Jérôme Jarre et sa #LoveArmy ont retrouvé la vendeuse voilée victime de discriminations

Et si on répondait à toute cette morosité par le bonheur ? C'est en tout cas le pari que Jérôme Jarre a lancé sur les réseaux sociaux...

Jérôme Jarre et sa #LoveArmy ont retrouvé la vendeuse voilée victime de discriminations

Mis à jour le 24 juillet 2016 — Jérôme Jarre et sa #LoveArmy cherchaient à retrouver la vendeuse de H&M victime d’une discrimination bien bête et méchante suite à l’attentat de Nice (lire ci-dessous). C’est chose faite et elle adresse un beau message d’espoir aux gens qui l’ont soutenue !

Le 21 juillet 2016 — Ça a commencé avec une vidéo postée sur Twitter juste avant de prendre un avion, le 16 juillet : Jérôme Jarre, célèbre vineur, y a annoncé son retour en France après le dernier attentat

Il lance alors un cri d’espoir.

« L’idée, c’est que pour combattre toute la morosité que les terroristes ont répandue, il nous faut beaucoup d’amour, de solidarité, de créativité, d’art, de musique et de bonnes actions.

Je lance un appel à tou•tes celles et ceux qui me suivent. Utilisez vos smartphones, enregistrez-vous en train de faire sourire un•e inconnu•e, de parler à un•e étranger•e (…) Soyez généreux, soyez sans peur.

Prouvons à tou•tes celles et ceux qui essaient de nous détruire moralement qu’on est plus fort•es que ça. Remettons l’amour, le bonheur et la positivité sur le devant de la scène. »

Il met à disposition ses réseaux sociaux pour partager les vidéos créées grâce à cette initiative. C’était samedi dernier, le 16 juillet.

Lundi, il poste ses instructions pour organiser le projet désormais nommé #LoveArmy.

C’est plutôt réussi, et ça a déjà donné lieu à de belles actions.

La #LoveArmy rebondit aussi sur les bad buzz

Hier, une bien triste histoire a fait du ramdam sur le Net : une jeune femme se vantait sur Twitter d’être allée à H&M et d’avoir fait exprès d’y prendre 489€ d’articles puis de passer à une caisse où se trouvait une jeune vendeuse voilée pour finalement partir en lui abandonnant ses achats.

Pire, elle a ensuite prétendu sur le réseau social avoir crié dans le magasin qu’elle refusait d’être servie par « cette horreur »…

Une version démentie par la marque qui accuse la twittos d’avoir voulu créer un événement autour d’elle. Dans un mail, H&M explique.

« La cliente a juste dit qu’elle ne prenait pour le moment aucun des articles qu’elle avait choisis et qu’elle reviendrait les prendre plus tard. C’était donc un non-événement dans le magasin. »

Quoiqu’il en soit, la #LoveArmy est là !

Et vous, quelles sont vos idées pour rendre le monde plus joyeux en ces tristes jours ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ChansonMuette
    ChansonMuette, Le 25 juillet 2016 à 23h46

    @Liza Radley Je comprend mieux ;) mais du coup, je n'y vois pas vraiment une " dépolitisation " ( ça ne risque pas, vu que les politiques se jettent sur ce genre d’événements pour faire leur campagne ) mais plus quelque chose de parallèle à toute l'agitation politique et aux réelles questions que cela soulève, justement. C'est pas une volonté de noyer le problème, plutôt d'offrir quelque chose à côté pour souffler un peu, enfin c'est comme ça que je le perçois.

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)