Agression sexuelle au Hellfest : la justice tranche en faveur de la victime

Par  |  | Aucun Commentaire

Un homme accusé d'avoir agressé sexuellement une festivalière au Hellfest a été reconnu coupable par la justice. En espérant que ce verdict mène à plus de sécurité pour les femmes en festival.

Agression sexuelle au Hellfest : la justice tranche en faveur de la victime

Le Hellfest fait partie des festivals auxquels je rêve de me rendre un jour (avec Glastonbury !).

Bonne ambiance, mauvaise bière et concerts déments, tous les éléments sont réunis pour que je passe un bon moment… sauf si je risque de croiser un harceleur, ou pire, un agresseur sexuel.

Depuis cet été, l’opinion publique semble avoir découvert, qu’en festival, les femmes subissent souvent des situations déplaisantes parfois dangereuses et traumatisantes.

Et bonne nouvelle ! Cette semaine, la justice a tranché en faveur d’une victime sexuellement agressée au Hellfest, il y a cinq ans.

Que s’est-il passé au Hellfest en 2013 ?

L’affaire remonte à l’édition 2013 du Hellfest. Un homme bordelais, aujourd’hui âgé de 45 ans, y a agressé sexuellement une festivalière.

La victime était venue profiter du festival de métal avec des amis et son compagnon au moment des faits, rapporte le journal local Ouest-France.

La justice a rendu son verdict mercredi 14 février dernier : l’agresseur écope d’un an de prison ferme et de deux ans avec sursis.

Dans le passé, le prévenu a déjà été jugé pour faits d’exhibition, souligne le tribunal de Nantes.

À lire aussi : Culture du viol, agression sexuelle et Parti Pirate : récapitulatif

Comme l’explique aussi 20 Minutes, il venait de faire connaissance avec la spectatrice et lui avait proposé un massage, éloigné de la foule.

Une fois à l’écart, l’homme lui déchire ses collants et l’agresse. La victime évoque des attouchements sexuels, quand son agresseur défend qu’elle était consentante.

La justice a estimé qu’au vu de l’état d’ébriété de la victime au moment des faits, elle ne pouvait consentir.

Le Hellfest n’est pas le seul festival concerné par les agressions sexuelles

Les agressions et les violences sexuelles sont un véritable fléau pour les festivalières, mais peu d’informations concrètes existent autour de ce phénomène.

L’an dernier, un évènement musical exclusivement réservés aux femmes avait été organisé en Suède pour dénoncer le climat d’insécurité que ressentent certaines en festival.

Malheureusement, en France aussi des festivalières ont affronté des problèmes de harcèlement, d’agressions et de violences d’ordre sexuel.

En juillet 2017, madmoiZelle a recueilli quelques témoignages à ce sujet.

Une lectrice y raconte son agression au Hellfest l’été dernier et explique pourquoi elle n’ira plus au festival Garorock.

Les cas comme celle de la victime du Hellfest sont rares : déjà les violences et agressions sexuelles en festival ont débarqué depuis peu sur la scène médiatique.

Ensuite, qu’une telle affaire ait été traitée et bouclée par la justice (certes cinq ans plus tard, mais tout de même) n’a rien commun non plus. Je rappelle que, selon le Ministère de la justice, sur 30 000 plaintes en 2015 seules 5 000 à 7 000 condamnations sont prononcées.

Alors si les victimes trouvent la force et le courage de parler et de porter plainte, peut-être que les festivals deviendront des endroits plus sûrs pour les femmes.

À lire aussi : Les agressions sexuelles et les viols, ça arrive aussi dans les festivals français

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!