Un grand-père écrit à sa fille homophobe

Un grand-père a décidé d'écrire à sa fille pour lui faire part de sa déception après qu'elle a chassé son fils homosexuel de chez elle.

Un grand-père écrit à sa fille homophobe

— Article initialement publié le 3 octobre 2013

La marque gay-friendly FCKH8 partage régulièrement certaines lettres qui redonnent foi en l’humanité. La dernière fois qu’on vous a relayé une des entrées de leur page Facebook, c’était avec le message émouvant d’un père à son fils après qu’il a entendu une conversation dans laquelle ce dernier réfléchissait avec un ami sur la façon dont il annoncerait son homosexualité à ses parents.

Cette fois-ci, c’est un grand-père révolté qui prend son stylo pour écrire à sa fille, Christine. Il lui fait savoir tout ce qu’il pense du fait qu’elle ait viré de chez elle Chad, son fils après avoir appris qu’il était gay. Il reste poli, cordial, mais Christine s’en prend tout de même plein la face.

Cette lettre, c’est un mélange d’espoir (puisque contrairement aux jeunes homosexuel-le-s qui n’ont parfois nulle part où aller, Chad a retrouvé un foyer aimant) et de tristesse (on imagine sans mal que malgré sa déception, le grand-père n’a pas dû écrire ces adieux de gaieté de coeur) :

« Chère Christine,

Tu m’as déçu en tant que fille. Tu as raison quand tu dis que « notre famille est déshonorée », mais tu te trompes sur la nature de cette honte.

Virer Chad de chez toi pour la simple raison qu’il t’a dit qu’il était gay est la réelle « abomination » ici. Un parent qui renie son enfant, c’est ça qui est « contre nature ».

La seule chose intelligente que je t’ai entendu dire, c’est que « tu n’as pas élevé ton fils pour qu’il devienne gay ». Bien sûr que non. Il est né comme ça et il n’a pas plus choisi d’être gay que gaucher. Toi, par contre, tu as fait le choix d’être blessante, fermée d’esprit et arriérée. Puisqu’on en est à renier nos enfants, je pense que je vais profiter de ce moment pour te dire au revoir. J’ai désormais un fabuleux (pour reprendre l’expression des gays) petit-fils à élever et je n’ai pas le temps pour ma s… de fille sans coeur.

Si tu trouves un coeur, passe nous un coup de fil.

Papa. »

Espérons que Christine saura saisir la puissance de ces mots et entendra raison.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Biscotte Mulotte
    Biscotte Mulotte, Le 3 décembre 2016 à 21h05

    Euh, je suis la seule à trouver ça hard comme lettre ? Respectueuse, la lettre ? Alors qu'il la traite de salope ? (je n'ai pas lu les autres commentaires, juste les premiers).

    Mec, si ta fille est homophobe, peut être aussi que tu as merdé quelque part, c'est pas IMPOSSIBLE. Je dis pas que c'est le cas, mais c'est clairement pas impossible. Ensuite, ça reste sa fille... Il a essayé de parler avec elle ? De discuter du pourquoi elle voit l'homosexualité comme quelque chose de mal ou de contre nature ?
    Tout ce qu'on a c'est cette lettre. Je ne connais rien de leur histoire et si je dois juste me baser sur cette lettre moi, ça me donne clairement pas fois en l'humanité. Si un de mes proches réagissaient comme ça, je serais profondément choquée et très triste mais j'essaierai d'ouvrir le dialogue pour comprendre, discuter et essayer de faire changer d'avis cette personne (en m'engueulant avec hein, clairement mais quand même). Après, effectivement si rien de positif ne sort de tout ça, clairement, pour une réaction aussi violente que virer quelqu'un de sa vie pour son orientation sexuelle, je ferais sans doute la même chose avec cette dite personne. Mais au moins, j'aurais essayer de comprendre et de discuter - et en privé.
    D'ailleurs, comment est ce que ces lettres arrivent là ? C'est le grand père qui l'a publiée ? Ca fonctionne comment ?

    Bref. Autant je trouve ça clairement révoltant de renier une personne à cause de son orientation sexuelle, autant gérer ce problème publiquement comme ça et aussi violemment, je ne trouve pas ça franchement mieux.

Lire l'intégralité des 30 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)