Six idées reçues sur les jeunes et la politique, à lire sur Le Monde

Ils ne votent pas, ils ne s'intéressent qu'à eux... Les idées reçues sur le rapport des jeunes à la politique sont nombreuses (et lassantes). Le Monde en décrypte six parmi les plus courantes.

Aux dernières élections européennes, en mai 2014, le taux d’abstention était particulièrement élevé chez les moins de trente ans : plus de 70% d’entre eux ne se sont pas déplacés pour glisser un bulletin dans l’urne.

Ce chiffre impressionnant a suscité moult analyses et commentaires, allant du désintérêt « des jeunes » (vous savez, ce groupe homogène et uniforme dans lequel tous les jeunes sans exception se reconnaissent. Non ? Vous ne l’avez pas ? Étrange…) pour la chose politique, jusqu’à la récupération de l’abstentionnisme militant par les partis contestataires.

À lire aussi : Entre FN et abstention, la révolte pantouflarde de la jeunesse française

On parle donc beaucoup des jeunes, et surtout à la place des jeunes. L’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej), composée des élus jeunes (dans les communes où il existe un conseil municipal de jeunes), a fait réaliser un sondage sur le rapport des 15-25 ans au vote :

« En vue de la création d’un Observatoire National du Vote des Jeunes par l’ANACEJ, Civic Planet a réalisé en mars et mai 2014 les deux vagues d’une double enquête en panel auprès d’échantillons de jeunes Français âgés respectivement de 15 à 17 ans et de 18 à 25 ans.

La première vague, a été réalisée au lendemain du 1er tour des élections municipales de mars 2014. Les échantillons de la première vague étaient respectivement de 972 (15-17 ans) et 1002 (18-25 ans) individus.

La deuxième vague, réalisée auprès de mêmes participants au lendemain des élections européennes de mai ont eu des taux de réponse respectifs de 60% (581 individus, 15-17 ans) et 53% (530 individus, 18-25 ans), ce qui constitue des taux plutôt élevés pour ces tranches d’âges. »

Et les résultats de cette enquête permettent de tordre le cou à certaines idées reçues, et notamment six d’entre elles, reprises dans un article du Monde :

  • Idée reçue n°1 : les jeunes s’abstiennent, mais ils voteront en vieillissant
  • Idée reçue n°2 : les jeunes ne s’intéressent pas à la politique.
  • Idée reçue n°3 : les jeunes pensent que la démocratie ira mieux demain
  • Idée reçue n°4 : les jeunes votent volontiers aux extrêmes
  • Idée reçue n°5 : ça irait mieux si la communication politique s’adaptait aux jeunes
  • Idée reçue n°6 : c’est une génération égoïste, qui s’intéresse peu aux autres

Lire l’article en intégralité sur Le Monde : 6 idées reçues sur les jeunes et la politique

Je trouve un peu triste qu’il faille faire une enquête d’opinion pour démentir l’idée reçue selon laquelle nous sommes une génération égoïste. De la part des générations précédentes dont les habitudes de consommation se sont emballées au mépris des conséquences écologiques et sociales pour les populations les plus fragiles (dans nos contrées comme ailleurs) tout en creusant un écart astronomique de richesse entre nos générations, cette critique m’a toujours fait doucement rigoler.

Et toi, qu’as-tu pensé des résultats de cette enquête ? Te reconnais-tu dans ces analyses ? Pourquoi ? Viens en parler dans les commentaires !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pamo
    Pamo, Le 26 décembre 2014 à 17h26

    Non mais c'est quoi ces préjugé ?!!:annoyed:
    Je ne sais pas pour les autres jeunes mais moi même si j'ai 15 ans et suis ''immature" selon les adultes qui m'entourent , je me sens très concernée par la politique car les sujets qu'ils votent , les nouvelle lois et tout ça c'est nous la "génération égoïste" qui allons subir les conséquences pour moi c'est plutôt les adultes les égoïstes qui se croient tout permis car ils ont plus "l'expérience" de la vie . Je n'ai jamais mon mot à dire lors des débats car je suis trop jeune et même à l'école quand on parle de politique , il faut toujours que le prof intervient pour nous donner "son" avis sur un sujet qui "nous" concerne et clos le débat par "vous verrez quand vous serez adultes" .:stressed::bomb::mur:
    Même pour les votes , personnellement , je m’intéresse aux électeurs , à ce qu'ils disent , ce qu'ils proposent et j'ai toujours tout pleins de questions à poser mais on me répond " Tu n'y comprend rien de tout façon " ou " C'est pas comme ça que ça marche."

    Comme exemple la loi sur les deux noms de familles qui à été votée en Belgique , j'ai l'impression que de mon entourage , je suis la seul à avoir applaudit ce changement , même mes amis ne s'y intéresse pas car on leur véhicule que la politique s'est pour les vieux monsieur . Moi je suis bien contente de savoir que si plus tard je veux des enfants , ils pourront porter soit mon nom ,celui de leur père/mère soit les deux .
    D'ailleurs , il y a quelque chose qui me chiffonne dans cette loi . Si je me mari avec un femme légalement ce n'est pas le "père" mais la deuxième "maman" non ? Il n'y aura pas de complication ? Et cette loi c'est seulement pour les nouveaux nés mais et les enfants adoptés ?

    Et franchement , qu'est ce que les adultes peuvent être con ( désolé pour ce mot) rien qu'à voir le nouveau premier ministre Belge Charles Michel et ses opposants le PS , j'ai l'impression qu'ils se comportent comme des gamins de bac à sable qui se disputent pour un jouet au lieu de mettre leur différents de coté et s'occuper des problèmes concernant le travail des jeunes ( il y a une nette différence entre la Flandre où , les jobs sont florissants et la Wallonie où on compte chaumage sur chaumage et ne parlons pas de Bruxelles capital où je les meilleurs jobs sont pour les néerlandophones.) ainsi que les problèmes des écoles où il faut batailler pour en trouver une car plus de place , à l'heur actuel beaucoup d'enfant ne sont pas scolarisé .

    Enfin bref , tout ça pour dire qu'avant de faire se genre de sondage , les adultes devraient laisser un peu de place aux jeunes pour la politique et arrêter de nous rembarrer .

    Vous pouvez passer les deux paragraphes au milieu .:fleur:

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)