Infaillible… pour de vrai !

L’achat d’un nouveau fond de teint est pour moi un moment cauchemardesque qui se répète inlassablement une fois par an. Alors que ma peau a l’air tout à fait normal au premier abord, les choses se compliquent quand j’essaie de trouver la nuance correspondant à ma carnation. De façon quasi-systématique, tout est trop foncé, et […]

L’achat d’un nouveau fond de teint est pour moi un moment cauchemardesque qui se répète inlassablement une fois par an. Alors que ma peau a l’air tout à fait normal au premier abord, les choses se compliquent quand j’essaie de trouver la nuance correspondant à ma carnation. De façon quasi-systématique, tout est trop foncé, et je me retrouve avec un teint terracotta façon années 80, le « masque bronzant » typique de l’époque où on aimait être brun mais où on ne connaissait pas encore vraiment les UV.

Trop claire ou trop foncée, trop ceci ou trop cela, notre peau n’est visiblement pas le souci premier des concepteurs de fonds de teint, et il y a toujours quelque chose qui ne va pas. En même temps, comment faire rentrer la diversité de l’humanité dans une palette de 4 couleurs ? Bonne nouvelle : j’ai peut-être trouvé la solution à ton problème, s’il est le même que le mien. Deuxième bonne nouvelle : ce n’est pas un fond de teint de grande marque à base de poudre d’or et de caviar écrasé, mais un bon vieux L’Oréal en vente au Monoprisunic du coin.

Les 5 promesses d’Infaillible

– Camoufle les imperfections, rougeurs et cernes
– Reste impeccable toute la journée
– Matifie
– Combat les signes de fatigue tout au long de la journée
– Résiste au sébum et à la transpiration
… le tout pendant 16 heures !

Autant dire qu’en voyant tout ça, je me suis demandée si c’était une fois de plus un marketeux présomptueux qui avait pondu une énième publicité mensongère ou si j’avais enfin trouvé le superhéros des fonds de teint.

Il faut encore ajouter à cette liste impressionnante le fait qu’Infaillible existe en 7 teintes allant du Porcelaine (youpi, c’est moi !!) au Cacao, ce qui a d’ailleurs été la raison première de mon intérêt pour la chose. Un essai sur la main et hop, j’embarque Infaillible chez moi, bien décidée à tester sans complaisance ce prétendu miracle. Pour couvrir la vaste étendue des pouvoirs magiques d’Infaillible, j’ai donc procédé à un test en 2 étapes pour vérifier la véracité de l’ensemble des promesses de L’Oréal (et oui, c’est presque un test sérieux sous contrôle médical !).

Test n°1 : la mine défraîchie

L’accumulation d’une masse de boulot et la préservation d’une vie sociale riche ces derniers temps ont des conséquences visibles : les cernes ont pignon sous paupières chez moi, et on ne peut pas dire que ma peau ait la fraîcheur d’une rose à peine éclose. Mon fond de teint précédent avait tendance à tenir le choc les 3 premières minutes de l’application, et ne cachait plus ma mine cadavérique à partir de midi. J’ai trouvé le test idéal pour le premier défi Banga de mon nouveau prodige : une journée de cours 8h – 21h. S’il résistait à ça, j’envisageais de demander la béatification de son inventeur.

Premier contact avec la chose : ça sent vraiment bon pour un fond de teint, c’est bien épais sans être collant. Il se fond tout de suite dans ma peau (à propos : la couleur est parfaite !) et camoufle ce qu’il y a à camoufler sans faire masque. Un vrai bonheur. Il est d’ailleurs tellement bien qu’il ne faut pas en mettre trop.

Le soir, en rentrant 14 heures plus tard, je découvre certes que je ne suis pas Mischa Barton, mais je suis encore tout à fait présentable. Si jamais j’avais envisagé de ressortir illico presto après cette rude journée, un petit coup de poudre et de rouge à lèvres aurait suffi, pas besoin de véritable ravalement de façade. Notre hisoire commençait bien, mais je lui avais réservé une surprise plus rude encore.

Test n°2 : la soirée de folie

Quand je sors, je suis toujours surprise de voir que certaines filles peuvent se déhancher sur des rythmes de folie pendant des heures sur une piste de danse transformée en hammam sans perdre une once de leur fraîcheur et de leur maquillage. Personnellement, ça ne marche pas, à moins de tenter la danse minimaliste (pas drôle) et en allant régulièrement aux toilettes faire des retouches (barbant). L’Oréal promet 16h de tenue parfaite résistant au sébum et à la transpiration, excellent. Justement, j’ai le mariage d’une copine demain soir. On va voir ce qu’on va voir.

Et là, le bluff intégral… Quand je suis rentrée chez moi au petit matin, j’ai découvert que pour la première fois, mon fond de teint avait mieux résisté que mes pieds et que mon pauvre corps couvert de courbatures. Je n’aurais pas été directement à un entretien d’embauche comme ça, mais je n’avais pas honte de ma tête et j’étais plutôt présentable.

Conclusion : HOURRA !!

Le XXème siècle a libéré la femme des tâches ménagères, Infaillible va la libérer des retouches maquillage de milieu de journée.

Les + :
+ les 7 nuances qui devront permettre à presque tout le monde de trouver son bonheur
+ la texture qui convient à toutes les peaux et couvre sans plâtrer
+ les promesses tenues
+ la pompe qui permet de doser pile-poil la dose nécessaire

Le – :
– la bouteille en verre pas super pratique, surtout dans une trousse de toilette voyageuse…

Infaillible de L’Oréal, entre 13 € et 16 €.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 61 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lilie83
    Lilie83, Le 29 février 2008 à 21h27

    J'ai testé ce fond de teint quelle erreur pour mes problemes de peau!
    Il m'a donné des boutons, de plus le teint "porcelaine" (le plus clair) donne l'air d'un mort vivant :confused:

Lire l'intégralité des 61 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)