Jacob Lemay, un petit garçon trans désormais épanoui

Jacob a été assigné au genre féminin à sa naissance, et n'était pas bien dans sa peau. Aujourd'hui, il est heureux, et ses parents racontent comment ils l'ont aidé à être le petit garçon qu'il est vraiment.

Jacob Lemay est un petit garçon américain de cinq ans « énergique, qui adore se balader et jouer dans la boue », selon ses parents, ce qui est plutôt courant pour un bambin de cet âge. Mais il n’en a pas toujours été ainsi : il y a encore un an, Jacob était appelé Mia, car il a été assigné au genre féminin à la naissance.

Ses parents ont raconté à NBC News comment ils ont peu à peu pris conscience que Jacob se sentait mal dans son corps, puis ont accepté et l’ont aidé à devenir la personne qui lui convenait, dans un reportage qui tire les larmichettes.

Les parents de Jacob, Mimi et Joe Lemay, se souviennent qu’avant sa transition, leur fils voulait sans arrêt changer de vêtements, était obsédé par les tenues unisexe, et voulait toujours emprunter des jouets « de garçon » :

« Au fond, je pense que ce qu’il est essayait de faire, c’était de dissiper la sensation d’inconfort en lui, et la façon dont son image était montrée au monde. »

Ils ont remarqué qu’il avait du mal à s’entendre avec les autres enfants, et que son besoin de jouer des « rôles de garçon » et de parler à d’autres garçons était devenu permanent. Prise de conscience de sa mère :

« Ce sont les marques d’un enfant possiblement transgenre. »

Mimi Lemay raconte sa confusion, la manière dont elle se projetait dans l’avenir et imaginait son enfant malheureux, tandis que lui se demandait pourquoi il était né comme ça. Un jour, alors qu’elle roulait en voiture, elle s’est vue en train de perdre Jacob (qu’elle appelait toujours Mia à l’époque) et s’est dit qu’elle préfèrerait le voir heureux, comme il avait envie d’être.

Il y a un an, Mimi et Joe Lemay ont testé leur théorie : ils ont notamment acheté à Jacob, qui avait quatre ans, un costume de prince charmant, et non de princesse, et lui ont fait couper les cheveux. Ils se rappellent :

« Le regard de fierté dans ses yeux ! […] Il était vraiment heureux à ce moment, il était perçu comme il voulait l’être. »

Les parents de Jacob ont découvert l’histoire de Ryland, un autre petit garçon transgenre dont les parents avaient fait une vidéo pour expliquer leur cheminement et à quel point il était heureux qu’on le considère désormais comme ce qu’il est au plus profond de lui : un garçon.

À lire aussi : Ryland, cinq ans, transgenre et heureux

Ils ont décidé de montrer la vidéo à Jacob, lui ont demandé ce qu’il en pensait et si lui aussi voudrait changer de prénom. Réponse de l’enfant :

« Je ne peux pas, à l’école, je dois être Mia. Je peux être qui je veux à la maison, mais je dois être Mia à l’école. »

Son père a alors proposé de le mettre dans une nouvelle école, où, dès le début, il serait présenté aux autres comme un garçon. Il a alors choisi de s’appeler Jacob, et sa mère dit qu’à partir de ce moment-là, il a pu à nouveau regarder les gens dans les yeux, et s’est mis à parler de ses amis... Bref, Jacob est devenu une personne en accord avec ce qu’il est :

« J’ai réalisé qu’il n’avait jamais été Mia, ça avait été un produit de mon imagination. »

À lire aussi : Le genre non-binaire, au-delà de l’« homme » et de la « femme »

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 60 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bl00m
    Bl00m, Le 10 avril 2016 à 22h56

    @Shuuei si tu n'as pas envie de jouer au professeur je ne vois pas trop pourquoi tu as réagis à mon message en fait. Le but d'un forum c'est de discuter, non ? J'ai jamais dit que tu étais à ma disposition, c'est juste que si tu relances un débat, bah je suppose que tu as envie d'en discuter et de perdre un peu de temps à défendre ta position.
    Bien sûr qu'il existe pleins de sources d'informations sur la transidentité, c'est super et le sujet m'intéresse donc je me renseigne aussi à ce sujet, mais un forum c'est l'occasion de discuter, d'échanger, de témoigner, en tant que personne. Tu vois ce que tu dis sur le fait d'être un mec mais d'aimer des trucs de fille je trouve ça très intéressant, c'est ton vécu personnel et ça ne se trouve pas forcément dans un article.

Lire l'intégralité des 60 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)