« Quoi ma gueule ? », contre le gâchis des fruits et légumes moches

Les fruits et légumes « moches » sont aussi bons que les autres, mais ils ne se vendent pas et sont jetés. L'opération « Quoi Ma Gueule ? » les réhabilitent pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

« Quoi ma gueule ? », contre le gâchis des fruits et légumes moches

Le gaspillage alimentaire atteint des proportions vertigineuses. Un tiers de la nourriture produite au niveau mondial est jetée, soit 1,3 milliard de tonnes. Avec une statistique à retourner nos estomacs d’occidentaux :

« Le gaspillage alimentaire des pays riches représente quasiment autant de nourriture (222 millions de tonnes) que toute la production alimentaire nette de l’Afrique subsaharienne (230 millions de tonnes). »

On pourrait donc nourrir l’Afrique subsaharienne rien qu’avec notre gaspillage alimentaire. Je ne sais s’il faut s’en réjouir ou en mourir de honte.

Pour en savoir plus sur le gaspillage alimentaire, vous pouvez regarder cette vidéo de l’Association Crepaq, pas très sexy mais très intéressante. 

30% des fruits et légumes sont jetés

En France, ce sont près de 30% des fruits et légumes qui finissent à la poubelle, parfois sans même entrer dans le circuit de distribution, parce qu’ils ne sont pas calibrés : ils sont difformes, irréguliers, bref, ils sont moches.

Et les consommateurs que nous sommes ont tendance à choisir les « beaux » fruits et légumes :

« Chaque année, des milliers de kilos de pommes, d’abricots déformés, de cerises à peine fendues, de tomates biscornues sont jetés par les producteurs qui n’ont pas de débouchés valorisants pour ces fruits et légumes moins jolis et pourtant exquis. »

Le musée des horreurs comestibles, via les Gueules Cassées

Hé, dites, quand on étaient petit•e•s, les légumes difformes, c’était la classe, non ? Quand est-ce que les « Gueules Cassées » ont cessé d’être des trésors ?

Les produits « Quoi ma gueule ? » 30% moins chers

Pour lutter contre le gaspillage, des producteurs de fruits et légumes s’associent pour proposer le label « Quoi ma gueule ? », une initiative coordonnée par Sols & Fruits. Chaque producteur peut choisir de s’associer à cette démarche et rejoindre ainsi le label.

Il s’agit également, pour les producteurs, de réussir à valoriser cette partie de leurs récoltes qui finit à la poubelle (et dont la perte est répertoriée sur le prix de vente des « beaux » fruits et légumes.)

Les « Gueules Cassées » sont :

  • les produits présentant un défaut d’aspect
  • les produits de petits calibres et moins jolis à la base
  • les produits présentant des marques suite à des intempéries (pluie, grêle ou chocs au vent).

Ils sont proposés à la vente sous l’étiquette « Quoi ma Gueule ? », 30% moins chers que les fruits et légumes calibrés, dans les supermarchés partenaires de l’opération.

À ce jour, Leclerc, Intermarché, Auchan et Monoprix ont ouvert leurs rayons aux Gueules Cassées, mais chacun a la possibilité de contacter Sols & Fruits pour leur proposer de solliciter le magasin de son quartier, à cette adresse : contact[at]lesgueulescassees.org

Pour en savoir plus :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Siah
    Siah, Le 30 juillet 2014 à 18h40

    Trouvé, testé et approuvé ! Aujourd'hui, dans mon Monoprix, ils avaient des poires et des nectarines "gueules cassées". Ben perso je les ai pas trouvées plus moches que les autres, peut-être un poil plus petites ? Bilan, 1e40 le kilo de poires et 2e le kilo de nectarines. =D

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)