Gothic Lolita, Princesses d’aujourd’hui

Les Gothic Lolitas, tu en as forcément déjà croisées. Ce courant, né au Japon, laisse difficilement indifférente. Fascinant et en même temps un peu ‘trop’ à nos yeux, il s’inspire en réalité des contes de fées, de l’époque victorienne, et d’une certaine idée de la féminité, toute en douceur et en frivolité. Les icônes du […]

Gothic Lolita, Princesses d’aujourd’hui

Les Gothic Lolitas, tu en as forcément déjà croisées. Ce courant, né au Japon, laisse difficilement indifférente. Fascinant et en même temps un peu ‘trop’ à nos yeux, il s’inspire en réalité des contes de fées, de l’époque victorienne, et d’une certaine idée de la féminité, toute en douceur et en frivolité. Les icônes du courant sont Marie-Antoinette et Alice au Pays des Merveilles, et les lolitas défendent aujourd’hui toute une culture et un art de vivre avec comme idée principale ‘faire plaisir à la princesse qui sommeille en soit’. Pour découvrir ou apprécier, pour les connaisseuses, cet univers étonnant, magique, et pas ridicule et caricatural comme il pourrait sembler à certaines au premier regard, sort cette semaine Gothic Lolita, Princesse d’aujourd’hui avec pour l’histoire, Audrey Alwett (scénariste de SinBad, Princesse Sara…) et au dessin, François Amoretti, illustrateur de génie déjà bien connu en France comme au Japon dans le milieu lolita. Ce superbe livre-objet, bilingue français-japonais, sorti dans la collection Blackberry dont on t’a déjà parlé, est une plongée sucrée et acidulée dans un univers étonnant et froufroutant…

Un conte d’aujourd’hui

Gothic Lolita, c’est un conte de fée moderne. Sumire est une sweet lolita (le mouvement appelé en France ‘Gothic Lolita’ est en fait composé d’une infinité de genres autour de la mouvance lolita, les gothic, les sweet, les punk…). Rêveuse et curieuse de tout, elle va décider au fil de ses rencontres avec d’autres filles, un peu princesses comme elle, et portées par leur passion (elles sont couturières, pâtissières, musiciennes…) de fonder une école pour lolitas, un lieu d’échange et de découverte, où toutes les jeunes demoiselles qui le souhaitent pourront apprendre à devenir de vraies ladies, élégantes, raffinées, mais toujours pleines de fantaisie. Mais la route est longue et semée d’embûches quand il s’agit de réaliser ses rêves…

Un livre pour la princesse qui sommeille en nous

Gothic Lolita, c’est une plongée dans cet univers un peu à part et hors du temps, mais c’est aussi un joli conte qui séduira petites et grandes. Une jolie histoire, légère et pétillante, et des illustrations magnifiques. François Amoretti est déjà très connu et apprécié au Japon, et il est très impliqué dans le mouvement Gothic Lolita. Ses illustrations, sublimes, font de chaque page un vrai tableau, pétillant, coloré, plein de féminité (je ne me lasse pas de contempler chaque détail de certaines pages). En plus d’une jolie histoire, Gothic Lolita est un vrai livre objet, précieux et délicat, qui comprend aussi, entre les chapitres, des extraits de l’Encyclopaedia Lolitae qu’écrit Sumire, une sorte de cabinet de curiosité mis sur papier, tout en poésie. De quoi parler à ton côté princesse, mais séduire aussi ta petite cousine qui a commandé une robe de fée et un diadème pour noël (quoi que, moi aussi je veux un diadème). Un joli livre pour rêver, passer un joli moment, mais aussi découvrir un peu mieux toute cette culture qui est celle des Lolitas…

Et pour découvrir un peu l’univers du livre, les premières pages sont à lire ici

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rosaly--
    Rosaly--, Le 9 juillet 2010 à 14h21

    Ohh je pense que je vais me procurer ce livre des que je peux (ouais en ce moment les finances craignent à mort, merci les soldes). Ce livre a l'air magnifique et tout remplit d'un univers que j'aime, plein de robes Baby The Stars Shine Bright. Peut-être que j'y retrouverais la mienne, oui bon y'a peu de chances quand même mais j'ai le droit de rêver :shifty:. En plus c'est écrit en Japonais et en Français ça va me permettre de revoir ma lointaine année de fac de jap' (hum ...).

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)