« In My Back », un émouvant court-métrage sur le viol à soutenir sur Ulule

Camille Gabet Langlois est une jeune réalisatrice, auteure du scénario d'« In My Back », un court-métrage sur le déni et le traumatisme d'une victime de viol.

« In My Back », un émouvant court-métrage sur le viol à soutenir sur Ulule

C’est l’histoire de Marie, une étudiante qui sous les apparences de sa vie sociale festive, vit avec un traumatisme. Elle ne se définit pas comme une « victime », c’est une jeune femme forte, qui « trouve le moyen d’affronter les épreuves de son traumatisme et de s’en sortir parce qu’à ce moment-là et après toutes ces années, elle l’a décidé. »

À lire aussi : J’ai aidé une victime de viol à briser le déni — Témoignage

Camille Gabet Langlois, la réalisatrice, a l’ambition de lever un tabou tout en luttant contre les représentations cliché du viol dans les médias et dans les fictions :

« Très tôt, j’ai été sensible aux personnes servant une cause ou un discours engagé. Cela me vient notamment des rencontres et des voyages que j’ai eu la chance de vivre. Pour ce court-métrage il était très important pour moi de parler d’un thème qui me touche énormément et qui est encore trop tabou dans notre société et dans le monde : la violence, à travers le viol. C’est à travers In My Back que je cherche à dénoncer et défendre cette affaire qui touche aujourd’hui une femme sur dix (qui a été violée ou le sera au cours de sa vie). En France, 10 885 viols par an sont déclarés.

En contournant l’aspect dramatique et la violence de ce traumatisme, je souhaite rompre avec les clichés de situations sociales extrêmes ainsi que leur façon d’être habituellement médiatisées. Chacune des femmes de notre entourage peut, à un moment ou un à autre, être victime de ce drame, quel que soit son âge, ses origines ou sa classe sociale.

Inspiré de faits réels, ce film doit être un souffle d’espoir, pour ces victimes afin qu’elles sachent qu’elles ne sont pas seules et qu’elles peuvent s’en sortir. Je ne souhaite pas faire une démonstration de situations tragique, je souhaite au contraire dépasser le simple constat afin d’apporter des solutions. Cela permettrait d’avoir un impact fort et positif sur chacun, concerné ou non. »

Pour pouvoir financer la réalisation de son court-métrage, elle fait appel au crowdfunding via la plateforme Ulule. Vous pouvez en apprendre davantage sur son projet, In My Back, directement sur la page dédiée !

In My Back, le projet de Camille Gabet Langlois

in-my-back-affiche

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Morrigan
    Morrigan, Le 4 décembre 2014 à 10h09

    @Line-Kitty @Fab Je suis totalement d'accord, c'est que du bénef! Par contre, si je peux me permettre, faudrait faire attention que tout reste objectif. (Plus ça va, plus je remarque que certains des messages/sujets/post/etc dessus deviennent violents, agressifs voire irrespectueux parfois. )
    Faudrait pas que ça ait l'effet inverse de ce qu'on recherche (aka "le viol c'est pas bien, parlez-en autour de vous pour qu'il y ait moins de victimes. Et que les victimes se sentent moins coupables et pas dénigrées". ). :fleur:

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)