Paris, Lille & Lyon à 9€ le trajet avec iDBUS : découvrez notre sélection de bonnes adresses !

Avec iDBUS, les trajets entre Lille, Paris et Lyon sont à 9€ seulement ! L'occasion de vous présenter nos bonnes adresses pour du tourisme de qualité.

Paris, Lille & Lyon à 9€ le trajet avec iDBUS  : découvrez notre sélection de bonnes adresses !

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec iDBus.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Léa la Parisienne, Sophie l’ex-Lilloise et Mymy la Lyonnaise vous donnent leurs bonnes adresses pour un petit séjour à la découverte d’une grande ville de France !

Une virée à Paris

Paris, ah Paris, capitale de l’amour et du monde… Cherche pas, je vais pas t’emmener au sommet de la Tour Eiffel ni te faire descendre les Champs Elysées en rollers : je t’emmène dans le vrai Paris que j’aime, dans lequel je grandis depuis 23 ans… et qui est accessible depuis Lille et Lyon pour seulement 9€ avec iDBus !

À lire aussi : Une journée pas chère à Paris

Les bars et les clubs

Le 11ème et le 20ème sont les meilleurs quartiers pour sortir boire un (ou plusieurs) verre(s) ou faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Ça tombe bien puisque j’y habite : je t’ai donc dégoté mes meilleures adresses (peu chères) !

  • L’orange mécanique : (tout) petit bar ambiance sixties, seventies et cinéma.Tu y goûteras le meilleur shot de ta vie, celui à la madeleine. Tu seras obligée d’en prendre mille tellement tu n’en reviendras pas (attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé).
  • Les Pères Populaires : ambiance posée avec des jeux de société, tout ce qu’il faut pour t’y sentir bien et déguster des bières pas chères dans une ambiance super chaleureuse !
  • La Fine mousse : bières artisanales super top, ambiance calme et très bonnes pintes. Juste à côté, tu trouveras Le Perchoir : c’est un peu plus cher (je t’invite à y siroter un jus de fruits plutôt qu’une pinte), mais tu auras une vue exceptionnelle avec ce rooftop de folie !

Pour sortir après 2 heures du mat, je te conseille…

Où manger ?

  • Higuma : c’est la meilleure option pour manger japonais selon moi à Paris ! Tu t’en sors avec un plat coûtant entre 7 et 10€ (et un menu entre 12 et 14€). Attention, il y a très souvent du monde : je te conseille d’arriver assez tôt. Il y a trois adresses à Paris dans le même secteur (Opéra – Pyramides), le coin est chicos mais le restaurant est abordable !
  • Pour un brunch qui sort de l’ordinaire, je te conseille Le Café suédois, à l’institut Suédois niché en plein cœur du Marais. Attention il y a peu de places, je te conseille là encore d’arriver tôt. Point bonus : tu pourras profiter de la cour quand il fait beau !

cafe-suedois

© Nils Boldt-Christmas — via

  • La Cantine de Belleville est le combo parfait : c’est pas cher, tu manges bien, c’est généreux et c’est super chaleureux ! La formule entrée + plat + dessert est à 14€ tout pile (déjeuner ou dîner). Tu pourras ensuite passer dans la rue Denoyez juste derrière, remplie de superbes oeuvres de street art, et monter jusqu’au Parc de Belleville où tu auras une vue imprenable sur tout Paris.

Les musées et les cinémas

  • La Pagode est un lieu unique, mythique et magique en plein 7ème arrondissement, pourvu d’une incroyable salle japonaise et d’un magnifique jardin.

pagode600

pagodenuit

  • Le Louxor (j’adooooore) qu’on ne présente plus, vient de rouvrir après des années d’abandon.
  • Le Musée de la Chasse et de la Nature est un magnifique établissement trop peu connu. Niché en plein milieu du Marais dans un hôtel particulier, il est à voir absolument !

À lire aussi : 4 librairies parisiennes à (re)découvrir

Les friperies

  • La Petite Fripe est une petite boutique rouge qui cache des pièces vintage assez folles et souvent à – 50% : on peut y faire de bonnes affaires !
  • Guérisol a plusieurs adresses dans le secteur Barbès – Place de Clichy. J’y ai personnellement trouvé mon manteau Zara à 3€, des bottines Jonak à 5€, un gilet en cachemire à 2€… Tu peux repartir bredouille comme avec une dizaine de pièces, ça vaut le coup de tenter !
  • Freep’Star, une boutique ouverte le dimanche pourvue de bacs « à 1€ » où tu trouves de tout niveau vêtements. Je sais également de source sûre qu’il est possible d’y dénicher des bottes en cuir à 10€, par exemple.

Une escapade à Lille

Capitale des Flandres, quatrième ville de France, Lille est une excellente destination pour des visites chatoyantes et variées. Cette bourgade du Nord est bien sympathique, en plus d’être desservie par iDBus pour 9€ (soit le prix d’à peu près deux pintes en happy hour, ce qui est beaucoup pour deux pintes, mais pas beaucoup pour un trajet Paris-Lille) (BREF).

J’y ai vécu presque deux ans, et en « bonne vivante », j’ai été à la recherche de bonnes adresses pour m’en mettre…

  • plein la panse
  • plein le foie
  • plein les yeux.

C’est important pour ma joie de vivre.

Viens donc prendre ma main, que je t’emmène avec moi dans cette ville où il fait un peu froid, certes, mais pas tout le temps, et qui est quand même bien sympa !

À lire aussi : Lille, capitale des Flandres : 5 trucs à ne pas rater

P’tites balades, p’tits marchés

Lille a un avantage non négligeable : il est tout à fait possible de se balader d’un bout à l’autre de la ville sans se cramer les pieds avec des ampoules de la taille de mes fesses (ce qui est normal pour des fesses, mais très gros pour des ampoules). Bien sûr, si tu as envie de garder ton énergie, tu peux aussi prendre le tramway, le métro, ou le bus, mais voici mes idées de balades !

Tu peux par exemple flâner dans le Vieux Lille, sans but précis, te perdre rue de la Monnaie, rue des Chats Bossus, rue de la Clef, rue d’Angleterre avant de rattraper la rue Royale ou la rue Esquermoise pour rejoindre la Grand Place. Entre la Grand Place et l’Opéra, tu trouveras la Vieille Bourse, où tu peux chiner de vieux livres et magazines tout en admirant le décor magnifique. Tout est mignon dans le Vieux-Lille, surtout les petites rues pavées tellement étroites qu’on les pense piétonnes… jusqu’à ce qu’on entende le bruit d’un moteur derrière nous !

vieille-bourse

La jolie Vieille Bourse

Toutes tes balades, tu peux les commencer ou les finir sur la Grand Place : c’est joli dessus, c’est joli tout autour et, vers les fêtes de fin d’année, la grande roue et un immense sapin de Noël trônent au milieu. Et puis, si l’envie te prend d’aller t’acheter n’importe quoi, sache que la Grand Place est juste à côté de la rue Neuve et de la rue de Béthune, où tu trouveras plein de magasins.

Si tu es matinale et que tu as envie d’aller renifler les fruits et le poulet rôti, tu peux profiter des marchés. J’en ai deux préférés, et vraiment pas pour les mêmes raisons !

Le premier, c’est le marché de Wazemmes, parce qu’il est bonne ambiance, blindée d’une foule de Lillois•es et touristes de tous milieux sociaux et vraiment pas cher (surtout si tu arrives à la fin). Y a moyen d’y faire ses courses de produits frais pour la semaine sans pleurer des larmes de sang en regardant son compte en banque.

L’autre, c’est le marché place du Concert. Il est tout petit, il n’y a pas beaucoup de choix et c’est bien plus cher (en même temps, le quartier est beaucoup plus chicosse, puisque c’est dans le Vieux Lille), mais c’est si mignon, comme cadre : en plein dans la rue de la Monnaie, avec toutes les petites allées pavées perpendiculaires où il est agréable de se balader.

lille
La Grand Place

P’tites sorties culturelles

Lille a été capitale européenne de la culture en 2004 et en garde les stigmates : du Tri Postal au Musée de l’Hospice Comtesse, il y a énormément de choix pour se cultiver.

  • Gare Saint Sauveur (boulevard Jean-Baptiste Lebas)

Un des meilleurs endroits à Lille, c’est selon moi la Gare Saint Sauveur. Et pour plein de raisons.

Déjà, les expos y sont très souvent ludiques, parfois même interactives, toujours hyper intéressantes et vraiment, vraiment pas chiantes. Mais, en plus, une fois que tu as fini, tu peux aller boire un verre/manger/écouter un concert au Bistrot de St So. L’été, tu peux profiter de la fraîcheur (ou du soleil) sur les nombreuses tables en terrasse. Y a du monde, y a des concerts, la bière est pas trop chère… C’est comme s’il y avait toujours quelque chose à faire, à Saint-So !

Bon, sauf en ce moment : la Gare est fermée pour travaux et les gérants du Bistrot ont récemment changé. Rendez-vous en avril pour voir comment l’endroit a évolué ! Tu peux tout de même t’y rendre du 14 février au 15 mars : c’est Lille Neige, avec plein d’animations autour des sports d’hiver.

L’Hybride est une salle culturelle associative absolument au poil. Déjà, c’est beau : tu y trouves des meubles de récup, de gros canapés, des lampes ambiance industrielle qui pendent du plafond, les murs en brique tout en chaleur…

hybride

On peut y voir, sur grand écran, des films cultes et des courts-métrages de réalisateurs et réalisatrices confirmé-e-s ou prometteu-r-se-s. Un jour, j’y suis allée pour la projection de The Big Lebowski, qui est un de mes films préférés. J’étais avachie dans un gros fauteuil bien vieux, bien confortable, une bière fraîche posée à mes pieds, et c’est un de mes meilleurs souvenirs lillois.

J’étais tellement bien, c’était tellement parfait, que je me suis endormie, en fait. Bois un petit jus d’oranges avant d’y aller, on sait jamais.

P’tits restos

Si tu as envie de faire dans la tradition la plus totale, tu peux choisir de manger un welsh, une carbonnade flamande ou du poulet au Maroilles dans un Estaminet. Il y en a tout un tas, plutôt connus et appréciés (Chez La Vieille, La Vieille France…), dans la rue de Gant, ainsi qu’un, Le Vieux de la Vieille, rue des Vieux Murs (avec une terrasse sur la place aux Oignons, toute calme et super agréable quand il fait beau).

Si, en revanche, les plats à base de fromage fort et fondu et/ou de bière, c’est pas ton truc, tu as tout de même une grande variété de choix, parmi lesquels j’ai choisi ces coups de coeur.

Il y a deux restaurants Cut : un juste à côté de la Vieille Bourse, de la Grand Place et de l’Opéra, et un autre rue de Puebla, beaucoup plus grand. Même carte et même qualité dans les deux : on y trouve des hamburgers à se rouler par terre. Pain croustillant et moelleux, fromage qui a du goût, associations de saveurs à tomber par terre et pommes de terre fondantes en accompagnement : que demander de plus ?

le-cut-lille

De vraies tueries, même si j’ai tout autant (peut-être même plus) cru mourir de joie et pleurer d’émotion par tous les pores en goûtant le tartare de saumon danois (avec de la crème, de la pomme et de l’échalote, entre autres) et la salade façon thaï au boeuf.

Situé, une fois n’est pas coutume (enfin, si) (en fait) dans le Vieux-Lille, l’Arrière Pays propose surtout des tartines délicieuses et généreuses. Je rêve présentement d’une Tartine Romantique (magret de canard, confit de figues et fromage Taleggio)…

  • Laksøn, rue du Cure Saint-Étienne

Laksøn est un restaurant et traiteur scandinave où tout est absolument délicieux. Parfait pour les amatrices de vrais bons poissons et de saveurs nordiques ! Si tu vas à Lille à un moment où il fait beau et que tu réussis à avoir une place sur l’adorable terrasse, je crois qu’on peut dire que tu seras la plus heureuse de la Terre.

Le Pulp Kitchen propose des plats sans lactose et sans gluten. Tous les jours, le menu change, avec une recette à base de viande ou de poisson, et une option vegan. Et puis, eh, faut dire ce qui est : c’est vachement bon.

Tiens, par exemple, la dernière fois que j’ai regardé, le Pulp Kitchen proposait en plat principal une cuisse de canette confite maison, sauce chasseur, crème à l’ananas et légumes de saison, ou un dhaal de lentilles vertes et riz vapeur, sauce chasseur, crème à l’ananas et légumes de saison.

Voilà, je… Hmpf.

P’tits bars

Si manger, ça va bien cinq minutes, mais que tu as bien envie d’aller boire un ou des coup(s), j’ai là encore quelques adresses à te filer.

gastama

C’est blindé le week-end, et ça ne plaît pas à tout le monde parce qu’il y fait chaud, mais la déco mi-industrielle mi-boisée vaut le coup d’oeil, l’ambiance y est cool, le choix de bières n’est pas mal et les mojitos sont vachement bons. C’est peut-être l’un des seuls bars où je suis allée de nombreuses fois quand je vivais à Lille, parce que je m’y sentais à l’aise.

Surtout, et c’est un gros avantage, le Gastama est une auberge de jeunesse ! Si tu cherches un endroit où dormir, sache que c’est propre et beau. Si tu as déjà ton logement, cet aspect du bar peut tout de même t’intéresser dans le sens où ça te donnera l’opportunité de rencontrer des personnes venues de pays où il ne pleut pas (ou en tout cas moins qu’à Lille) !

Si ton truc, c’est les cocktails complètement foufous, le Dandy est fait pour toi. Les breuvages y sont un peu plus chers qu’ailleurs, mais ils sont terriblement bons et bien travaillés. On peut y savourer des mélanges de goûts surprenants, mais succulents.

Et puis le cadre est sympa, ce qui ne gâche rien !

dandy

  • Le Kremlin (rue Jean-Jacques Rousseau)

Ok, les rideaux n’ont pas l’air de première fraîcheur. Ok, les chaises ne sont pas toutes très en forme. Ok, à première vue, le serveur n’a pas l’air sympa (mais c’est faux, en fait, il est serviable et tout). Mais le Kremlin, c’est vachement bien ! C’est une ambiance particulière, un peu hors du temps, dans des tons très rouges.

On peut y goûter tout un tas de sortes de vodkas, sous plein de formes différentes, puisque c’est la grande spécialité de l’établissement. Tu peux même en boire avec des paillettes d’or dedans (et avec modération, aussi, tout de même).

Un séjour à Lyon

Ah, la capitale des Gaules, porte d’entrée vers le Sud (enfin, selon les gens du Nord), berceau de la gastronomie et ville qui bouge… l’option parfaite pour quelques jours de découverte ! Alors si Lille ne te tente pas, sors un billet de 10€ et chope un iDBus pour Lyon : il te restera même de quoi acheter des chewing-gums.

À lire aussi : Lyon – 5 trucs à voir

Trois sorties culturelles pour élargir son esprit

  • La Ludopole, pour divertir petits et grands ! Cet espace dédié aux jeux sous (presque) toutes leurs formes se trouve au dernier étage du nouveau centre commercial implanté à Confluence. Les plus jeunes pourront se défouler dans de grandes salles de jeux, et les adultes déguster une part de gâteau maison en découvrant l’un des très nombreux jeux de société disponibles dans l’espace « café ». Pour seulement 2€, vous pourrez y passer 30 minutes ou 4 heures et bénéficier des conseils de l’équipe. Gros plus : c’est ouvert le dimanche !
  • Le Bal des Ardents, la meilleure librairie de la ville (et je pèse mes mots). Dans cette boutique chaleureuse et cossue se côtoient des best-sellers, des ouvrages de poche et des livres spécialisés : BD indépendantes, anthologies dédiées à divers courants artistiques, contre-culture, érotisme ou encore polars en V.O. se mêlent sur les étagères. Une grande alcôve contient de nombreux bouquins d’histoire, de sociologie, de psychologie… Les vendeurs sont de très bon conseil, on y trouve des livres dédiés à des combats LGBT, et parfois, des rencontres, spectacles ou projections y sont organisées ! Le plus pour les touristes : des cartes postales très sympa sont disponibles à la vente.

musee-miniatures-cinema

  • Le Musée miniature & cinéma, dans le Vieux Lyon. Ce lieu surprenant mêle d’impressionnants décors miniatures et des pièces issues du tournage de films cultes ! Entre un mini-salon de coiffure recréé avec précision, des mèches de cheveux aux bombes de laque, et le masque du Bouffon Vert dans Spider-Man, on ne sait plus où donner de la tête.

Trois restaurants où se remplir la panse

  • Yaafa, le snack venu de la Méditerranée et du Moyen-Orient ! Chez Yaafa (You Are A Falafel Addict), on trouve donc de savoureux falafels, des soupes bien relevées à base de produits de saison, du pain pita, des épices à foison… et de très nombreuses options végétarien•ne•s/vegan. Cette bonne adresse à la limite entre la Presqu’Île et les pentes de la Croix-Rousse est un incontournable pour qui veut préserver sa bourse sans se rabattre sur un jambon-beurre fadasse.

yaafa

  • La Traboulerie, parce que les bouchons lyonnais c’est la vie. Il serait dommage de ne pas découvrir la célèbre cuisine locale ! Parmi les douzaines de bouchons qui existent, j’ai choisi celui-ci pour ses tarifs très doux (17€ le menu), ses plats copieux et sa localisation idéale, au cœur de la Presqu’Île. Si les plats traditionnels ne vous tentent pas particulièrement (et que vous mangez de la viande), je vous recommande la pierrade : vous recevrez une mini-pierre plate très chaude et diverses viandes crues à cuire selon votre goût !
  • Le Jade, le chic asiatique dans le 6ème arrondissement. Ce restaurant niché dans le quartier le plus cossu de la ville propose deux points forts : une cuisine asiatique de qualité, avec des produits frais et riches en saveurs, mêlée à de grands vins dignes des meilleures tables « franco-françaises ». Déguster une fondue coréenne en sirotant un bon rouge, ça n’a pas de prix (enfin, si : c’est un peu cher mais ça vaut le coup) !

Trois bars où boire des coups (et manger un bout)

  • L’Antiquaire, un bar à cocktails situé au pied des pentes de la Croix-Rousse. Planches de charcuteries, boissons savoureuses et serveurs tirés à quatre épingles promettent une soirée tranquille et goûteuse ! Les cocktails coûtent environ une dizaine d’euros, ce qui est compréhensible vu leur qualité et la fraîcheur des ingrédients utilisés.
  • Le Broc’Bar, au cœur de la Presqu’Île : véritable institution, ce bar a un atout de poids ! Il jouit en effet d’une superbe terrasse ombragée par un gros arbre aux branches duquel pendent de jolis rubans. En été, on y bronze tranquille, en hiver les patrons distribuent des plaids aux client•e•s. Au menu : des pintes fraîches, des grignotages, de gros chocolats viennois et parfois… des huîtres ! À noter : le bar est LGBT-friendly.

broc-bar

  • De l’Autre CôTé du PonT, juste à l’Est du Rhône : ce bar/restaurant est en réalité une société coopérative ouvrière de production à responsabilité limitée. Produits locaux récoltés de façon équitable, cuisine itinérante, soirées dédiées à des concerts de jazz, de folk ou encore de chanson française produits par la coopérative… c’est une bonne adresse conviviale, très abordable au niveau des tarifs et où il y aura toujours des gens avec qui discuter !

Trois clubs où danser jusqu’au bout de la nuit

  • Le Sucre, dans le quartier de la Confluence, récemment réhabilité : situé sur le toit de la Sucrière, ce club est très orienté électro mais propose aussi des activités cool dans la journée, comme du roller-derby ou des conférence sur le monde underground. Laurent Garnier, le « papa de la techno », est le parrain du club et vient souvent y jouer : gage de qualité ! On y voit du beau monde aux platines, comme Marcel Dettmann ou Nina Kraviz. Comptez environ une vingtaine d’euros par soirée (variable selon les artistes invité•e•s), et prenez un peu d’avance : la prévente est quasiment toujours obligatoire !

  • Le Terminal, au pied des pentes de la Croix-Rousse. Petite surface mais très bon son (plutôt techno), ce club est accessible puisque l’entrée ne dépasse que très rarement les 10€. Les patrons allient des pointures comme le groupe Scratch Massive et des talents lyonnais, comme Diane, une DJ locale très douée.
  • Le Sonic, une péniche située côté Saône. Très ancrée dans un esprit 80’s, la programmation allie rock alternatif et électro. Le groupe TR/ST y a joué, et le club organise des soirées Dark Eighties ou encore Italo Disco !

À lire aussi : Quatre artistes électro à (re)découvrir

Bon Plan « Mercredi, c’est permis ! » :

À toi qui n’a pas cours les fins de semaine, cette offre est pour toi et notamment sur 100% des places le mercredi ! Allez, un petit aller-retour en milieu de semaine qui te coûtera moins cher que deux places de cinéma, t’en dis quoi ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charlie-Culotte
    Charlie-Culotte, Le 14 juin 2015 à 20h42

    Des avis pour les trajets IDbus Lyon-Paris ? Je dois partir avec un de leurs cars de nuits mercredi soir et je ne sais pas à quoi m'attendre…

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)