Les Grammy Awards 2016 — Moments forts d’une cérémonie grandiose

Comme chaque année, les Grammy Awards récompensent les talents musicaux qui ont le mieux marché aux États-Unis. Plus qu'une cérémonie, il s'agit d'un véritable spectacle grandiose.

Les Grammy Awards 2016 — Moments forts d’une cérémonie grandiose

Pour la 5ème fois consécutive, LL Cool J, le présentateur de Lip Sync Battle animait (encore) la cérémonie des Grammy dont c’était la 58ème édition. Bon, ce n’est pas que ça en devient lassant… mais un peu.

Parlons peu, mais parlons qualitay. Et l’ouverture de ces Grammy en fait partie.

Hamilton ouvre le bal

Si Hamilton ne vous dit rien, c’est tout à fait normal ! Il s’agit d’une comédie musicale hip-hop, un pur produit américain sur la vie d’Alexander Hamilton, l’un des pères fondateurs des États-Unis… qui ne verra probablement jamais le jour chez nous. Mais outre-Atlantique, le spectacle a créé un raz-de-marée complet : les représentations affichent complet toutes les nuits jusqu’à l’année prochaine, les stars l’encensent (de Beyoncé à Bill Clinton), et pour la première fois un lundi soir, le numéro était filmé live en direct du Richard Rodgers Theatre !

En tout cas, une chose est certaine : lors des Tony Awards de cette année (récompensant les œuvres du théâtre), Hamilton va rafler toutes les récompenses… en commençant par ce meilleur album de comédie musicale de l’année.

Taylor Swift ne se laisse pas faire

Ensuite, Taylor Swift a livré un discours très inspirant et féministe lorsqu’elle a remporté le Grammy de l’album de l’année pour 1989 — c’est la seule artiste féminine à l’avoir remporté deux fois, et elle en profite pour remettre Kanye West à sa place.

« À toutes les jeunes femmes : il y aura des gens, sur votre route, qui tenteront de miner votre succès, ou de s’approprier vos accomplissement ou votre renommée. »

Elle répond de fait à la chanson Famous de West qui prétendait que si Taylor Swift était connue aujourd’hui, c’était grâce à lui, après la cohue médiatique qui avait suivi après les VMA de 2009… Euh oui, dans ses rêves.

Kendrick Lamar, formidable doublon

Si Rihanna a brillé par son absence, le rappeur Kendrick Lamar a tout donné. Et sa performance n’était pas sans rappeler la discussion engendrée par Beyoncé et son clip Formation grâce auquel, comme l’a parodié le Saturday Night Live, « les États-Unis ont découvert qu’elle était Noire » !

Le rappeur a livré une performance engagée avec The Blacker The Berry, mais aussi visuellement avec des danseurs enchaînés faisant écho aux souffrances endurées par ses ancêtres. Il a suivi avec le titre Alright qui a gagné la meilleure chanson de rap de l’année devant un feu géant. Enfin, il a conclu sur une chanson inédite aux paroles percutantes pour finir sur une image qui ne s’oubliera pas de sitôt : le mot « Compton » sur le continent africain.

S’ensuit l’hommage de Lady Gaga à David Bowie, que la chanteuse respecte tellement qu’elle s’est fait tatouer son visage sur son corps. Un mois après sa mort donc, la scène des Grammy honore le légendaire Ziggy Stardust avec un medley de huit de ses hits inoubliables débutant sur Space Oddity. Parfois, des images valent plus que des mots, alors je vous laisse apprécier cet hommage.

À lire aussi : David Bowie en 5 chansons qui ont marqué ma vie

Ce n’était pas le seul hommage, puisque Lionel Richie avait droit également à son moment de réminiscence. Je me tairai, en revanche, sur le moment Adele, gâché par des problèmes audio et un éclairage raté !

Et vous, vous avez kiffé ces Grammy ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Thedreaming
    Thedreaming, Le 17 février 2016 à 11h05

    J'ai été déçue par l'hommage de Lady Gaga qui a décidé de tout miser sur le visuel au détriment de l'émotion. Je pense aussi que 2, 3 chansons auraient été largement suffisantes. Le medley n'était pas très cohérent.

    Bravo à Kendrick qui a livré une excellente prestation ! :top: Dommage qu'il n'ait pas remporté "l'album de l'année" au lieu de "l'album rap". Taylor Swift a raflé le prix du coup et je trouve qu'elle est trop surestimée ... Je ne comprends pas tout cet engouement.

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)