Ingrid Bétancourt : La mission humanitaire échoue

[MàJ par Mademoiselle So] La mission humanitaire dépêchée en milieu de semaine dernière vers la Colombie a été rappelée en France, suite à un communiqué des FARC. Selon eux, accepter de recevoir cette mission humanitaire signifierait qu’ils cèdent au chantage du Président Uribe, montré pour le coup comme le principal obstacle dans cette affaire. Pour […]

Ingrid Bétancourt : La mission humanitaire échoue

[MàJ par Mademoiselle So] La mission humanitaire dépêchée en milieu de semaine dernière vers la Colombie a été rappelée en France, suite à un communiqué des FARC.
Selon eux, accepter de recevoir cette mission humanitaire signifierait qu’ils cèdent au chantage du Président Uribe, montré pour le coup comme le principal obstacle dans cette affaire. Pour argument, les FARC dénoncent le raid ayant tué le n°1 de la guérilla en mars dernier alors que les pourparlers visant à libérer des otages étaient en cours. Face à cette nouvelle impasse, la mission trinationale a donc été rappelée. De son côté, Bernard Kouchner a déclaré qu’il se rendrait prochainement dans la région pour discuter avec les principaux responsables. Au Quai d’Orsay, on parle d’une faute politique grave en plus d’une tragédie humanitaire…

***** 

[Le 02/04/2008] Les membres de la mission humanitaire chargée d’entrer en contact avec la guérilla colombienne sont sur le point de quitter la France pour la Colombie. Ils s’envoleront après une dernère réunion à l’Elysée, afin de tenter d’entrer en contact avec Ingrid Bétancourt. L’opération s’est décidée en catastrophe après qu’une source ait déclarée qu’Ingrid se serait mise en grève de la faim depuis fin février et qu’elle souffrait d’une hépatite B aggravée.
L’ex-mari d’Ingrid, Fabrice Delloye, a déclaré craindre qu’elle "soit en train de mourir, ou soit déjà morte". La famille Bétancourt, elle, ne perd cependant pas espoir, soutenue par l’association de soutien à Ingrid Bétancourt et portée par un optimisme qui n’a jamais fait défaut. Astrid Bétancourt, la soeur de l’otage franco-colombienne, a d’ailleurs déclaré qu’elle ne croyait pas à la grève de la faim de sa soeur, qui "ne se laisserait pas mourir, car elle tient à ses enfants et ses proches".

Du côté des grands chefs, on s’affaire aussi. Le président Sarkozy s’est adressé au chef des FARC pour qu’il prenne conscience des risques d’aggravation de la situation politique de la guerilla s’il arrivait quelque chose à Ingrid Bétancourt.
Il a également contacté Hugo Chavez, président Vénézuelien, afin de faire le point sur la situation des otages en Colombie.
Alvaro Uribe, chef d’Etat colombien, a déclaré qu’il suspendrait les opérations militaires dans les zones d’intervention de la mission humanitaire.
En échange de la libération d’Ingrid Bétancourt, le Premier ministre français a déclaré que la France serait prête à accueillir et donner le statut de réfugié politique à des FARC libérés par Bogota.

Que t’inspire ce branle-bas de combat alors que, rappelons-le, Ingrid Bétancourt est détenue dans la jungle colombienne depuis plus de 6 ans ?

*****

[Le 04/12/07] Les images d’une vidéo dans laquelle apparaissent 16 otages de la guérilla des Farc, dont Ingrid Bétancourt, ont été diffusées ce vendredi matin par le gouvernement colombien. La franco-colombienne, captive depuis février 2002, y apparaît très affaiblie mais vivante ! C’est un soulagement considérable pour ses proches qui attendent une preuve de vie depuis la diffusion d’une autre vidéo, il y a plus de 4 ans…
La bande en question a été trouvée sur trois révolutionnaires FARC capturés par l’armée colombienne. Selon Luis Carlos Restrepo, Haut commissaire pour la paix, la preuve de vie date du 24 octobre.

Astrid Bétancourt, la soeur d’Ingrid, a exprimé son émotion. Des images qu’elle a vu, elle explique : "Concernant ma soeur, pour l’instant ce qu’on voit c’est une seule photo, elle est assise devant une petite table, elle parait assez menue, avec les cheveux très très longs, elle regarde vers le bas, triste, j’ai l’impression qu’elle est enchainée de la main" et ajoute "c’est une image triste de ma soeur, mais elle est vivante".

Vivante mais toujours prisonnière. Espérons que le regain d’espoir suscité par ces images pousse les gouvernements français et colombiens à oeuvrer dans le sens d’une solution humanitaire, probablement la libération de prisonniers FARC contre celles des otages.

[Attention, séquence difficile] L’extrait de la vidéo où apparaît Ingrid (sans le son, c’est ainsi qu’elle a été diffusée à la télévision colombienne) :

De larges extraits des douze pages de la lettre d’Ingrid à sa mère sont publiés dans Libération et consultables derrière ce lien.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 62 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Marokosaoudienne80
    Marokosaoudienne80, Le 19 avril 2008 à 17h54

    bien répondu Leev!!!

Lire l'intégralité des 62 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)