Hornbach et sa pub qui soutient les gothiques

La marque de bricolage allemande Hornbach a créé une campagne de pub qui met en avant la tolérance et l'entraide. Dans celle-ci, tu découvre une adolescente gothique victime de discrimination...

Pas facile d’imposer son style dans une société aux normes bien précises et un poil vieux jeu. Si porter une chemise te donne un air sérieux, mettre du rouge à lèvres noir et un ras-de-cou à pics te fait passer pour une morte-vivante prêt à terroriser la population.

C’est ce qui arrive au personnage principal de cette nouvelle pub, Sag es mit deinem Projekt (Dites-le avec votre projet). Dans celle-ci, tu rencontres une jeune adolescente au style gothique, victime de harcèlement scolaire et des regards du reste du monde. Elle semble souffrir de cette situation, jusqu’au jour où son père décide de faire un gros pas dans son sens…

Un peu de noir n’a jamais fait de mal à personne, il paraît.

À lire aussi : Emily The Strange, l’amie rêvée à l’adolescence

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MelusineB
    MelusineB, Le 7 septembre 2014 à 13h29

    olimeli;4909670
    melusineb;4907491
    olimeli;4907291
    au college faut etre en mode pouf pour les filles et en mode racaille pr les garcons sinon ca marche pas :ko:
    Oh, le vieux cliché. Au collège j'étais loin d'avoir un style de "pouffe" (c'est quoi, d'ailleurs ? des jupes courtes, des décolletés, toussa ? ça ne fait pas d'une fille une "pouffe") et pourtant j'étais acceptée, j'avais plein d'amis, chacun avec son propre style, original, suivant la mode ou passe-partout.
    c est cliché mais c est ce qui se passait ds mon collège et quand j en discute autour de moi avec des gens qui n etaient bien evidement pas de mon college c est ce ressenti qui domine...
    Je ne sais pas, ça dépend peut-être des coins, villes ou campagnes, grand ou petit collège, selon les départements... - enfin je parle de l'acceptation de quelqu'un avec un style original.
    Pour ce qui est de la division "pouffe / racaille" (rien qu'à écrire ça, je saigne dans mes préjugés), il suffit de faire un tour à la sortie de n'importe quel établissement pour voir que ça n'est pas vrai (non, non, je ne fais pas la sortie des écoles pour draguer les petits enfants.).
    Enfin bon, c'était juste une petite parenthèse ;)

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)