Pourquoi I Feel Pretty m’aide à niquer mes complexes cet été

Par  |  | 8 Commentaires

La comédie I Feel Pretty d'Amy Schumer est sortie sur Netflix vendredi 20 juillet. Juliette l'a regardée, l'a appréciée et t'explique pourquoi ce film l'a rassurée sur ses complexes.

Pourquoi I Feel Pretty m’aide à niquer mes complexes cet été

Vendredi soir, je me suis laissée tenter par la comédie d’Amy Schumer I Feel Pretty sorti au printemps dernier.

Le film a débarqué sur Netflix ce vendredi 20 juillet justement.

I Feel Pretty n’est pas un monument du 7ème art et de toute façon, je ne suis pas là pour juger l’œuvre cinématographique mais plutôt pour commenter le message qui est diffusé, tel que je l’ai compris.

L’histoire se concentre autour de Renee, jouée par Amy Schumer, une trentenaire new-yorkaise passionnée par le maquillage et la beauté qui se sent terriblement mal dans sa peau.

Elle rêve d’être belle et de profiter de tous les privilèges qu’elle projette dans le fait d’être une femme magnifique.

Elle est entourée de deux amies, un peu timides et très loyales, avec lesquelles elle sort régulièrement.

Se voir dans le miroir est une torture pour Renee et dans sa quête de la beauté parfaite, elle se rend dans une salle de cycling où elle fait une mauvaise chute.

En se réveillant dans les vestiaires, elle voit son reflet et révélation : elle se trouve vraiment, franchement et indéniablement belle. Elle pense que son corps et son visage se sont transformés devenant méconnaissables. Ce qui n’est pas du tout le cas.

En revanche, Renee gagne en confiance en elle à tel point que sa vie évolue très vite vers le succès et la réussite.

Pas très long, I Feel Pretty m’a facilement convaincue grâce à son ton comique, bienveillant et un peu absurde. Mais surtout, Amy Schumer m’a injecté une dose feel-good qui m’a fait un bien fou à quelques jours de mes vacances à la plage.

Voici trois messages à retenir dans I Feel Pretty que je te conseille de regarder juste avant de sauter dans ton maillot (ou toute l’année pour te remonter le moral).

Ne pas s’aimer est un frein

Bon, ceci n’a rien d’une leçon de vie inédite, mais cela reste toujours utile de rappeler que les complexes sont VRAIMENT une plaie et qu’il ne s’agit pas forcément d’un simple problème personnel un peu encombrant.

Non, un complexe (ou des complexes), ça peut vraiment te ruiner la vie et le quotidien.

Pire, ne pas s’accepter soi-même, rejeter son physique et son corps, c’est se faire du mal.

Évidemment, apprendre à s’aimer est un cheminement qui prend du temps, et l’injonction à la confiance en soi peut aussi être culpabilisante.

Je pense que ce qu’Amy Schumer nous dit dans son film, c’est que sans estime de soi, il est plus compliqué d’affirmer sa valeur et cela peut-être un frein dans la vie professionnelle, dans les études, dans les relations sociales, amicales, amoureuses même sexuelles.

Le fameux syndrome de l’imposteur peut faire surface dans ces instants de vulnérabilité. Et ça, c’est pas kiffant.

À partir du moment où le regard de Renee change sur elle-même, elle se sent plus sûre d’elle avec le même physique qu’elle détestait avant sa chute.

Elle parvient à accomplir des choses qu’elle n’osait pas faire auparavant.

S’aimer, s’accepter ou en tout cas se montrer un peu plus tolérant·e envers soi-même peut t’aider à te rendre plus sûre de toi, et vice-versa.

Reconnaître sa valeur en tant que personne te permettra de te sentir mieux dans tes baskets et d’affronter le regard des autres pas toujours, voire rarement, bienveillant.

Le regard des autres peut changer

Je ne trouve pas qu’Amy Schumer soit moche. Selon moi, elle est très carrée des épaules, possède certes des traits moins fins que ceux d’autres personnalités hollywoodiennes classiques (je pense à la mannequin Emilia Ratajkowski qui figure au casting de I Feel Pretty par exemple), mais je ne trouve pas que son physique soit disgracieux au point d’entraver son évolution dans la société (étant entendu qu’aucun physique ne devrait t’amener à être victimes de moqueries ou de discrimination).

Cependant, dans le film, Renee se sent si laide qu’elle pense que le monde entier ne voit que cela.

C’est seulement lorsqu’elle croit avoir un physique avoisinant celui de Claudia Schiffer que sa confiance en elle semble dispproportionnée aux yeux des autres.

Certaines personnes la trouvent tout bonnement ridicule, d’autres se montrent attendries, notamment les employées de Lily LeClaire, l’entreprise de cosmétique pour laquelle elle travaille.

Ses collègues sont tendances, tirées à quatre épingles, et toutes donnent l’air de sortir d’une page de magazine retouchée.

Renee, au style très différent, affiche une immense confiance en elle et cela permet à son entourage professionnel d’apprendre à juger les autres au-delà de leur apparence.

Renee devient une femme aimée et respectée dans son travail et par le reste du personnel.

Elle croise d’ailleurs des personnages antipathiques qui font face à son comportement assuré et positif et se voient eux-même ridiculisés par l’importance qu’ils attachent à l’apparence.

I Feel Pretty m’a rappelé que mon enveloppe corporelle ne me définit par entièrement et que je n’ai pas à être jaugée uniquement pour mes vêtements, ma silhouette et mon visage.

Le message du film m’a beaucoup fait relativiser.

Devenir une source d’inspiration

Renee a une nouvelle vie, se sent heureuse et voit s’ouvrir à elle des portes qui vont la mener vers un avenir radieux.

Bon, elle va un peu pousser mémé dans les orties avec sa nouvelle confiance en elle et ses agissements ne vont pas plaire à tout le monde.

Mais n’empêche qu’avec une telle assurance, Renee décroche la lune et les étoiles qui vont avec et dans l’histoire, ça inspire un tas de personnages.

Des personnages qui sont censés vivre une vie paisible et parfaite puisqu’ils sont objectivement beaux (selon les standards de notre société).

Oui, c’est possible de vivre des moments nuls de la vie même si tu as un physique de mannequin pour sous-vêtements et c’est ainsi, c’est la vie.

Je vois aussi là le droit d’avoir un complexe quelque soit ta forme, ta taille, ta couleur.

Là où nous sommes différents c’est sur la façon dont les autres et la société nous jugent.

Un complexe reste quelque chose de purement personnel et peut toucher n’importe qui.

Grâce à Renee, des protagonistes vont apprendre à s’accepter malgré leurs propres complexes, aussi surprenant soient-ils. I Feel Pretty rend plus humain des personnes qui paraissent parfaites aux yeux de certains et certaines.

Renee est une source d’inspiration aussi pour un homme qu’elle rencontre et qui se sent pas très à l’aise dans son corps.

En bref, partout où elle passe, elle donne un coup de fouet au moral de son entourage.

Voir les autres me donne confiance

Personnellement, je trouve que c’est en voyant des gens différents s’assumer que je me sens inspirée.

Par exemple, j’ai toujours détesté m’épiler mais en voyant des femmes avec leurs poils sous les bras et sur les jambes autour de moi, que ce soit dans la rue, dans mon cercle d’amis, au travail, j’ai réalisé que ce n’était pas si grave si j’oubliais une fois de me raser.

D’ailleurs que si je voulais cesser de me battre avec ma pilosité, ça ne tenait qu’à moi. 

Je m’inspire de ce que je vois et voire une personne qui s’approcherait de moi et de mon physique, qui ne soit pas une femme retouchée sur une pub pour une crème contre la cellulite, ça me permet de décomplexer et de m’assumer.

L’héroïne incarnée par Amy Schumer est une source d’inspiration pour les toutes les femmes qui se sentent complexées, pas jolies et qui ont dû mal à s’aimer.

Voir cette comédie à une semaine de mon départ en vacances me permet d’appréhender l’été avec sérénité. J’ai conscience de mes complexes, je sais qu’ils ne vont pas disparaître demain.

Mais je vais essayer de me montrer plus confiante et de me focaliser sur ce que j’aime chez moi afin de profiter au mieux de mes après-midi sur la plage.

Et toi, tu as vu I Feel Pretty ? Qu’en as-tu pensé ? 

[alire id=

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • MorganeGirly
    MorganeGirly, Le 29 juillet 2018 à 1h01

    J'avais lu tous les commentaires et l'article avant de voir le film que j'ai bien aimé et après visionnage, je suis vraiment étonnée que certaines trouvent Renée difficile à supporter parce que ça dure genre 10 minutes la partie où elle est super arrogante? Le reste du temps, elle est complexée ou juste à l'aise en mode "meuf excentrique"! Et oui, ça peut ptete paraitre agaçant son côté obsédée par la beauté mais je trouve ça très réaliste en fait et le film ne donne jamais l'impression que c'est une bonne chose!
    Bref, je trouve que c'est un film avec un propos plutôt intelligent où finalement, Renée ne change même pas de look ou de mode de vie (type régime) puisqu'elle était déjà plutôt stylée avant :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!