Interview de Marie, 21 ans, illustratrice, blogueuse et étudiante

Sur madmoiZelle, on a eu envie de te faire découvrir un peu le monde de la bd, particulièrement celui qui se situe de l’autre côté du crayon, le monde des auteurs. Comment leur viennent ces personnages, ce style, cet univers ? Quel est leur secret pour parvenir, à chaque fois, à nous plonger dans un […]

Interview de Marie, 21 ans, illustratrice, blogueuse et étudiante

Sur madmoiZelle, on a eu envie de te faire découvrir un peu le monde de la bd, particulièrement celui qui se situe de l’autre côté du crayon, le monde des auteurs. Comment leur viennent ces personnages, ce style, cet univers ? Quel est leur secret pour parvenir, à chaque fois, à nous plonger dans un monde différent par le biais de cases posées les unes à cotées des autres ?

madmoiZelle.com : Bon, d’abord on va essayer de mieux te connaître. Tu pourrais te présenter, en quelques phrases, aux madmoiZelles ici présentes ?
Marie : Alors, pour résumer, je suis une étudiante parisienne de 21 ans, accro au chocolat, aux sushis, aux Granola, aux macarons, à internet, au shopping, à la musique, aux séries débiles, aux fringues funs et aux goodies kawaii et inutiles.
A part ça, je passe mon temps à dessiner, râler et dormir. Je publie des illustrations et des strips dans quelques magazines depuis deux ans maintenant, et je blogue à mes heures perdues !

madmoiZelle.com : C’est souvent difficile d’avoir un style propre à soi, dans la vie de tous les jours comme ailleurs. Tu as peut-être eu des influences, des dessinateurs qui t’ont marqués et par la même influencé le trait, ou t’ont amenée à pencher vers tel univers, telle atmosphère ?
Marie :
Aïe ! La liste des dessinateurs que j’admire et qui m’influencent risque d’être longue ! Je vais essayer de condenser un peu tout ça !
J’aime beaucoup les livres pour enfants. C’est un univers dont je n’ai pas réussi à me décoller depuis l’époque où, toute gamine, je dévorais ces albums des yeux. Couleurs, fraîcheur, douceur, fantaisie et rêverie, c’est tout ce que j’aime ! Et cet univers m’influence encore beaucoup aujourd’hui (oui j’avoue, je continue à lire et acheter des bouquins réservés aux moins de 7 ans ! ^^).
En grandissant, j’ai découvert la bd, en commençant par les grands classiques franco-belges (notamment Franquin, puis Janry et d’autres) qui m’ont marquée par leur style, leur expressivité et leur humour. J’ai aussi découvert la série Calvin et Hobbes, de Bill Watterson – le grand coup de cœur de mon enfance – que je ne me lasse pas de lire et relire encore aujourd’hui.
Par la suite, je me suis ouverte à pas mal d’autres influences : les mangas bien sûr (comment ne pas devenir accro à des séries comme Naruto ou One Piece ? Sans parler des séries pour fiiiiilles !), et l’univers rond et kawaii des illustrateurs japonais. Mais aussi le graphisme des années 1960 (je suis fan des illustrations de pubs de ces années là !), et les illustrations de mode. Dans ce domaine, j’admire tout particulièrement des dessinatrices comme Colonel Moutarde, Soledad, Marguerite Sauvage ou Marie Perron… dont on retrouve les dessins dans les grands magazines féminins (devant lesquels je bave !).
Et pour finir sur ma lancée, je suis une fan inconditionnelle de la « nouvelle génération » de dessinateurs de bd, comme Zep, Julien Neel, Boulet, ou encore dans un autre genre Barbucci & Canepa. Le style et l’univers de chacun me touchent beaucoup.
Voilà en résumé ! Ca en fait du monde, et c’est assez éclectique… C’est peut-être ce gros mix d’influences qui se retrouve au bout de mon crayon (… ou pas ? ^^)

madmoiZelle.com : Je suppose que l’envie de dessiner ne t’est pas venue un matin au milieu du mois de Février… Enfant, dessinais-tu déjà ? A partir de quand ton « rêve de gosse » t’a-t-il paru possible ?
Marie :
Depuis que j’ai su tenir un crayon, je n’ai jamais arrêté de dessiner : sur les feuilles, les tables, les murs, puis dans les marges de mes cahiers de cours, dans les agendas de mes copines (aaah le bon temps du collège !). Je dessinais sans arrêt et j’adorais raconter de petites histoires en dessin. Mais jusqu’il y a deux ans, ce n’était pour moi qu’une passion, un hobby, et je n’envisageais pas du tout d’entrer un jour dans le monde du dessin et de l’édition, qui me paraissait bien lointain et inaccessible (même si j’avoue que ça me faisait sacrément rêver !)
Il y a un peu plus de trois ans, j’ai créé un blog de dessin, juste pour le fun et pour faire un peu partager ce que je faisais. Finalement, ce blog m’a en quelque sorte servi de vitrine sur le net, puisque via le blog j’ai commencé à recevoir des propositions de boulots (… que j’ai d’abord prises pour des blagues, tellement j’avais du mal à réaliser qu’on vienne me chercher, moi !), et mon « hobby » est donc devenu « professionnel ». C’est seulement quand j’ai vu pour la première fois mes dessins imprimés dans un magazine que j’ai réalisé que mon rêve était peut-être possible ! C’est étrange de se retrouver propulsée de « l’autre côté du crayon », passer de simple lectrice à « auteure ». Au début, on a du mal à réaliser !

madmoiZelle.com : As-tu suivi des cours de dessin ? Une formation dans le domaine artistique ou approchant ? Ou es-tu une autodidacte ?
Marie :
A part les cours de coloriage en maternelle (où en plus j’étais carrément nulle, j’avoue), je n’ai jamais suivi de cours de dessin ni d’arts graphiques en général. Tout bêtement parce que je n’avais jamais vraiment pensé pouvoir faire du dessin mon futur métier !
J’ai donc appris par moi-même, dans mon coin, en dessinant ce qui me passait par la tête et en me nourrissant de ce que je trouvais autour de moi.
Du coup, j’ai quand même quelques lacunes et un cruel manque de rigueur quand je dessine… mais je lutte contre ces mauvais penchants, et pour le moment j’y survis !

madmoiZelle.com : Tu as des projets particuliers en ce moment, une bd par exemple ? Dont tu peux parler ? Ou c’est top secret ? Dans ce cas, je serais dans le devoir de te les soutirer sous la torture, hin hin.
Marie :
Ahah ! Alors je te fais l’économie de la torture et j’avoue tout de suite : pour le moment, je concentre mon boulot sur les illustrations et les strips, donc pas d’album en perspective. Me lancer dans la bd (avec des cases, des planches et tout, genre ça rigole pas) reste un rêve encore un peu lointain, mais ça viendra ! … Je vous tiendrai au courant ! ^^

madmoiZelle.com : Avec quoi réalises-tu tes dessins ? Y-a-t’il une technique que tu préfères utiliser ? Avec laquelle tu te sens la plus à l’aise ?
Marie :
Je crois bien que j’utilise la technique la plus courante, c’est tout bête ! Je dessine d’abord sur papier. Je commence par un crayonné, que j’encre ensuite avec un stylo-feutre pour un rendu plus clean, ou que je laisse parfois au crayon, si le dessin n’est pas trop crad’ et peut être exploité tel quel. Puis je scanne le dessin, et je le mets en couleurs avec le logiciel Photoshop.
J’avoue que pour ce qui est du traitement de mes dessins et de la mise en couleurs, je suis devenue très dépendante de mon pc ! Dur dur de se passer de Photoshop ! Je suis très peu familiarisée avec les techniques traditionnelles, c’est-à-dire non numériques, à part de temps en temps de l’aquarelle ou du crayon de couleur pour me détendre (… mais j’ai trop honte du résultat ! hin hin)

madmoiZelle.com : Comme beaucoup de dessinateurs et d’illustrateurs, tu tiens un blog bd. Penses-tu que c’est un bon moyen de se faire connaître par les lecteurs ou même des éditeurs ?
Marie :
Oui, je pense que les blogs sont un très bon média pour les dessinateurs ! Ca permet avant tout de partager ses créations, faire découvrir son univers, et se confronter à un public : recevoir des avis extérieurs, des critiques qui peuvent faire avancer, et des compliments qui boostent. En général, c’est un bon moteur pour le dessinateur ! Et c’est aussi une sorte de vitrine, un bon moyen pour se faire connaitre, car c’est bien plus intéractif et vivant qu’un simple site, et bien plus captivant pour les lecteurs. Surtout qu’il n’y a pas que des lecteurs désintéressés qui lisent les blogs, mais aussi des éditeurs à la recherche de nouveaux dessinateurs. Donc un blog peut en même temps servir d’outil professionnel, comme une sorte de book en ligne ou de carte de visite, pour se faire éventuellement repérer par des éditeurs.
Dans mon cas, c’est par le biais de mon blog que l’on m’a proposé mes premiers boulots de dessin, donc forcément je ne peux que vanter les mérites d’un blog et son utilité, je ne suis pas très objective ! C ’est pas du jeu ! ^^

madmoiZelle.com : Merci beaucoup d’avoir répondu à mes questions ! Au nom de toute l’équipe et de toute les madmoiZelles, je te souhaite bonne chance pour la suite.
Marie :
Merci à vous toutes! … Et j’espère ne pas vous avoir trop endormies avec mes discours ! ^^

Tu peux retrouver Marie sur son gribouillblog.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lalaya
    Lalaya, Le 21 juin 2009 à 19h19

    Ca fait pas mal de temps qu'elle n'a pas posté mais je suis également très fan de ses dessins ^^

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)