Guillaume Canet dévoile « Ivresse », son spot sur l’alcool au volant

Guillaume Canet a réalisé Ivresse, un spot sur l'alcool au volant mettant en scène un jeune couple ivre de bonheur... avant d'être ivre tout court.

En partenariat avec l’association Ferdinand et la fondation VINCI Autoroutes, Guillaume Canet a réalisé Ivresse, un spot de prévention contre l’alcool au volant.

Contrairement aux campagnes qui utilisent des images violentes, celle-ci joue sur un autre tableau : un sale sentiment de gâchis. En quelques minutes, on suit le parcours d’un jeune couple, de leur rencontre à leur tragique accident. Ils sont rayonnants de bonheur, ils s’aiment sobres, ils s’aiment saouls, au point de décider de faire une famille ensemble. Deux trentenaires qui ont la vie devant eux jusqu’à ce qu’ils aient l’idée pourrie de prendre la route après avoir bu.

Personnellement, cette campagne m’a pas mal remuée, mais on est pas tous d’accord là-dessus dans la rédaction. À toi de te faire ton opinion sur cette initiative !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Analinea
    Analinea, Le 12 décembre 2013 à 13h32

    melusineb;4505827
    Tu peux le regarder, on ne voit rien. Rien du tout.

    En fait ce spot m'a laissé totalement insensible.
    Les images bateaux du couple trop-heureux-oh-oui-la-vie-est-si-belle-mon-amour, qui fait des trucs trop chouettes : ouah le jaccuzzi au milieu de la montagne, des loopings, même un bébé ououh, et qui a un accident - quelle horrible ellipse, j'attendais bêtement un visuel - parce-qu'il a trop bu. Ok. Bon.

    Quoi de nouveau sous le soleil ?
    Les campagnes chocs sont plus efficaces - je pense - particulièrement celles qui mettent en scène la réaction des proches, parce -que généralement notre mort on s'en fiche, alors que la douleur de ceux qu'on aime nous font réfléchir.
    En fait, les campagnes chocs sont bien moins efficaces (expé à l'appui), quand on veut faire passer un message, moins le message fait peur plus il est efficace, l'"esprit humain" se rebelle face à un message à peur forte et le refoule en quelque sorte. Je sais pas si je me suis bien expliquée, mais en l’occurrence ce genre de vidéo touche plus et plus de monde que les campagnes qui choquent (qui vont certes mettre mal à l'aise et donc on pourrait penser faire réagir, mais au contraire, font rejeter le malaise et donc le message).

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)