Comment survivre lorsqu’on est une personne maladroite ?

Par  |  | 4 Commentaires

Comment mener une vie décente quand tu passes 90% de ton temps à te vautrer ou à gaffer ? La réponse est dans cet article... ou pas.

Comment survivre lorsqu’on est une personne maladroite ?

Coucou tout le monde, devinez qui revient vous donner des conseils après « comment survivre à une bonne grosse journée de merde » ?

C’est bibi.

Cette fois-ci, à la demande de plusieurs personnes maladroites sachant pertinemment à quel point agile je suis (mdrrrRrrrlocd^pp), je vais réaliser un petit guide de survie sympathoche qui va peut-être vous aider à tenir sur vos pattes.

Je rigole. Pour ça, il n’y a rien à faire. 

Par contre, cet article aidera peut-être à dédramatiser.

Je suis une personne maladroite et : je casse tout

Tu reviens de chez Maison du Monde, tu t’es acheté plein de déco comme des cadres ou de la vaisselle et tu en auras profité : zéro secondes.

L’assiette était déjà explosée avant que la patate qui sourit n’ait le temps de dire « ouf ».

(Juste pour le plaisir, voici une photo de patates qui sourient)

De rien

Autre cas, on te fait un cadeau, mais un truc qui ne serait ni en plastique, ni en papier crépon. (?)

Tu as beau l’aimer de toute ton âme, ou du moins y accorder de l’importance, le cadeau finit en miettes (comme ton coeur) alors que tu avais tout manoeuvré pour que cela ne se produise pas.

Tu te demandes alors si :

1) Tu ne le fais pas inconsciemment exprès, révélant peut-être une insatisfaction personnelle de tous les cadeaux que tu reçois ?

2) Tu ne te punis pas toi-même de quelque chose que tu ne te serais pas encore pardonné•e, comme le vol des sucrettes à ton dernier passage au coffee-shop ou le fait d’être né•e, tout simplement ?

(Tu te feras à l’humour grinçant.)

3) Tes mains ne libèreraient pas des sécrétions surgrasses à un moment donné de la journée, expliquant pourquoi tout ce que tu tiens finirait par glisser ?

Quoiqu’il en soit, voici mes conseils :

Pour l’avoir testé à plusieurs reprises, non, tout ne se répare pas avec du scotch ou de la glue.

Croyez-moi, j’ai essayé.

En revanche, tu peux regarder des vidéos de personnes faisant de l’assiette chinoise et en prendre de la graine.

Voire même t’entraîner et tenter de passer pro.

N’hésite surtout, SURTOUT PAS à me donner tes retours

Je suis une personne maladroite et : je tombe tout le temps

Alors là, tu t’adresses à une spécialiste. Une vraie pro.

S’il devait y avoir un classement de personnes qui ne tiennent PAS sur leurs jambes, j’aurais déjà ma place dans le top 3.

Mais vaut mieux ne pas faire ça : je tomberais probablement du podium.

Sans rire, ce matin encore, j’ai voulu m’envoler de marche en marche dans le métro telle une alouette pispolette (c 1 oizo), mais j’ai fini comme un casoar à casque (sans casque) étalé de tout son long car cette espèce N’A PAS D’AILES.

C’est super triste.

Et ça en rajoute une couche

Heureusement, la personne derrière moi n’a pas trop ri. C’est faux.

Si toi aussi, ton centre de gravité est régulièrement mis à mal et qu’il t’arrive d’avoir de super vues sur les pompes de ton entourage, voici quelques-uns de mes conseils :

Quand on te fait des réflexions sur la quantité exubérante de bleus qui se trouvent sur tes jambes, réponds :

« Avec un peu d’imagination et en plissant légèrement les yeux, tu pourrais croire à un très mauvais bronzage. »

Ensuite, l’alcool fait perdre l’équilibre. Ne favorise donc pas cette option.

Mais si comme moi tu as décidé de passer outre et que tu aimes le risque et le danger, assure-toi d’avoir d’excellentes béquilles humaines autour de toi.

Résultat 100% garanti. À part quand t’entraînes les gens dans ta chute.

Mais en général, ça marche plutôt bien. (Aucun mauvais jeu de mots présent dans cette phrase).

Enfin, lance une pétition pour que les épreuves d’équilibre de Koh-Lanta soient remplacées par des épreuves de non-équilibre et inscris-toi.

Avec un peu de chance, tu gagneras plein d’argent.

Je suis une personne maladroite et : je ne le suis pas que physiquement

Tu galères à aligner trois phrases sans avoir à t’y reprendre quinze fois ? Tu sors le mauvais truc pile au mauvais moment ?

Tu te retournes de la plus violente des manières quand on te dit : « Regarde derrière toi, DISCRÈTEMENT » ?

Ça peut également être lié à d’autres formes de maladresse.

Personnellement, je suis le genre de personne qui lâche des gros : « Cet endroit est super naze » quand le patron ou la patronne est juste derrière, ou :

« Bien sûr que j’ai encore oublié de mettre un soutif aujourd’hui ! » alors que le serveur, sorti de nul part, passe une tête au dessus de la mienne pour déposer délicatement ma pizza.

Dans les faits, rien de bien grave. Mais c’est parfois contraignant.

Mon conseil : ne dis plus jamais rien dire, jamais. Comme ça, aucun risque de faire une boulette.

En plus, des fois, tu cherches à formuler des phrases et tu mélanges les mots et tout… (Ce n’est pas DU TOUT mon cas.)

Sinon, tu peux toujours essayer de tout clôturer par « Badum tss » afin de donner l’impression de gérer parfaitement la situation, mais pour le bien de tes proches, ne fais pas ça.

Voilà, ça vous a aidé ?

Sachez que mes conseils sont validés par les plus grand•es spécialistes de la science et que 99% de ce que j’écris fonctionne.

L’absurde, c’est pas mon genre.

À plus !

À lire aussi : Journal (pas intime) d’une expat’ stagiaire à Paris #1

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Tifaine P


Tous ses articles

Commentaires
Forum (4) Facebook ()
  • Galoulouelle
    Galoulouelle, Le 14 novembre 2017 à 21h37

    Je t'aime Tifaine ! Moi aussi, je suis ultra maladroite (même si c'est pas pire que mon frère), et je manque de tomber TOUT LE TEMPS (l'histoire du bronzage m'a fait éclater de rire) !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!