Interview d’un infidèle : H, en couple depuis 9 ans

Oyez mesdmoiZelles. Votre rédactrice est allée en milieu hostile pour affronter un spécimen (hélas) non rare: un homme infidèle. Il aurait trompé sa chérie actuelle avec une soixantaine de nanas, dit-il. En une interview se cache la tentative de comprendre le pourquoi du comment. Pour tout vous dire, H (nous tairons son nom) est un […]

Interview d’un infidèle  : H, en couple depuis 9 ans

Oyez mesdmoiZelles. Votre rédactrice est allée en milieu hostile pour affronter un spécimen (hélas) non rare: un homme infidèle. Il aurait trompé sa chérie actuelle avec une soixantaine de nanas, dit-il. En une interview se cache la tentative de comprendre le pourquoi du comment. Pour tout vous dire, H (nous tairons son nom) est un peu intimidant. C’est un beau parleur. Il respire la confiance en soi (voire le narcissisme). Et puis tout semble lui réussir. Les filles sont en pâmoison devant lui, il est drôle, a une jolie carrière, du charme et une chérie depuis neuf ans. Mais voilà, le masque du garçon idéal tombe quand on sait que H trompe sa copine depuis 7 ans déjà… alors qu’il vit avec elle depuis plus d’un an.

L’interview débute dans un café. H fait le loveur. Je me sens bête parce que ça marche. J’ai l’impression d’avoir quinze ans. Je rigole à ses blagues comme une imbécile. Il est trop fort avec son sourire à la Hugh Grant. Je force mon cerveau à reprendre un brin de lucidité et j’attaque:

Alors H, explique nous. Ça fait neuf ans que tu es avec ta copine et sept ans que tu la trompes. T’as pas l’impression d’être un con ? (Je fige un sourire-dentifrice qui se veut déstabilisant. Constat personnel : ça ne marche pas du tout..)

[rightquote]Je n’appartiens à personne. Je ne veux pas être la propriété de quelqu’un.[/rightquote]Si. Mais je me dis que je n’appartiens à personne. Je ne veux pas être la propriété de quelqu’un. Et puis c’est assez drôle d’être un connard qui a une bonne image autour de lui.

Tu dis ne vouloir être à personne, mais t’es en ménage. C’est pas un peu contradictoire ?

Je n’ai pas envie d’être tout seul. Et puis, plus il y a d’interdits et plus j’ai envie de les braver. C’est excitant de savoir qu’on plait. J’ai l’impression de faire ma crise de la quarantaine avant l’heure (ndlr : il a 25 ans). Disons que j’ai envie d’avoir une vie de célibataire, mais en même temps si je quitte ma copine j’ai peur de ne pas pouvoir la récupérer quand je voudrais être en couple. Je crains qu’elle trouve quelqu’un d’autre.

Hum… en gros t’es juste un lâche égoïste ? Tu tâtes s’il y a mieux à coté, et tu l’empêches de refaire sa vie au cas où tu trouverais pas ?

Outch t’es en forme ..! (one point !!!) Mais oui c’est ça. J’ai trouvé ce qu’il me fallait : une fille à fond dedans, qui me comprend et m’amuse. Elle a une vision de la famille que je partage. Alors j’ai peur de tout foutre tout en l’air… Mais d’un côté, j’ai besoin de plaire à d’autres.

Mais tu peux savoir que tu plais à une fille sans aller jusqu’au bout non ?

(Il a un petit sourire en coin, je tente de garder mon calme). Ouais mais alors tu sais jamais si tu pouvais aller jusqu’au bout… On a qu’une vie ! Toutes ces filles m’ont touché. Je me suis dit « si ma copine n’avait pas été là, j’aurais pu être avec elle ». C’est des débuts d’histoires. Un moyen de s’imaginer d’autres vies. De pimenter la mienne, de vivre dangereusement. Je pourrais partir avec elles mais j’ai trop construit avec ma copine actuelle.

Sauf, que t’as trompé ta copine avec 60 filles. Ça fait un peu beaucoup de débuts d’histoires ! Tu n’as pas peur que nos lectrices te prennent pour un cheval ? (Il rit)

C’est un chiffre normal de conquêtes si j’avais été célibataire pendant sept ans non ? (je lance un regard qui veut dire « non ».. ). Bon… je ne sais pas…

Disons que les femmes perdent de l’intérêt pour moi quand je suis arrivé à mon but. Et puis j’ai déjà eu plusieurs histoires en même temps. Et là crois-moi, c’est super compliqué ! Par exemple, je suis sorti avec deux Julie en plus de ma copine. J’ai envoyé un SMS à l’une pour lui dire que j’étais devant chez elle. Mais en fait, je m’étais trompé de destinatrice, j’étais devant chez l’autre.

Et avec tout ça t’as pas l’impression de manquer de respect à celle qui partage ta vie ?

Oui et non. Oui, parce que je ne devrais pas faire des choses pareilles. Non, parce que si elle me faisait la même chose je comprendrais. Et puis je fais en sorte qu’elle ne le sache pas c’est déjà bien non? (nouveau regard qui veut dire « non »). Je pense à moi avant tout. Quand j’aurais assouvi tous mes fantasmes, alors je serais près à lui être fidèle, à devenir adulte.

Tes fantasmes hein ? Et tu ne peux pas les assouvir simplement avec ta copine ?

Ça dépend quoi. Disons qu’il y a des choses que je n’aimerais pas faire à ma copine mais que ça ne me gêne pas de faire à d’autres filles. Si je lui faisais, je ne la verrais pas comme je la vois. Par exemple, j’avais le fantasme de coucher avec deux sœurs… j’aurais pas pu lui faire ça. Et puis mes fantasmes c’est aussi avec d’autres filles. Je ne me mets pas de limite. Ce qui me fait vibrer c’est ce truc de l’envie du moment. Comme ça je me sens exister. Si quelqu’un me touche, on me voit.

Besoin d’être touché pour être vu hein… et ta copine ça suffit pas ?

Disons que j’ai pour elle une profonde amitié et que si j’ai besoin de niquer elle est pas loin (j’ai un regard outré, il tente des yeux de lover… ça ne marche plus). Non mais il arrive que je n’ai pas envie qu’elle me touche et que physiquement ça ne soit pas possible.

Donc tu ne l’aimes pas ? (Là il ne rigole plus du tout. J’ai l’impression que les rôles se sont inversés. Je ne suis plus du tout gênée. Mieux, je l’intimide.)

[leftquote]Non c’est vrai mais je suis jamais tombé amoureux. Je ne dis jamais « je t’aime », je lui réponds toujours « moi aussi ». [/leftquote]Non c’est vrai mais je suis jamais tombé amoureux. Je ne dis jamais « je t’aime », je lui réponds toujours « moi aussi ». Mais ça serait trop difficile de retomber sur quelqu’un et de reconstruire un truc. On a trop investi dans cette histoire. On s’est promis de belles choses

Du coup, t’as quand même peur de la perdre ?

Oui. Elle tomberait de très haut. Et elle ne le mérite pas. Je pense que je ne la reverrai plus.

Et c’est quoi alors tes petites astuces pour ne pas te faire prendre ?

Déjà je suis très occupé, et mes amantes sont assez discrètes. Ensuite j’efface mes messages. Je trouve une excuse à mes absences avant et pas après. Je suis évasif sur mes sorties. J’en parle à mes potes comme ça j’ai toujours un alibi. Et bien sûr : pas de photos ni de vidéos. Je ne m’affiche pas à la vue de tout le monde. Puis je connais l’emploi du temps de ma copine.

Et avec tout ça, elle a jamais eu de soupçons ?

Si. Mais quand elle me demande si je la trompe, je rigole. Je lui réponds « oui »mais elle pense que je blague. Je retombe toujours sur mes pattes.
Une fois, j’ai prétexté me rendre à une soirée pour aller voir une fille. Le problème c’est qu’une des amies de ma copine était à cette fameuse fête. Du coup, elle lui a avoué mon absence. J’ai dû inventer que j’étais passé là-bas en coup de vent et que je n’avais pas croisé sa pote.

Une autre fois encore, un de ses amis a piraté ma boite email et lui a copié/collé un message que j’avais envoyé à une fille que j’aimais bien. Alors j’ai dû dire qu’il avait tout inventé par jalousie. Elle m’a cru dans les deux cas.

Ou elle a fermé les yeux ?

Possible.

Pour finir, quels conseils donnerais-tu à nos lectrices pour repérer un copain infidèle ?

Il faut qu’elle se pose des questions s’il a un code de verrouillage sur son portable et qu’il ne veut pas prêter son téléphone. Ou encore s’il y a un énorme coup de moue dans la relation. Sinon elles peuvent tout simplement demander à leurs copains s’ils les trompent. S’ils répondent en rigolant ou gênés c’est mauvais signe. Pour moi rire est un moyen de défense.

Je pense que si j’étais une fille et que je voulais vérifier… je dirais à mon copain que je l’ai trompé pour voir sa réaction.

Épilogue : ça a dû faire bizarre à H d’avoir un regard féminin autre que gaga-amouraché qui s’est posé sur lui. La preuve, il m’annonçait le week-end suivant l’entretien qu’il venait de quitter sa copine. Comme quoi…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 149 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rebecca D.
    Rebecca D., Le 20 décembre 2014 à 15h20

    Je me suis arrêté avant la fin de l'interview, je ne sais pas encore lequel des deux interlocuteurs m'agace le plus entre "hihi t'es tellement un connard, mais j'te baise dans ma tête" vs "hoho je fais des bêtises je suis trop fier de moi rebel4lifefuckyeah !"
    Mais pour réagir à ce que j'en ai retiré, ça fait pas un peu beaucoup de mensonges en une seule vie de couple pour avoir la conscience tranquille non ? Autant juste en parler et expliquer ce besoin de liberté sexuelle à sa copine, au lieu de la traiter comme une roue de secours ...
    Plus facile à dire qu'à faire peut-être, mais pour l'avoir fait et je trouves ça plus sain et ça renforce les liens. On est tout les deux libres de nos corps et comme ça tout va bien... (j'ai l'impression de faire de la pub pour un produit miracle alors je tiens à préciser quand même que ça ne remplit pas le frigo, ni ne fait disparaitre les pellicules, ni n'élimine les poils et les cheveux dans la baignoire, voilà)

Lire l'intégralité des 149 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)