Grèce : Papandréou prêt à démissionner

Nouveau retournement de situation du côté de la crise de l'euro : le Premier ministre grec Georges Papandréou se dit prêt à renoncer au référendum.

Le G20 vient de commencer à Cannes, et en fanfare – c’est le moins que l’on puisse dire. Georges Papandréou fait marche arrière et se dit prêt à enterrer son projet de référendum sur le plan de sauvetage de la Grèce et a accepté la constitution d’un gouvernement de coalition dont la priorité serait l’application du texte.

Une victoire pour le couple franco-allemand, laquelle a fortement tenté de convaincre la Grèce ces derniers jours d’accepter le plan dans sa totalité.

La négociation politique n’est pas bouclée pour autant : la balle est désormais dans le camps des partis politiques grecs, chargés de se mettre d’accord pour ratifier le plan.

L’opposition de droite a reconnu pour la première fois la nécessité d’appliquer ce plan d’aide, mais pose tout de même 3 conditions : la formation d’un gouvernement de transition, l’organisation rapide d’élections anticipées et le départ du Premier ministre socialiste.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Duks
    Duks, Le 4 novembre 2011 à 11h20

    Ralala c'est facile de faire un gros bras d'honneur à tout le monde et de rien assumer derrière .... Hé bien qu'il s'en aille , sa gestion de son pays en crise m'a toujours fais réver...

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)