Ces vêtements que tout le monde déteste… mais que j’aime bien

Certains vêtements qui sont régulièrement fustigés, pointés du doigt, moqués, réprimés... Sophie Riche vous parle de ceux qu'elle aime bien.

Ces vêtements que tout le monde déteste… mais que j’aime bien

Le titre est au moins aussi drama que je le suis quand je suis en plein syndrome pré-menstruel : les vêtements dont je m’apprête à te parler ne sont pas détestés par tout le monde, parce que eh, faut quand même élever le niveau pour que personne ne t’aime. Surtout quand t’es un vêtement et que, globalement, tu peux pas vraiment faire de mal.

Attends, si : un string porté alors que t’as des hémorroïdes, ça peut faire du mal. Par exemple.

Les vêtements dont je m’apprête à te parler sont globalement détestés. Disons que j’entends régulièrement des réflexions acerbes sur leur existence et les conséquences d’en porter. Mais moi, je les aime bien. Alors pour pas qu’ils soient trop tristes, je profite de la tribune qui m’est offerte aujourd’hui pour les défendre.

Le soutien-gorge

La plupart des gens de mon entourage ayant ce que j’appelle pudiquement des « gougouttes » détestent les soutien-gorges. C’est facile de les repérer : quand tu leur demandes ce qu’ils font en arrivant chez eux, ils répondent « je retire mon soutien-gorge ».

À lire aussi : Comment bien choisir ses sous-vêtements ?

J’ai des collègues et amies qui se sont mises à ne plus porter de soutif : j’avais l’impression que c’était la meilleure chose qui leur soit arrivé, c’était fou. Je les trouvais tellement plus épanouies, tellement plus heureuses qu’avant… alors j’ai décidé d’essayer, moi aussi. Le lendemain, je partais bosser sans soutien-gorge, m’assurant de ne pas avoir mis un top ne serait-ce qu’un tout petit peu transparent (la libération de mes teuteutes ayant ses limites).

Eh bah laisse-moi te dire que j’ai DÉTESTÉ cette journée. Sérieusement, sur l’échelle de la détestation, on était juste entre « manger une crotte d’oeil » et « entendre la voix de Robert Ménard ». C’est dire.

Et en détestant cette journée, j’ai surtout réalisé à quel point j’aime les soutiens-gorges ! Je trouve ça joli, déjà, et la vie me semble tellement plus douce et confortable quand j’en porte un. Pourtant, je suis même pas sûre de bien connaître ma taille, alors ça pourrait être un cauchemar à base de marques écarlates dès que je le retire, mais même pas. Je trouve ça plus confortable parce que :

  • je peux courir sans avoir l’impression que mes seins s’enfuient chacun de leur côté, comme des chiens que tu promènerais en laisse dans un parc rempli d’écureuils et de saucisses
  • quand je suis dans le métro, je crains un peu moins la violence des coups de coude des gens qui bousculent pour sortir
  • j’ai moins froid.

doug la hautUn de mes seins si je porte pas de soutien-gorge et que je suis sur le point de courir.

Alors oui, j’aime les soutien-gorges et non, ils ne sont pas synonymes pour mon cas personnel d’oppression, bien au contraire puisque j’ai l’impression de pouvoir faire plein de trucs sans douleur quand j’en porte !  Mais je comprends, évidemment, le point de vue inverse.

Les tongs en plastique

Bien sûr, elles sont globalement inesthétiques.

Bien sûr, elles ont une durée de vie d’environ trois heures.

Bien sûr, si on essaie de marcher un peu vite avec, on se pète la gueule.

Bien sûr, elles sentent le plastique.

tongs
Forever21

Mais je comprends pas toute la haine à leur encontre. J’aime beaucoup les tongs en plastique, parce que les voir me rappelle les vacances (les vacances à la mer, hein : essaie d’aller faire une randonnée en montagne avec, et c’est les ampoules de la taille d’une montgolfière qui t’attendent). Elles m’évoquent, comme les beignets tout gras vendus par quelqu’un qui les trimballe sur la plage en plein soleil depuis quatre heures, les trucs qu’on se permet en vacances et pas dans la vie de tous les jours. Parce qu’en temps normal, il est hors de question que j’en porte… Mais à la Grande-Motte ou à Hossegor, pour faire le trajet camping-bord de mer, j’achète.

Les tongs en plastique et leur clac-clac-clac qui martèle le sol tellement caractéristique me rappellent la détente qu’on ressent en vacances. Et ça, j’aime bien.

Les talons

Je porte des talons hauts (du genre entre 7 et 12 centimètres), compensés ou larges, depuis des années. J’aime bien ça. Ça fait partie de mon style, mes grosses pompes, j’aime bien la dégaine que ça me donne.

Je comprends qu’on puisse ne pas aimer marcher sur des talons hauts. Je comprends qu’on puisse trouver ça douloureux, ou désagréable. Ce que je comprends moins, ce sont les gens qui tendent à dire que toutes les femmes qui portent des talons s’infligent une souffrance démesurée.

Jamais je ne me suis fait violence pour porter des talons : il m’est arrivé de vouloir mettre des pompes neuves toute la journée alors qu’elles n’étaient pas encore faites, et d’avoir mal, effectivement, mais ça marche aussi avec des chaussures plates. En temps normal, je marche une heure par jour avec mes chaussures habituelles, et je suis tout à fait à l’aise. Plus qu’à plat, même, pour des raisons que je ne m’explique pas.

Alors oui, évidemment, les talons ne plaisent pas à toute le monde, mais c’est dérangeant de penser que toutes celles qui en portent le font en dépit du confort et vivent une torture permanente ! Ça arrive peut-être à certaines personnes (et je trouve ça triste, et vraiment dommage), mais ne généralisons pas.

Les culottes en coton

Cliché parmi les clichés, les culottes en coton sont considérées par bien des gens (plutôt dans la génération au-dessus de la nôtre, selon moi) comme un tue-l’amour, comme si leur vision séchait les lèvres et ramollissait les zizis de tou•te•s les potentiel•le•s partenaires.

kirsten dunst
Regarde comme ça la rend contente, Kirsten, de porter un slip en coton !

Bah tu vois, en 2015, j’arrive pas à comprendre comment on peut encore penser ça. Bien sûr, les culottes un peu plus fanfreluchées sont également très jolies, mais ne minimisons pas le potentiel pipou-sexy d’une culotte en coton bien coupée et qui sent la lessive, imprimée ou pas, noire ou en couleurs, façon boxer ou façon tanga. Les marrantes, les jolies, les très simples, les mignonnes… je les aime toutes. En plus elles sont douces pour mon intimité, ce qui est un avantage non négligeable. Et y en a désormais vraiment de toutes les sortes, pour tous les goûts.

À lire aussi : Les petites culottes à oreilles d’animaux de Knickerocker

Moi je vais te dire : aux yeux de ma couture de jean, et aux yeux que j’ai sur le visage, toutes les culottes sont belles. Ce modèle de tolérance que je suis, ça m’déglingue.

Et toi, quelles sont les fringues détestées que tu aimes bien ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 29 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Shinigamylle
    Shinigamylle, Le 4 octobre 2015 à 17h33

    Bwahahaha, les tongs, ici en Nouvelle-Calédonie ça s'appelle "des claquettes" et c'est un peu une religion :cretin: On en porte dès qu'on vas se balader, pour une sortie tranquilloute à la plage avec des potes, à la maison (sauf moi, c'est "pieds nus forever, je pourrai aller bosser pieds nus si c'était permis tellement j'adore ça, dans une autre vie je devais être un Hobbit c'est sûr). Bref, personne ne porte ça pour aller bosser, mais dès qu'on est en mode détente tout le monde a sa paire favorite (et pour celles qui détruisent l'entre orteil, c'est qu'elles sont juste mal foutus, c'est hyper confortable sinon, par contre en effet à la plage ça te balance du sable sur les mollets par l'arrière :yawn: .)

    Moi les soutiens-gorges, mes mini nichons leur ont dit clairement fuck y'a deux semaines, plus jamais ne n'en porterai de cette saloperie qui me fatiguait les seins :scream: (attention hé je parle pour moi). Peut être que j'en achèterai de jolis mignons pas chers, mais uniquement pour nos moments entre mon chéri et moi (en gros ils serviraient à être portés deux secondes pour être balancés au travers de la pièce :yawn: .), parce que oui par contre de la belle lingerie, je trouve ça magnifique !
    Mais hors de question d'en porter au quotidien comme avant non, c'est bien trop confortable sans, et en plus mes nichons sont devenus hyper costauds, et fini les irritations des tétons :supermad:(désolée, c'est récent comme liberté alors j'en fais souvent trop :yawn: !)

    Sinon, pour la culotte en coton, je trouve ça mignon comme tout, même super sexy selon, mais je vais passer pour la grosse extraterrestre, les culotte c'est… D'un INCONFORT ABSOLU POUR MOI. Je sais pas si c'est mon cul qui est mal foutu ou qu'est-ce mais peut importe la culotte, sa coupe ou sa qualité, ça me rendre dans le derche constamment et/ou me pince une lèvre, une véritable horreur :gonk: Du coup j'ai acheté y'a deux ans quatre lots de 3 strings chez Tati, avec une coupe sympa et plutôt "amples", PUNAISE, le confort absolu ces trucs ! Ils ne me rentrent JAMAIS dans les fesses, et laissent EUX AU MOINS mon entrejambe tranquille (et le pire, c'est qu'ils coûtaient 4€ le lot de trois, je pensais que ça serait de la grosse merde qui tiendrait deux mois et… Ça va faire trois ans que je les ais, et c'est seulement depuis quelques mois que certains commencent à se découdre sur les côtés lol). Du coup je les portes absolument tous les jours (sauf quand je suis chez moi et que je ne fais rien, là je ne porte rien, tu peux pas faire plus confortable et ça fait moins de lessive inutile :winky: .)
    Ah et, comme j'ai de grosses fesses, les culottes sur moi ça remonte toujours sur les côtés et fait de très vilains plis visibles sous les fringues, j'ai horreur de ça, bref, je suis triste de pas les trouver confortables moi, j'aime bien les culottes :crying: !

    Sinon les talons, j'adore ça, mais je n'en porte quasiment plus du tout, j'ai gardé mes deux paires de talons hauts noirs pour les occasions (les plus confortables et simples qui vont avec tout), malgré qu'avant j'en avais une collection ENORME de toutes les couleurs que j'adorais, mais les mettais jamais parce qu'elles me détruisaient les pieds (malgré leur qualité), et que ça me saoulait de perdre une place de rangement énorme à cause d'elles alors que je les mettais que pour les soirées (alors que je sors presque jamais :yawn: !) alors j'ai tout donné.
    Bref, maintenant je porte la très grande majorité du temps mes grosses bottes plates en cuir de brute, ou des petites sandales mignonnes quand il fait trop chaud pour les bottes.

Lire l'intégralité des 29 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)