Par  |  | 4 Commentaires

Lors de la présentation de sa collection capsule chez Gémo, Lalaa Misaki a répondu aux questions d'Elise, aux côtés d'ElyKilleuse et HappyFit. Meufs badass incoming !

En partenariat avec Gémo (notre Manifeste

Article du 23 avril — Salut toi ! Comment se passe ton lundi ? Moi je suis en train de revivre l’immense explosion de feel good que j’ai vécu il y a quelques semaines.

L’origine de ces bonnes ondes, je la dois à l’évènement organisé par Gémo, pour la sortie d’une collection capsule avec Lalaa Misaki. 

Lalaa Misaki imagine une collection « grandes tailles » pour Gémo

Une collection que la jeune femme à la fois mannequin, styliste et blogueuse a imaginée pour les « grandes tailles », à travers 7 pièces de prêt-à-porter et un maillot, du 46 au 54, disponibles à partir du 25 avril sur le site et en magasin

À cette occasion, j’ai pu lui poser toutes les questions que j’avais en tête sur l’élaboration des modèles, ses inspirations. Mais aussi pour faire le bilan sur la mode et la « grande taille ».

Et enfin, de voir à quel point ce marché est en train de changer même si le chemin est long.

La volonté de Lalaa était d’ailleurs que ces modèles englobent un maximum de morphologies grâce à des petits détails pratiques mais auxquels certaines marques ne pensent pas.

Elle évoque par exemple, des boutons pour ajuster le pantalon à la cambrure de la personne. Ou encore une combi-short et une jupe qui une fois assemblées forment une robe avec laquelle les cuisses ne se frottent pas.

Happy.Fit_ et Ely_Killeuse t’encouragent à péter tes barrières

Cette masterclass était jalonnée de temps forts pendant lesquelles d’autres femmes ont pris la parole, comme Lisa d’@happy.fit_ et Yasmine alias @ely_killeuse.

Deux meufs qui montrent que le sport, c’est vraiment plus que juste transpirer ou parfois complexer dans une salle au milieu d’autres gens. Qu’il peut réellement nous aider à péter des barrières, quelles que soient leur nature.

Lisa, qui est coach sportif, achève de construire mon envie de me surpasser en disant :

« Péter une barrière c’était addictif, mais une fois qu’on en a pété une, c’est que le début. C’est pas un but, c’est juste une première étape. »

SPORT Et si au lieu de se dire qu'il faut souffrir pour être belle on se disait : je veux révéler ma beauté? Rien que prononcer le mot souffrir me démotive, Prononcer, ecrire, penser souffrir pousse votre conscience à imaginer la souffrance! Et qui dit imaginer dit ressentir, dc NON! Pendant mes cours et mes ateliers confiance en soi je pousse mes frisettes à utiliser les bons mots, à ne plus être négative, car vos pensées influencent votre séance et les bienfaits du sport! Si vous passez une heure à vous dire je souffre, j'ai mal etc , il y a de grandes chances pour que vous ne kiffiez pas votre séance… alors que si vous dites je tente, j'essaie, je découvre des muscles, je me fais du bien, la vous ouvrez la porte au kiff! Et je ne veux plus entendre "oui mais c'est comme ca qu'on sait que ca marche"!!! Foutaise!!! Chez Happy Fit on fait du coaching positif et c'est pas pour rien, c'est parce que c'est prouvé que ca marche! Vous ne savez pas comment faire?! Je vous montre comment je suis la pour ca? Ouvrez la porte du positif et venez kiffer avec moi! Prochain cours de kiff dimanche 18 mars @alafolie.paris (billetterie ouverte dc foncez!) . Bon dimanche mes frisettes au sourire colgtate ultrabright? . ? @monsieur_macaron . #happyfrisette #faispetertesbarrieres #confianceensoi #strongnotskinny #ateliersconfianceensoi #beautybeyondsize #fit #healthybody #curvesaresexy #feelgood #loveyourcurves #happy #feelgood #biendanssoncorps #beautybeyondsize #fitness #loveyourbody #loveyourself #bigandbeautiful #curves #beautiful #biendanssesbaskets

A post shared by Lisa Nasri (@happy.fit_) on

Laisse-moi finir d’écrire cet article en faisant un squat. Je me retiens de ne pas tout te raconter, simplement pour que tu te prennes l’énergie de ces femmes en pleine tronche à travers la vidéo, comme moi !

J’ai passé une après-midi incroyable, où j’ai pu me nourrir de leurs expériences, de leurs sources d’inspirations, elles qui font bouger les choses.

Et c’est tellement réjouissant !

À lire aussi : Chère Mode, voilà ce que je te propose pour 2018

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Zoyta
    Zoyta, Le 24 avril 2018 à 17h49

    Merci pour cet interview, elles sont toutes les trois vraiment inspirantes !!
    Mais j'avoue j'ai carrément eu un coup de cœur pour Lalaa Misaki :loveeyes: J'adore sa façon de parler et de penser aux différentes morphologie, d'expliquer que ce n'est pas qu'une question de taille de vêtements, c'est tellement vrai !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!