Jamel Debbouze fout le bordel chez David Pujadas au JT de France 2

Un p'tit café, David ? Quand Jamel Debbouze passe au JT de France 2 avec David Pujadas, y va forcément se passer un truc.

Jamel Debbouze fout le bordel chez David Pujadas au JT de France 2

Jamel Debbouze (« Dibbouze » pour les intimes) revient sur scène au Casino de Paris et a décidé de n’en faire qu’à sa tête lors de son passage au journal télévisé de France 2 lundi soir, et au passage de fusiller l’interview de David Pujadas. « Jamel vous pourriez répondre à une question ? ». « NAN ». Haha.

Chargement du lecteur...

« – Quel est le métier que vous préférez ?
– Slrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrpppppppppppp »

Soulignons que David Pujadas et Jamel Debbouze sont des potos et qu’à chacune de ses apparitions, l’humoriste fout le bordel. « QUOI ? QU’EST-CE QUE J’ENTENDS ? »

Pour terminer avec David Pujadas et Jamel Debbouze, le journaliste a fait une apparition dans le DVD Made in Jamel (dans lequel il y a également le sketch Stromae / Jamel)

Chargement du lecteur...

Il en rajoute une p’tite couche chez Elise Lucet. « Hé Jean-Pierre Pernaut j’espère que t’as les boules ! »

Chargement du lecteur...

Le torpillage de JT est une magnifique façon d’éviter de répondre à la millième interview identique de la journée. Jim Carrey a fait sensation auprès de Claire Chazal l’année passée.

Dans un autre genre, Coluche avait flingué un JT de TF1 mais rien qu’à lui cette fois. Tu ne rêves pas, c’était bien à la télévision à une heure de grande écoute. C’était quand même aut’chose les années 80, ma p’tite dame.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sunflowers
    Sunflowers, Le 6 février 2011 à 19h31

    Je vais peut-être un peu casser l'ambiance, mais moi dans le fond j'ai trouvé ça assez irrespectueux. Je ne sais pas, quand on est invité au journal télévisé c'est aussi pour répondre aux questions des journalistes, pas juste pour faire sa propre promotion et montrer à quel point on est drôôle.
    Enfin, il y a quelque chose qui me gêne un peu, et je n'arrive pas à mettre le doigt dessus.

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)