plus tard sur les bonheurs et les joies des colos et des centres de loisirs, comme ils ont tous autant de points positifs que négatifs, comme il faut avoir une force mentale (et parfois physique) au top et tout le temps, comme il faut avoir une confiance en soi avant de commencer mais que les enfants peuvent aussi la renforcer car ils sont moins vicieux que les adultes, comme … Bref, j'ai fait une colo de 2 semaines en août l'année dernière et j'y pense encore (trop) souvent !
  8. CordaelyaCordaelya

    Le 24 juin 2013 à 11:52

    Le métier d'animateur, que ce soit pour enfant ou en club vacances, c'est jamais facile. Je ne l'ai jamais fait mais quelques amis, oui et quand ils m'en parlent ils sont à la fois content de leur expérience et complètement exténué.
    Les enfants c'est pas forcément facile à gérer mais, j'ai connu des animateurs de club vacances pour qui c'était d'autant plus difficile puisqu'ils organisait des activités auxquels peu de monde voulait participer (et ceux qui ne voulait pas participer étaient du genre à se plaindre du manque d'activités, cherchez la logique).

    De mon côté, j'ai été vendeuse / caissière en prêt à porter. Et, vivre les soldes d'été trois ans de suite, ça m'a suffit !
    Je suis ensuite devenue "opératrice, animatrice d'attraction" dans un célèbre parc.
    Et maintenant, je suis agent polyvalent dans un musée.. de cire.
  9. lilie.blilie.b

    Le 29 juin 2013 à 10:06

    J'admire vraiment ceux qui font ce boulot, être avec des enfants c'est chouette, mais toute la journée, 24h/24h je pourrais pas, surtout dans un contexte de vacances où c'est un peu la fête tout le temps x)

    L'été dernier j'étais vendeuse dans un magasin de souvenirs dans une ville bien touristique, là aussi il y aurait des choses à dire. C'est très loin de tout ce qu'on avait pu me dire comme "tu vas bosser dur et pour presque rien" ou "c'est carrément l'usine dans ce genre de trucs" et celui qui colle le moins avec mon expérience : "ça sera une ambiance vraiment nulle, les patrons sont pas là pour rigoler" ahahah mais je me suis tellement plu là bas !
  10. AstrouAstrou

    Le 04 août 2013 à 18:47

    Je suis caissière pendant 8 semaines cet été, si mon témoignage intéresse la rédac je serais très contente de faire partager mon expérience :)

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !