Un groupe de hard rock féminin sort un clip contre la culture du viol

Crucified Barbara, un groupe de hard rock exclusivement féminin, vient de sortir le clip de To Kill a Man. La chanson et sa vidéo luttent activement contre la culture du viol.

Le quatrième album des Suédoises de Crucified Barbara devrait sortir en août 2014, et il contient une chanson dont il serait franchement nul de ne pas parler.

Le groupe a mis en ligne il y a quelques jours le clip illustrant leur morceau To Kill a Man, une chanson luttant activement contre le viol, le harcèlement de rue et les violences faites aux femmes. Les quatre filles ont déclaré qu’elles ressentaient une immense impression d’impuissance et de rage quand elles entendaient ou lisaient des infos à propos d’hommes qui abusent et violent des femmes. Ces sombres statistiques sont devenues la base de la chanson et, pour elles, le message est beaucoup plus important que le clip en lui même.

Dans celui-ci, un bandeau d’information défile. Mais ce ne sont pas de brèves déclarations d’amour ou des messages de potes bourrés qui s’affichent. Ce sont de (faux) témoignages, comme tu pourrais en voir et entendre… partout.

— Merci à Jazz d’avoir partagé l’article sur notre page Facebook !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Shah
    Shah, Le 31 mai 2014 à 12h30

    Je crois que Virginie Despentes s'exprime mieux que moi sur le sujet :
    "Mais des femmes sentent la nécessité de l'affirmer encore: la violence n'est pas une solution. Pourtant le jour ou les hommes auront peur de se faire lacérer la b**e à coup de cutter quand ils serrent une fille de force, ils sauront brusquement mieux contrôler leurs pulsions "masculines" et comprendre ce que non veut dire. J'aurais préféré, cette nuit la, être capable de sortir de ce qu'on a inculqué à mon sexe, et les égorger tous un par un"

    Je n'ai pas pu dénicher les paroles pour le moment histoire de creuser leur discours, je tiens a le préciser.

    Loin de moi l'idée de faire l'apologie de la violence ou de la vengeance. Mais si un jour je devais me retrouver dans une situation ou c'est "lui" (un mec, un agresseur/violeur potentiel) ou moi, cette fois ci je suis prête. Ma liberté de sortir, en minijupe, le soir, tard etc...est a ce prix, alors oui maintenant j'ai toujours un couteau sur moi, j'ai appris a m'en servir. je n'en ai jamais eu besoin mais il est la.
    Tant pis si tenir ce discours me fait passer pour une folle, je suis pourtant quelqu'un de posé, de sympa, mais j'estime que c'est à moi d'assurer ma propre sécurité puisque la société dans son ensemble en est incapable.

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)