Girls are assholes : entretenir les clichés sexistes par « l’humour »

Girls are assholes (Les filles sont des trous de balles) est une nouvelle websérie qui aurait pu être drôle, mais qui s'avère être un des trucs les plus sexistes du moment.

Girls are assholes : entretenir les clichés sexistes par « l’humour »

Depuis deux jours, une vidéo tourne de manière virale sur Internet. Fruit du travail de NOKAT Comedy, écrite par Hunter Wolk (un homme) et Yael Zinkow (une femme), elle connaît un succès assez monstre, avec plus de 2 500 000 vues au moment où je vous parle.

Cette vidéo fait partie d’une websérie, Girls are assholes (Les filles sont des trous de balle). Ce titre n’est pas forcément gênant en soi : comme le signale Erin Gloria Ryan pour Jezebel, « les gens sont des trous de balle, en général, et c’est toujours génial de rire de ça avec les autres ». Réaliser des vidéos où des filles se comportent comme des grosses nazes peut être extrêmement drôle. Moi-même, je l’avoue : je peux être un sacré trouduc, quand je veux (mais surtout quand je veux pas). Bien sûr, ça me gêne toujours un peu qu’on se focalise sur des travers en les désignant comme « réservés » à un genre, mais c’est personnel et je peux comprendre que ça puisse en faire rire d’autres.

Malheureusement, cette vidéo de la série Girls are assholes ne m’a pas fait rire. Pire : elle a fait pousser en moi les cornes de la rage. C’est comme si on m’avait piqué la gorge simultanément avec un gros paquet d’aiguilles à tricoter.

Deux filles boivent un verre au comptoir d’un bar. Un garçon du genre cool et gentil en sweat à capuche tente sa chance avec l’une d’entre elles, de manière plutôt sympa : « Je t’ai vue à travers le bar, et je pense que tu es vraiment magnifique », lui dit-il mi-gêné mi-naturel, avant de lui proposer de lui offrir un verre.

Les deux femmes sont méprisantes avec lui, le regardent de haut, et le qualifient une fois qu’il est parti de « creepy » (flippant, bizarre). La jeune femme concernée dit même à sa pote « non merci, je n’ai pas envie de me faire violer ce soir ». Pourtant, rien dans son attitude ni ses propos ne laisse penser qu’il l’est vraiment : il a trouvé la fille jolie, il a tenté sa chance.

Après son départ, un espèce de James Bond en costard avec du gel plein les cheveux vient aborder la même fille. Il sait quel est son cocktail préféré, il sait qu’elle a acheté une robe rouge chez American Apparel la veille et connaît son programme de la semaine. Comme les deux ne se connaissent pas, ça signifie qu’il l’espionne depuis un moment. Pourtant, même s’il est bien plus creepy que le premier, elle repart avec lui.

La moralité, c’est que les filles sont des « assholes » parce qu’elles (ou quand elles) laissent toujours les gentils garçons sur le carreau et préfèrent partir avec les mecs qui correspondent à leurs critères de beauté, en faisant fi de tout le reste. Et aussi que quand elles vont boire des verres au bar, elles tournent le dos au comptoir pour que le reste de la salle les contemplent. Et elles font la tête, sauf quand un mec beau vient leur parler. Oh, et elles sont méprisantes avec les autres hommes.

L’éternel mythe du « nice guy » refoulé

Cette vidéo va totalement dans le sens du cliché qui voudrait donc que la gentillesse ne marche pas avec les filles qu’on rencontre dans les bars, que pour les séduire, il faut avoir confiance en soi, un regard ténébreux et un corps en V, même si on a une personnalité de merde : les filles ne s’intéressent qu’au physique de toute façon (ah non, au compte en banque aussi).

La situation présentée dans ce sketch est, pour moi, un des plus gros raccourcis de la Terre : oui, j’ai déjà vu des filles qui refoulaient des garçons au bar, et qui avaient l’air un peu saoulées. Mais elles étaient en train de boire des coups avec leurs amis, et n’étaient pas dans l’optique de flirter.

C’est possible : personnellement, quand je suis célibataire et que je sors avec des potes, je ne suis pas dans l’optique de faire des rencontres sexuelles/amoureuses et je refuse (gentiment) si par hasard un inconnu veut m’offrir à boire. Je n’ai, dans ce cas de figure, pas envie de ça. Je veux qu’on me laisse tranquille. Je peux donc comprendre que les gens qui ont écrit cette vidéo aient pu vivre la première partie du sketch (se prendre un râteau, ou en mettre un, de façon pas très sympa), mais le reste de la trame m’a foutu des frissons d’angoisse.

Non, les coups de coeur ne se contrôlent pas, et la complainte des nice guys (les mecs bien) éconduits, interprétant le refus de l’autre à l’emporte-pièce, commence à me faire mal aux tripes. Les filles ne refusent pas l’invitation d’un garçon gentil parce qu’il est gentil et inoffensif et qu’elles préfèrent les mecs mauvais ou creepy tant qu’ils sont physiquement attirants. Ce cliché des filles aveuglées par l’apparence des mecs qui les abordent n’a pas vraiment de sens.

Et quand bien même ! Qui peut juger les critères des autres ? Chacun-e recherche des trucs différents chez le sexe désiré, selon sa personnalité, ses goûts, et le contexte (qu’on souhaite juste flirter, ou coucher, ou qu’on soit dans l’optique de construire quelque chose avec quelqu’un). Et le jugement, c’est précisément ce dont cette vidéo à caractère humoristique semble déborder.

Ça a presque l’air rageur. Je peux être une « asshole », je peux rire quand on met en scène dans un sketch des actes dont je ne suis pas très fière… Mais aller à ce point dans la caricature pour me présenter, moi et toutes les autres filles, comme une personne incapable de faire preuve de discernement au point de se mettre en danger, non.

Le message dangereux sous-jacent

Le message en filigrane de cette vidéo me semble presque dangereux. Si on creuse un peu, au-delà de l’aspect sexiste du sketch, il semble que la grosse vanne consiste à dire que la fille en question est tellement aveuglée par le mec en costard qu’elle ne réalise pas qu’il la surveille depuis des semaines.

Peut-être que je pinaille, mais sachant qu’elle a dit juste avant, en parlant du nice guy « innocent », qu’elle ne veut pas se faire violer ce soir-là, est-ce qu’on n’impliquerait pas, sous couvert d’humour, que c’est pile ce qui va lui arriver avec le BG en veston ? Et qu’elle est donc responsable de ce qu’il risque de lui arriver ?

Après tout, elle a choisi un mec clairement inquiétant et sa copine l’a encouragée dans son choix : est-ce qu’on ne devrait pas y voir une critique des femmes comme des êtres qui ne savent pas ce qui est bon pour elles et qui sont suffisamment stupides pour se mettre en danger ?

L’entretien des clichés

Le plus inquiétant, dans cette histoire, c’est de voir à quel point les commentaires sous la vidéo sont élogieux. Les gens, quel que soit leur sexe, y voient une vérité générale. « C’est tellement vrai » est probablement le commentaire qui revient le plus souvent. Alors certes, les gens qui laissent des commentaires sur YouTube ne représentent qu’une partie de la société ; ils sont bien souvent (pas toujours, mais bien souvent) très jeunes et n’ont pas forcément le recul nécessaire pour analyser ce qu’ils ont l’impression de voir dans leur vie de tous les jours.

Mais est-ce que ce pseudo-consensus ne vient pas prouver combien cette vidéo de NOKAT Comedy aide à entretenir un gros paquet de clichés sexistes ? Elle permet à des milliers de gens de se conforter dans leurs idées reçues sur la séduction et les différences hommes/femmes en général. Elle complexe des garçons qui vont croire qu’ils ne pourront jamais séduire et fait passer les filles pour des débiles superficielles qui font toujours les mauvais choix.

Non, cette vidéo ne me fait pas rire. Et clairement, pour moi, elle est tout sauf vraisemblable : elle prend des raccourcis et permet aux gens de s’autocongratuler de leurs opinions, à leur dire « eh, quand vous réduisez les rapports de communication à ce point, vous avez raison ! Surtout, ne réfléchissez pas là-dessus. Venez avec nous, on va encore plus simplifier les choses histoire que vous ne vous remettiez jamais en question, quel que soit votre genre. »

Je pense qu’on mérite tou-te-s beaucoup mieux que ça.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Maud Kennedy
    Maud Kennedy, Le 24 avril 2015 à 23h29

    Ce qui est choquant dans cette vidéo,c'est qu'elle laisse sous entendre que les filles DOIVENT accepter les invitations qui leur sont faites,sous prétexte que le mec a été "gentil",sinon,ce sont des garces.
    Elles n'ont pas le droit de ne pas avoir envie de draguouiller parce qu'elles sont avec leurs amis ou parce qu'elles n'ont pas la tête à ça,tout simplement! Ce qui ne lui retire pas le droit d'accepter une invitation de la part d'un autre mec qui sera dans ses critères.
    Pour moi,le plus important dans cette vidéo,c'est que les mecs doivent apprendre que les femmes ne leur doivent rien et que merci,on est assez grandes et assez intelligentes pour savoir repérer un type dangereux,même sans leur aide.

Lire l'intégralité des 30 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)