« Humans of New York » part faire le tour du monde avec l’ONU

« Humans of New York » est une page Facebook lancée par Brandon, qui partait à la rencontre des habitant-e-s de la Grosse Pomme. À présent, il effectue un voyage de 50 jours à travers 10 pays... avec le soutien de l'ONU.

En 2010, Brandon se fait virer de son job dans la finance. Pour s’occuper, il débute alors un projet un peu fou : faire un catalogue des habitant-e-s de New York, qui abrite tout de même plus de 8 millions de personnes.

Ce qui au début n’était qu’un projet photo se complète rapidement avec de courtes interviews. C’est la pertinence de ces textes qui ont fait le succès d’Humans of New York : quelques phrases simples et profondes qui donnent l’impression au lecteur que les personnes photographiées se sont confiées à eux.

Son groupe, avec plus de 9 millions de mention « J’aime », est devenu célèbre. Au point que l’ONU a décidé de s’adresser à Brandon pour un voyage pas comme les autres de 50 jours à travers 10 pays. Le but ? Promouvoir les huit objectifs du millénaire pour le développement. Ces objectifs ont été reconnus par l’ensemble des Nations Unies et devaient être atteints en 2015. Les voici :

  • Réduire l’extrême pauvreté et la faim
  • Assurer à tous l’éducation primaire
  • Promouvoir l’égalité des sexes et l’éducation des femmes
  • Réduire la mortalité infantile
  • Améliorer la santé maternelle
  • Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et autres maladies
  • Assurer un environnement humain durable
  • Construire un partenariat mondial pour le développement

Le rôle de Brandon, après avoir donné une conférence aux Nations Unies l’année dernière, sera de donner la parole à un maximum de personnes à travers des pays en développement ou en situation de crise.

1. Dhana, Jordanie

« Mon grand frère a été à l’université en Amérique. C’était vraiment dur pour mes parents de l’y envoyer. Mon père a pris deux jobs. Je l’ai toujours connu parlant avec ma mère de problèmes d’argent. Alors quand j’ai terminé le lycée, j’ai travaillé très dur pour aider mon père à payer les études de mon frère.

Je n’ai jamais éprouvé de rancoeur parce que je savais qu’il était plus intelligent que moi et qu’il le méritait. Mais maintenant il a un bon travail en Australie et j’aurais souhaité allé à l’université. Mais vous savez quoi ? Ce même frère s’est marié dans une famille où se trouvait deux soeurs. Il s’est marié à l’aînée. Et à son mariage, j’ai pu rencontrer sa petite soeur, nous avons dansé et maintenant nous sommes mariés !

Son nom veut dire « ange » et c’est mon ange. Et je lui dis chaque jour qu’être avec elle, c’est mieux que d’être millionnaire. Donc mon grand frère a eu son travail, et moi, ma femme. »

2. Camp de réfugiés de Zaatari, Jordanie

« — Quels sont vos espoirs pour eux ? »

— Nous avons laissé nos espoirs en Syrie. »

3. Camp de réfugiés de Zaatari, Jordanie

« Après avoir été battu, j’ai entendu un coup de feu. J’ai marché jusqu’à la boutique d’à côté, et trouvé mon voisin mort au sol.

C’était l’un des hommes les plus gentils de la ville. Chaque jour, il nourrissait les chats. Je lui aurais bien dit : « Arrête de nourrir les chats, ils envahissent mon magasin », mais il n’aurait jamais arrêté. Il m’aurait répondu : « Je dois les nourrir, sinon ils mourront ».

4. Kasangulu, République Démocratique du Congo

« Elle a dit qu’elle me laisserait prendre une photo d’elle si je lui achetais des cacahuètes. Ensuite, je lui ai demandé si elle pouvait se souvenir du pire moment de sa vie. Elle a rigolé et elle a dit : « Tu vas avoir besoin d’acheter plus de cacahuètes ». »

5. Kinshasa, République Démocratique du Congo

« J’étudie le droit. Mon rêve c’est de devenir juge un jour. Trop de gens sont en prison dans ce pays uniquement parce qu’ils sont trop pauvres pour se défendre. Quand je serai juge, je regarderai seulement les faits, et pas les personnes. »

Plus d’informations, de photos et de témoignages sur le site officiel d’Humans of New York.

À lire également :

Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Line-au-sens
    Line-au-sens, Le 21 août 2014 à 18h09

    line-au-sens;4883734
    line-au-sens;4883461
    line-au-sens;4883458
    Cela va faire 5 mois que je suis les portraits très authentiques de HONY, c'est toujours un plaisir. J'ai été ravie de constater qu'elle allait plus loin ... dans tous les sens du terme, mais alors quand j'ai découvert que l'info était relayée sur madmoiZelle j'ai jubilé ! Je pensais que cette page était complètement méconnue en France. Quelles que soient leurs histoires ces clichés me touchent. La démarche est de plus en plus positive. Ici, le peuple congolais pose en vaquant à leurs occupations quotidiennes, certains le sourire aux lèvres (dois-je rappeler la souffrance et les stigmates qui pèse sur ce peuple ? A quoi doivent faire face femmes et enfants ?): c'est un grand message d’espoir qu'il nous porte sous l'objectif, car ces « oubliés » nous montrent leur détermination à rétablir un équilibre politique et juridique, pour que paix (re)vienne avant tout grâce à eux .

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)