Je suis une femme et je le prouve (aiiiiieuh)

Ayé, j’ai acheté ET porté des escarpins à talons. J’ai fait mon baptême de l’air de la féminité (et c’est pas peu dire étant donné la hauteur vertigineuse desdits talons). En plus même pas mal, démarche chaloupée, roulement du fessier, je n’irai pas courir après le bus. Les vraies femmes ont tout leur temps, le […]

Je suis une femme et je le prouve (aiiiiieuh)

Ayé, j’ai acheté ET porté des escarpins à talons. J’ai fait mon baptême de l’air de la féminité (et c’est pas peu dire étant donné la hauteur vertigineuse desdits talons). En plus même pas mal, démarche chaloupée, roulement du fessier, je n’irai pas courir après le bus. Les vraies femmes ont tout leur temps, le temps que les hommes les regardent.

Etre une femme ne se réduit évidemment pas à une excroissance talonnaire. En fait, le claquement des talons même plats suffit. Tel un chant prénuptial, le clonque clonque qui déboule derrière vous messieurs suffit à nous rendre désirables à vos oreilles. La même en baskets silencieuses n’a aucun intérêt (sauf si elle porte ses seins en bandoulière, je vous l’accorde). Je me vois déjà, traversant la place Vendôme, rayonnante d’une facette nouvelle de moi-même, finie la post-ado, bonjour madame, les talons nous grandissent au propre comme au figuré.

Mais la femme a ses ennemis : pavés classés monuments historiques, grilles d’aérations et autres plaques d’égouts, une vie semée d’embûches.
Montée sur mes grandes chaussures, mes amis du sexe fort me découvrent des talons cachés.
Plus tard, explosée dans le caniveau, l’entorse trahi mon talon d’Achille.
Clonque, clonque, clonque, clonque, je refais un tour de piste pour le plaisir d’avoir apprivoisé ces engins de torture, les pieds en sang, je suis une femme. Prochaine étape avant le collier de perle sur le camé, un autre engin de torture, le stérilet. Mais nous en reparlerons le moment venu.

Clonque, clonque clonque…. je quitte la pièce la tête haute, sans même un dernier regard à cette jeune fille débraillée que j’étais l’instant d’avant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Popart.
    Popart., Le 14 février 2012 à 0h00

    Dans ce cas là je ne suis pas une femme vu que je mets des talons juste quand je sais que je dois marcher TRES PEU :shifty: Je suis beaucoup plus à l'aise avec de jolies boots ou ballerines ! Ce n'est pas pour ça que je ne suis pas féminine ...

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)