Idées de chansons pour pécho sans en avoir l’air

Imaginons : tu ne sais pas si la personne avec qui tu as envie de forniquer a envie de forniquer avec toi, mais t'as envie de la mettre dans l'ambiance musicalement, en toute subtilité. Voici une sélection de chansons qui t'aideront (peut-être) !

Idées de chansons pour pécho sans en avoir l’air

Je voudrais pas qu’il y ait le moindre malentendu entre toi et moi, alors je vais tenter de tout de suite mettre au clair mon choix de titre.

Quand je dis « idées de chansons pour pécho sans en avoir l’air », je te conseille pas de regarder le plafond pendant le coït en chantonnant dans ta tête du Rika Zaraï ou en pensant à Eddy Mitchell nu, histoire de ne pas montrer que t’aimes ça. T’as cru que j’avais biberonné du magazine féminin des années 50 tout le week-end ou quoi ?

Rien à voir.

Ce que je te propose ici, ce sont quelques idées de chansons à écouter quand tu ne sais pas à 100% si tu vas pécho, mais que tu veux mettre toutes les chances de ton côté.

Imaginons : tu as invité quelqu’un qui te plaît drôlement à dîner, il/elle sait que vous ne serez que deux, mais ça ne l’a pas empêché•e d’accepter. EST-CE UN SIGNE ? EST-CE UN SIGNE qui sent bon le slip humide jeté à travers ta chambre ? Peut-être. J’ai tendance à dire que ça renifle bon l’histoire qui va tourner autour du troudbal, mais après tout, rien n’est sûr.

Effectivement, on est en droit de se demander s’il y a vraiment moyen de pécho. Est-ce qu’il/elle n’est pas tout simplement sympa, amical•e, tout•e enthousiasmé•e par la nouvelle amitié qui se tisse entre vous ? On sait pas : c’est possible.

Alors pour éviter de se retrouver dans une situation gênante dans laquelle l’autre comprend tes intentions grâce ta playlist qui sent la fornication (à base de Marvin Gaye, de Chet Faker, de Banks ou autre artiste que tu aimes bien écouter quand tu sens que les réjouissances sont à deux doigts de ton slip), mais n’est pas du tout dans le même état d’esprit, je te propose quelques idées de chansons à rajouter dans tes playlists traditionnelles pour épicer l’atmosphère.

Sexual Healing, mais en version pas trop sexy du cul

Sexual Healing est évidemment une des chansons les plus sexuelles de la Terre, ça fait pas un pli (le genre de morceaux que t’as vraiment pas envie d’entendre passer par hasard à la radio quand tu es en voiture avec tes parents). Le problème, c’est que dans le cas du dîner chez toi en tête-tête avec quelqu’un qui te plaît bien, c’est peut-être un peu trop évident de balancer du Marvin Gaye.

Du coup, deux choix s’offrent à toi.

Le premier, c’est ce remix de Kygo, qui sonne davantage comme une invitation aux vacances et aux cocktails sirotés sur la plage un chapeau de paille sur la tête*. Vu que les paroles ne sont pas modifiées, l’invitation reste là : si ton invité-e comprend l’anglais, il/elle se rendra bien compte que ça parle de fion, et s’il ou si elle a envie qu’il y ait moyen, alors il/elle se dira qu’il y a peut-être moyen.

Discrétion de l’avance assurée, mais pas trop.

*Tu peux aussi passer des vacances moins cliché, si tu le souhaites. Je n’y vois pas d’inconvénient.

Pour une version encore moins sexuelle, ambiance trompettes festives et pets d’aisselle, t’as aussi la très cool version des Hot 8 Brass Band. Bon, je t’avoue qu’elle me donne plus envie de faire ma vaisselle que d’arracher ma dentelle, mais ça reste fidèle à l’esprit en terme de… termes. Voilà.

Sexx Laws, de Beck

Sexx Laws n’est pas ce qu’on appelle une chanson sensuelle : elle a plus tendance à mettre d’excellente humeur qu’à rendre lascif, et pourtant y a sexx dans le titre alors bon, parfois, y a pas à chercher plus loin.

Alors oui, les paroles parlent des choses relatives au coït, et le clip aussi, mais pas du tout à la façon d’un Barry White qui grognait dans le micro et promettait des heures et des heures de transpiration et de jouissance. Ici, ce que Beck dit dans le refrain, c’est vachement plus égalitaire, déjà :

« Je veux défier toutes les lois relatives au sexe,
Laisser les menottes glisser de ton poignet,
Je te laisserai être me chaperonner à la maison à mi-chemin
Je suis un grand garçon mais j’ai pas peur de pleurer [tout comme toi t’as peut-être pas peur de pleurer de la schnc STOP ARRÊTEZ-MOI] »

Une chanson gaie qui parle joyeusement de fornication, du moins dans son refrain… Si ça marche, banco pour toi : félicitations, tu pars dans une séance de frottis-frotta joyeux, bien loin de toutes les scènes de fion de cinéma du monde. Et c’est pas plus mal, parce qu’au fond, c’est quand même une activité censée rendre tout jouasse, alors autant s’y adonner quand on a le coeur et les yeux qui chantonnent.

Take you on a cruise, d’Interpol

Je sais pas si c’est moi qui ai un problème avec Interpol (mais pas un vrai problème, entendons-nous bien : j’adore l’organisation internationale de police criminelle), mais ce groupe new-yorkais m’a toujours semblé parfait pour mettre subtilement dans l’ambiance du cul nu.

Ce qui a d’ailleurs été parfois un peu gênant, notamment parce que j’ai rajouté quelques-unes de ses chansons dans chacune de mes playlists. Je suis obligée de les passer à la vitesse de la lumière quand je suis dans le métro, sinon ça fait un décalage trop fort entre ce que je renifle, ce que je vois et ce qu’il se passe dans mon cerveau et je risque l’implosion.

Take you on a cruise est extraite de leur deuxième album, et, il y a peut-être moyen qu’elle émoustille subtilement ton/ta convive. Celle-ci ou le reste de l’album, d’ailleurs.

Bad Things, de Jace Everett

Sortie en 2005, la chanson de Jace Everett a connu un succès retentissant trois ans plus tard, quand elle fut choisie pour être le générique de True Blood. Les paroles sont pour le moins équivoques : « je veux faire des vilaines choses avec toi » et autres « je veux faire des choses vraiment vilaines avec toi ». On peut difficilement faire plus répétitif clair.

Si ton hôte commence à voir dans ton jeu et trouve bizarre qu’une chanson sur trois parle de fornication dans ta playlist ? Bah, t’as qu’à dire « Quoi ? C’est le générique de True Blood. Tu vas me juger parce que j’aime bien True Blood ? ».

Ou bien « T’as un truc contre la country ? ».

À moins que tu n’optes pour une autre option, qui revient à prendre un air surpris et à dire « Ah mais c’est de s-e-x-e qu’il parle quand il dit mauvaises choses ? Je croyais qu’il proposait à sa moitié de s’enduire ensemble la peau de caca mou en jetant un caillou dans le jardin de la voisine ! ».

Voilà, maintenant t’as plus qu’à lancer ta playlist pimpée pour l’occasion avant son arrivée (parce que si tu la lances une fois qu’il/elle est là, c’est grillé comme un steak en été), et à partager tes propres propositions dans les commentaires !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 44 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chocoluna
    Chocoluna, Le 27 janvier 2015 à 0h42

    J'ajoute celle-ci (sur laquelle j'ai failli pécho hoho :winky:) et qui fait toujours exploser ma culotte à coup sûr :culotte::hot:
    Et puis bon c'est les Rolling Stones quoi... :sexe:

Lire l'intégralité des 44 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)